IMPACT-se examine les manuels palestiniens depuis des années et, cette année, ils ont retrouvé le même type d’incitation et d’antisémitisme que par le passé. Il encourage les élèves de deuxième année à se sacrifier pour la Palestine , il transforme les terroristes en héros, il utilise des frondes contre des soldats israéliens comme exemples de physique et compte le nombre de « martyrs » dans les cours de mathématiques.

Mais cette année scolaire, les textes sont plus remarquables pour ce qu’ils omettent. Les années précédentes, les manuels scolaires mentionnaient au moins les accords de paix et les conférences antérieurs entre Israël et l’OLP – les accords d’Oslo, les accords de Wye River, la conférence d’Annapolis de 2007, etc.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.
Aujourd’hui, ils sont tous effacés. 

Le traité de paix entre la Jordanie et Israël a été supprimé.

Les manuels scolaires ont également supprimé des exemples de l’histoire juive du pays qui étaient dans les éditions précédentes:

 Reconnaissance d’Israël et de son établissement en 1948.
 Appel de Yasser Arafat à une nouvelle ère de coexistence, de paix et de non-violence.
 Les négociations avec Israël constituent l’objectif ultime de la vie côte à côte dans la paix et la sécurité.
 Le nom « Israël » sur deux cartes d’un manuel d’histoire pour la onzième année.
 Réunions entre Israéliens et OLP conduisant à des négociations de paix.
 Présence historique juive et connexion à Jérusalem en tant que capitale des Juifs pour cette période.
 Les anciens royaumes juifs de Palestine, tels que « le royaume de David des Juifs », « le
royaume du Nord d’Israël » et « le royaume de Judée ».
 Une carte intitulée « La Palestine sous le règne du prophète David » accompagnée d’un passage sur les « enfants d’Israël ».
 La révolte juive de Bar Kokhba à Jérusalem.

Tout a été effacé. 

L’histoire juive est blanchie à la chaux et éliminée du programme.

Ce ne sont pas des manuels, ce sont des livres de propagande et d’incitation.

Comme l’écrit IMPACT-se, « La solution de deux États, la paix et la coexistence avec Israël ne sont pas des options à préconiser dans les manuels. Il n’existe aucune possibilité de résoudre le conflit avec Israël de manière pacifique « , note également IMPACT-se:

« En outre, le texte de la lettre de reconnaissance mutuelle de Yasser Arafat à Yizhak Rabin est présenté avec ce qui semble être des suppressions intentionnelles. Arafat a annoncé que la signature de la Déclaration de principes était « un événement historique ouvrant une nouvelle ère de coexistence dans la paix et la stabilité, une ère sans violence » et a proclamé l’engagement de l’OLP à « assumer la responsabilité de tous les éléments et du personnel de l’OLP ». assurer leur conformité.  » Les deux figuraient dans le programme précédent. Au lieu de cela, la lutte violente pour la libération de la Palestine dans son intégralité est propagée. Les Juifs et Israël sont délégitimés et diabolisés à un point tel qu’on ne peut les percevoir ni comme des partenaires pour la coexistence pacifique. »
Même le prétexte de Arafat de vouloir la paix et de mettre fin à la terreur contre Israël est parti.

Quiconque blâme Israël pour le manque de paix dans la région ignore délibérément comment l’OLP a méthodiquement élevé des générations, non pour la paix, mais pour la guerre et la terreur. C’est pourquoi il n’y a pas de paix, point final.

Vous pouvez partager cet article avec les conditions suivantes :

infos israel sos netivot cqvc israelchrono rakbeisrael

Pour accéder à tous nos sites sur un SEUL site, rendez vous sur Alyaexpress-News.com !