Le ministère de la Santé a signalé combien de personnes infectées par la nouvelle variante en Israël

Le siège de l’information pour la lutte contre le coronavirus rapporte que dans la soirée du 1er décembre, seuls deux cas confirmés d’infection par la variante omicron ont été détectés en Israël. Il s’agit d’une femme venue du Malawi avec le vaccin AstraZeneca et d’une femme qui est revenue d’Afrique du Sud avec trois doses de Pfizer.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Il y a 17 autres cas de contact avec les infectés par le nouveau variant, pour lesquels les résultats du séquençage des gènes n’ont pas encore été obtenus.

Clique ICI- Je m'abonne aux nouvelles infos en direct sur Telegram - Clique ICI 

Parmi celles-ci, 14 personnes ne sont pas vaccinées (dont à la fois des personnes totalement non vaccinées et des personnes ayant deux vaccinations périmées sans « rappel » et qui se sont rétablies il y a plus de 6 mois) et trois avec des vaccinations valides.

Sur ces 17 personnes, 10 sont rentrées ou arrivées de l’étranger et 7 ne sont pas allées à l’étranger récemment.

Publicité 

Le ministère de la Santé rapporte qu’il y a 17 autres cas, qui sont définis comme « ne causant pas de grandes inquiétudes » – leurs tests ont donné un résultat limite. Ils ont passé la deuxième analyse et la réponse n’a pas encore été reçue.

Entre-temps, le premier cas d’infection à omicron aux États-Unis a été découvert en Californie. Cette personne est arrivée d’Afrique du Sud le 22 novembre et a été jugée positive le 29 novembre.

Le partage de nos articles est autorisé par les autres sites avec les conditions suivantes :

Un seul paragraphe publié et diriger le lecteur vers notre site source.

Nous demandons cela car le manque d'audience d'un site le met en danger et aussi par professionnalisme. En effet, nous sommes en ligne depuis 10 ans et partageons avec grand plaisir nos articles.

Merci de respecter nos conditions.

   

🟦 ANNONCE 🟦