La Russie conçoit un missile anti-navire pour son chasseur furtif Su-57, mais la chasse aux navires est-elle la meilleure mission pour un avion aussi avancé ?

Le vice-ministre de la Défense, Alexey Krivoruchko, a fait cette annonce lors de sa visite au bureau d’étude des détails l’année dernière, qui développe un nouveau missile anti-navire, selon l’agence de presse russe TASS.

« Aujourd’hui, la société travaille au développement d’une ogive active pour le missile anti-navire prometteur qui devrait également être porté par le chasseur Su-57 », a déclaré Krivoruchko.

Une réunion d’affaires a eu lieu dans les locaux du Bureau de conception détaillée pour discuter de la question de la signature d’un contrat avec la Tactical Missile Corporation pour l’acquisition de la gamme complète d’armes à lancement aérien pour les chasseurs Su. -57 », dit TASS.

Le Su-57 est l’équivalent russe des chasseurs furtifs américains F-22 et F-35. Un avion Mach 2 capable de missions de supériorité aérienne et d’attaque au sol, c’est le premier avion furtif de Russie, et probablement l’avion le plus sophistiqué de l’arsenal russe. Il a également une histoire longue et troublée qui remonte à plus d’une décennie, en raison de problèmes techniques et encore plus en raison de considérations financières.

 

Les estimations vont de 40 à 156 millions de dollars par avion, un chiffre qui avait auparavant amené l’ armée de l’air russe à annuler la production de masse et à n’acheter qu’une poignée d’avions. La Russie a maintenant une douzaine de Su-57, qui ont effectué des missions au-dessus de la Syrie.

Mais le mois dernier, le président russe Vladimir Poutine a annoncé que soixante-seize Su-57 seraient livrés d’ici 2028. Bien que les plans de défense russes exigeaient auparavant l’achat de seulement seize avions, Poutine a déclaré que le ministre de la Défense, Sergueï Shoigu, lui avait dit Il avait dit que le constructeur du Su-57 avait réduit le prix de l’avion de 20%, ce que le gouvernement ne pouvait pas laisser passer. « Nous avons accepté d’acheter 76 de ces combattants sans augmentation de prix au cours de la même période », a déclaré Poutine.

Cependant, qu’il s’agisse de seize ou soixante-seize avions, ce n’est pas une énorme flotte. Les États-Unis ne disposent que de 186 chasseurs F-22, nombre que beaucoup jugent trop petit pour des opérations de combat soutenues. L’armée américaine prévoit également d’acquérir plus de 2400 F-35.

 

Bien sûr, la Russie peut choisir d’acheter plus de soixante-seize Su-57, en fonction de l’économie tendue du pays et du bon fonctionnement des avions une fois en service régulier. Mais la taille de la commande initiale suggère que l’armée de l’air russe pourrait se retrouver avec seulement soixante-seize avions – en supposant que ce chiffre ne réduira pas les budgets futurs pour la prochaine décennie – et peut-être pas plus de deux cents avions.

Dans ce cas, quelle est la meilleure utilisation d’un chasseur furtif à la pointe de la technologie? La capacité d’un tel avion serait nécessaire contre un adversaire possédant des avions et des défenses aériennes sophistiquées: l’Amérique, l’ OTAN , le Japon, Israël (ou peut-être même la Chine). Pour intercepter des avions furtifs hostiles, la Russie sera tentée d’envoyer ses propres chasseurs furtifs. Une flotte de seulement soixante-seize Su-57, moins les inévitables pertes au combat, les accidents et l’entretien nécessaire, pourrait être taxée par les missions de défense aérienne et d’escorte.

Alors, combien en resterait-il pour le travail anti-navire ? Contre la plupart des cibles navales, des avions plus anciens tels que le chasseur Su-30 et le bombardier Tu-22M3 armés de missiles hypersoniques suffiraient. Il peut y avoir des situations où la furtivité est souhaitée, peut-être contre un groupement tactique de porte-avions américain fortement défendu. Mais utiliser un nombre limité de Su-57 pour attaquer des navires revient à affecter des F-22 à des missions anti-navires, une décision qui étourdirait les commandants de l’US Air Force.

 


 
Comment ajouter notre site sur l’écran d’accueil de votre téléphone ?
C'est très simple !
– Pour Android :
Rendez vous sur notre site : https://infos-israel.news/
Tapez sur le menu du navigateur, en haut, à droite de votre écran (3 points sur Google chrome)
Tapez sur « Ajouter à l’écran d’accueil »
– Pour Iphone :
Rendez vous sur notre site : https://infos-israel.news/
Cliquez le bouton « Partager » (carré en bas de l’écran, d’où sort une flèche)
Tapez sur « Sur l’écran d’accueil »
Tapez sur « Ajouter »

Pour le partage des articles sur votre site, contactez nous par avance (seul le lien URL est autorisé): sud.israel@yahoo.fr

Nous respectons les droits d'auteur et faisons un effort pour localiser les détenteurs des droits d'auteur sur les images mais aussi les sources. Si vous avez identifié une photo ou une source sur laquelle vous possédez des droits d'exclusivités, vous pouvez nous contacter et nous ferons le nécessaire pour modifier ou supprimer : sud.israel@yahoo.fr