Selon des documents soumis au tribunal régional du travail de Tel Aviv dans le cadre d’un différend entre les pilotes et la direction de l’entreprise et l’Histadrut, il a été révélé que le salaire moyen des capitaines de l’entreprise est de 95000 NIS par mois.

76 pilotes, a déclaré la société au tribunal, gagnaient un salaire mensuel de 120 000 NIS, de l’ordre de 110 000 NIS à 160 000 NIS par mois en 2019. La société a souligné que les salaires des pilotes n’incluent pas le remboursement des dépenses, telles que l’ESHEL et les hôtels et donc le coût salarial réel est plus élevé.

Les documents soumis par EL AL montrent qu’en décembre dernier, l’entreprise employait 6 300 salariés, dont 630 pilotes. « Ce sont les employés qui ont le plus grand pouvoir organisationnel et, par conséquent, leurs conditions d’emploi et leur salaire sont les plus améliorées dans l’entreprise et dans l’économie israélienne en général, où, dans de nombreux cas, leur salaire est encore plus élevé que celui du PDG et du vice-président », a écrit la société par l’intermédiaire de son avocat Adv. Nahum Feinberg. Parce que même s’il s’agit de 10% de tous les employés de l’entreprise, le coût de leur salaire représente plus de 41% du coût salarial total.

La direction de l’entreprise a évoqué les accords salariaux signés avec le Comité des pilotes (ACA) ces dernières années et a affirmé que dans les conventions collectives signées avec la direction entre 2016 et 2018, leurs salaires avaient été augmentés de 60 pour cent. De plus, en 2018, dans le cadre du nouveau règlement sur le repos FTL, les pilotes réclamaient auparavant un autre salaire en échange de leur signature sur la rationalisation. Selon l’entreprise, également dans cet accord, leurs salaires ont été augmentés de 46,6% en trois temps.

El Al a expliqué qu’en raison de la forte baisse d’activité due à la crise corona, la plupart des travailleurs sont dans l’armée israélienne depuis le 17 mars.

Jusqu’à récemment, l’un des bouée de sauvetage de l’entreprise était la poursuite des vols de fret qui ont été suspendus en juillet. « Ces vols ont permis à des centaines d’employés de l’entreprise d’être employés en avril, mai et juin et d’opérer des heures de vol », a expliqué la direction dans des documents, notant qu’à l’époque, 43% des pilotes étaient employés.

« Depuis juillet 2020, avec l’élection du comité de l’ECHA dirigé par le capitaine Nir Reuven, tous les pilotes se sont arrêtés immédiatement de manière coordonnée pour coopérer avec les tentatives de gérer les vols », a écrit la compagnie. Un acte délibéré visant à déconnecter complètement la seule chance restante pour l’entreprise.  »

La direction a qualifié la conduite des pilotes de « s’efforçant de paralyser la compagnie » et les a accusés de provoquer un arrêt complet de l’activité. « Au vu de cette activité des pilotes, des centaines de travailleurs d’autres secteurs ont été contraints d’arrêter de travailler et de se rendre à Tsahal. »

Le comité des pilotes d’EL AL a déclaré en réponse que «la direction d’EL AL essaie de produire des spins dont le seul objectif est de maintenir l’entreprise sous les actionnaires de contrôle actuels et de braquer les projecteurs sur les employés comme s’ils étaient responsables de la situation de l’entreprise.

« Les pilotes d’El Al sont parmi les meilleurs pilotes et les plus efficaces au monde. L’entreprise et l’État l’ont également déclaré après l’accord signé en octobre 2018, qui ne peut être confondu avec des chiffres – selon le contrat de travail, le salaire d’un capitaine d’El Al est de 45 000 NIS (22 000 NIS net) et d’un premier officier, 30 000 NIS (16 000 NIS net). Si l’entreprise exige que les pilotes effectuent des heures supplémentaires, ils sont récompensés conformément au contrat de travail. »

Les pilotes d’El Al affirment que leurs salaires sont nettement inférieurs à ceux des pilotes parallèles dans le monde sans oublier que le pilote peut travailler dans deux emplois à la demande de l’entreprise. L’accord des pilotes a déjà permis à l’entreprise d’économiser 220 millions de shekels avec 150 millions de shekels supplémentaires.

« Les faits prouvent que les pilotes étaient le premier secteur à El Al, qui a annoncé au début de la crise sa volonté de baisser les salaires pour sauver la compagnie et l’aviation israélienne quand ils ont annoncé leur volonté de réduire les salaires des pilotes de dizaines de pour cent. Nous sommes désolés pour la compagnie. .

« Il est clair pour tous les intéressés que pour sauver EL AL, les forces doivent être combinées: direction, travailleurs et État. En pratique, les travailleurs ont accepté de réduire les salaires, l’État accordera un prêt, mais l’actionnaire majoritaire n’est pas prêt à payer un sou. C’est la réalité et on ne peut rien changé. Le contrôle de l’entreprise, au lieu de les convaincre de leur capacité à continuer à conduire l’entreprise, à injecter des capitaux dans l’entreprise et à établir des relations de travail de confiance, fait tout pour brouiller ses employés dévoués, qui ont rejoint la crise pour des vols de sauvetage à des conditions inconditionnelles. « Rendre public ou accepter l’offre de l’investisseur, qui est intéressé et capable de prendre l’entreprise sur ses épaules et sa capacité à établir une relation de travail normale avec les pilotes et les autres employés de l’entreprise. »

Nous avons lancé une chaîne officielle Telegram avec les informations les plus importantes et les articles les plus intéressants. Rejoignez le lien:  https://t.me/infoisraelnews

🔯Visitez nos autres sites🔯

✔️RakBeIsrael.buzz :   Les bonnes nouvelles d’Israël et les meilleurs conseils

✔️Ougasheli.com : Les recettes faciles pour toute la famille et les gourmands ! ✔️CQVC.online : Ce qu'on vous cache sur les médias (contre la désinformation) ✔️Alyaexpress.News : Tous nos sites réunis ✔️SOS NETIVOT : Toutes nos opérations avec la Roulotte du Hayal (soutien à Tsahal) ✔️IsraelChrono.com : Vos achats pour booster les petites entreprises israéliennes
Comment ajouter notre site sur l’écran d’accueil de votre téléphone ?
C'est très simple !
– Pour Android :
Rendez vous sur notre site : https://infos-israel.news/
Tapez sur le menu du navigateur, en haut, à droite de votre écran (3 points sur Google chrome)
Tapez sur « Ajouter à l’écran d’accueil »
– Pour Iphone :
Rendez vous sur notre site : https://infos-israel.news/
Cliquez le bouton « Partager » (carré en bas de l’écran, d’où sort une flèche)
Tapez sur « Sur l’écran d’accueil »
Tapez sur « Ajouter »

Pour le partage des articles sur votre site, contactez nous par avance (seul le lien URL est autorisé): sud.israel@yahoo.fr

Nous respectons les droits d'auteur et faisons un effort pour localiser les détenteurs des droits d'auteur sur les images mais aussi les sources. Si vous avez identifié une photo ou une source sur laquelle vous possédez des droits d'exclusivités, vous pouvez nous contacter et nous ferons le nécessaire pour modifier ou supprimer : sud.israel@yahoo.fr