Jeudi dernier, une annonce inhabituelle a été faite lors de la conférence annuelle de l’AIEA à Vienne. Le chef de la Commission de l’énergie atomique d’Israël, Ze’ev Snir a reconnu les dernières menaces de l’Iran et a affirmé qu’Israël continue de protéger ses installations nucléaires.

Les déclarations de Snir Guerrero n’étaient pas négligeables en Israël et dans le monde entier. Quoi qu’il en soit, un responsable israélien a officiellement admis que le système de défense autour du réacteur de Dimona avait été renforcé. Il est parfaitement clair que quiconque essaie de se rapprocher de l’espace aérien du réacteur, dans un rayon de six à huit kilomètres, sera empêché ou sanctionné.

On peut supposer avec une grande certitude que tous les systèmes possibles de l’arsenal de l’IAF sont installés là pour protéger ce dôme en argent. Mais il s’avère qu’il y a eu tout de même quelques lacunes :

Août 2011. Petit anniversaire entre amis :

Dans l’une des cuisines du réacteur, une employée a célébré son anniversaire avec ses collègues. C’était la fête parfaite: tout le monde a aimé et a ri, elle les a photographiées et a téléchargé les photos sur sa page Facebook. Le lendemain, quand elle est arrivée au travail, elle a dit fièrement qu’elle avait téléchargé les photos sur son profil. En quelques minutes, les agents de sécurité dans le réacteur lui ont ordonné de les effacer et, quelques heures plus tard, elle a été licenciée. Dans une enquête ultérieure, il s’est avéré qu’elle avait menti au personnel de sécurité lorsqu’elle leur a dit qu’elle n’avait pas de téléphone avec un appareil photo. “Je n’avais aucune intention de blesser quelqu’un”, a-t-elle admis. “J’ai fait une erreur, une grosse erreur, je suis désolée.”

L’affaire a causé une grande tempête dans le réacteur; Depuis lors, Mordechai Vanunu, un espion atomique a travaillé dans les années 1980 et photographiait des installations secrètes, personne n’a photographié l’endroit de l’intérieur. “C’était un peu une omission”, a déclaré un ancien employé. “Ce travailleur a causé de grands dégâts et de nombreuses leçons ont été tirées de cette affaire.”

Besoin d’un pipi ? Tant pis !

Une longue clôture sinueuse entoure le réacteur nucléaire; De nombreux panneaux interdisent aux civils de photographier la zone du réacteur de loin et certainement de près. Néanmoins, au cours des décennies qui ont suivi la construction du magnifique bâtiment, la police et les services de sécurité de Dimona ont arrêté des centaines de touristes et des “civils ordinaires” qui ont filmé le réacteur. Par exemple, des touristes français ont été arrêtés, affirmant qu’ils pensaient que le réacteur était un «bel immeuble» et qu’ils ne savaient pas qu’ils enfreignaient la loi. Dans d’autres cas, des civils qui se rendaient à Eilat ou à la mer Morte s’approchant de trop prés de la clôture pour uriner ont été interpellés pour être interrogés.

Le réacteur à Dimona

# Fausse alarme
1973. Les avertissements de l’Egypte et de la Syrie étaient à leur apogée, conduisant à une sécurité accrue autour du réacteur. Au même moment, la communauté du renseignement a reçu des informations faisant état d’une intention d’infiltrer des groupes terroristes en Israël et même de frapper au cœur de Tel-Aviv avec un avion de guerre rempli d’explosifs.

Le 21 février de la même année, un Boeing 747 de Libian Airlines a quitté la Libye pour se rendre au Caire avec 113 passagers à son bord, dont une télévision égyptienne bien connue. L’équipage de l’avion a eu du mal à atterrir à l’aéroport du Caire en raison d’une tempête de sable et de vents violents.

Les pilotes israéliens n’ont pas remarqué que c’était un avion de ligne, puisque toutes les fenêtres étaient fermées, et ont ordonné au pilote d’atterrir à l’aéroport Refidim dans le Sinaï. Ils ont eu peur qu’il mene une opération militaire par un crash sur le réacteur et ont commencé à tirer sur les ailes, et finalement il a été ramené par ordre du chef d’état-major David Elazar. 108 passagers et l’équipage ont été tués et cinq ont survécu à l’accident d’avion près de Ismailia.

“Je me suis trompé sur le chemin”

En octobre 2009, un petit avion ultra-léger a quitté Rishon Letzion pour rejoindre un avion léger à Arad. Après l’avoir intercepté par radar, les avions de l’armée de l’air israélienne ont volé vers lui et ont réalisé qu’il s’était trompé. Heureusement pour le pilote, ils lui ont ordonné de les accompagner et il a atterri en toute sécurité à l’aérodrome d’Arad. Dans sa défense, il a affirmé qu’il n’avait pas l’intention de survoler le réacteur.

Mais ce n’était pas la première fois: un cas similaire s’est produit cinq ans plus tôt, en décembre 2004, lorsque deux avions UltraLite ont volé directement vers le dôme mythologique. Les contrôleurs de vol ont essayé de les contacter mais n’ont pas reçu de réponse. Au même moment, des avions de combat ont été envoyés, leur signalant de modifier leur itinéraire de vol. Ce cas aussi s’est terminé pacifiquement

 Crash automatique

L’un des scénarios les plus difficiles de l’établissement de défense est l’infiltration d’un avion de chasse dans le ciel du réacteur. La plupart des instructions sont d’intercepter la menace, généralement automatiquement et sans aucune discrétion. Ce fut le cas lors de la guerre des six jours, en juin 1967, lorsque le capitaine Yoram Harpaz, pilote de chasse prometteur et exceptionnel, entra accidentellement dans la zone du réacteur à son retour d’une attaque en Jordanie et fut abattu.

En fin de compte, lors de l’attaque en Jordanie, les systèmes électriques de l’avion ont été endommagés et les radios ont été perturbées, de sorte qu’il n’a pas pu contacter les PLC en Israël. Après une brève délibération de l’armée de l’air, l’ordre a été donné de lancer un missile Hawak sur l’avion, et l’avion a été abattu. Ceux qui ont vu Beyrouth ont dit avoir vu une boule de feu.

Quand il a été découvert qu’un avion de l’IAF avait été abattu et que le pilote s’y trouvait, les officiers supérieurs de l’armée de l’air ont été choqués. Au fil des ans, les officiers supérieurs des FDI qui ont pris la décision ont reconnu que c’était une erreur tragique.

La nuisance du 21ème siècle

Les petits drones sont devenus ces dernières années une véritable nuisance pour la sécurité mondiale  ainsi que pour la sécurité du réacteur Dimona et aujourd’hui, les professionnels de la sécurité sont obligés d’utiliser des équipements de pointe du CNRC pour détecter toute activité inhabituelle dans la région. En fait, la peur des explosifs à partir de ces petits drones qui peuvent aussi documenter les endroits sensibles ont conduit à une plus grande sécurité dans la région. Les opérateurs qui travaillaient près du réacteur ont été avertis de ne pas les mettre dans l’espace aérien ou même de ne rien photographier, faute de quoi ils seraient arrêtés et poursuivis.

L’expérience du Hezbollah

Ces dernières années, il y a eu un développement considérable dans le domaine des avions sans pilote, et des drones mystérieux sont entrés dans le territoire du réacteur. Dans tous les cas, la Force aérienne se prépare à tous les scénarios, comme toujours  et à juste titre. En 2002, le Hezbollah a envoyé un drone espion sur Dimona et un F-16 l’a détruit.

 Est-ce un avion? Est-ce un oiseau? C’est un alien!

Au fil des ans, il y a eu des rumeurs concernant des objets non identifiés qui ont été observés dans le ciel du réacteur. En fait, en 2016 , le site de l’aéroport Aviationist qui permet de suivre tous les vols en termes d’avions volant au-dessus du réacteur a identifié des objets non identifiés volant autour du site nucléaire qui ont plus tard quitté la zone .Beaucoup ont fait valoir que ce sont des avions espions en quête de renseignements, D’autres ont affirmé que c’était probablement des intrus étrangers dont nous ne saurons jamais…l’identité.



La Roulotte du Hayal organise et cuisine et nourrit les soldats à la frontière de Gaza. Il y a beaucoup de réservistes et ils n’ont aucun organisme de financement et tous les bénévoles de la Roulotte du Hayal ne reçoit pas de salaire. Tous sont bénévoles et le font pour les soldats uniquement !! Ils nous faut des dons et le nombre de soldats qui ont besoin de nourriture chaude et cuite à la maison ne fait qu'augmenter , et avec cela les dépenses. Frères, remplissons leurs réfrigérateurs, aidons-les à continuer à nourrir les guerriers du front sud avec de la nourriture faite maison.👏 Chaque shekel donné va à 100 % aux soldats Cliquez ici et devenez partenaire : 👇👇👇

Pour faire un don par Paypal ou CB , cliquez sur le bouton "Faire un don" par PAYPAL OU CARTE BANCAIRE :

 

REJOIGNEZ NOUS

Vous pouvez nous joindre sur notre canal Telegram afin de mettre fin à la censure sur Facebook qui vous empêche de voir notre fil d'actualités depuis plus de deux années ! : https://t.me/infoisraelnews

De vous réabonner à ma timeline sur Facebook : https://www.facebook.com/alyaexpress/
De vous réabonner sur notre page Facebook :
De vous joindre sur notre Twitter : https://twitter.com/InfosIsraelNews
Ce sont les liens de tous nos sites d'informations :
Alyaexpress-News : https://alyaexpress-news.com/
Infos Israel.News : https://infos-israel.news/
Rak Bé Israel : https://rakbeisrael.buzz/
CQVC.online : https://cqvc.online/
La Roulotte du Hayal : https://sosnetivot.com/
 
Nos autres sites sur Alyaexpress-News
  • Infos Israel News - Toute l'info en direct d'Israel
Lien  : https://infos-israel.news/
  • RAK BE ISRAEL - Les infos liées à toutes les bonnes nouvelles en Israel
Lien  : https://rakbeisrael.buzz/
  • CQVC - Recherche et analyses contre les fakes news !
Lien : https://cqvc.online/
  • Alyaexpress-News - Les infos de tous nos sites réunis :
Lien  : https://alyaexpress-news.com/
  • Ougasheli - La pâtisserie et la cuisine juive
Lien  : https://ougasheli.com/
  • Israel Chrono : Vente produits de la mer morte, produits judaïques, cadeaux Bar et Bat Mitsva .....et plein de nouveaux produits chaque jour à des prix imbattables !
Lien : https://israelchrono.com/