Les personnes qui ont déjà eu le coronavirus seront dorénavant exemptés du test avant de retourner en Israël

Une commission ministérielle interministérielle sur les exceptions a pris une décision unanime d’exempter les Israéliens qui se sont récemment remis du coronavirus de subir un test PCR avant de rentrer en Israël après un voyage à l’étranger. Le décret est déjà entré en vigueur et vise à réduire les procédures bureaucratiques.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Avant cela, tous les citoyens israéliens précédemment malades rentrant chez eux de l’étranger afin de bénéficier d’une exemption de test devaient soumettre une demande personnelle à la Commission des exceptions avant le vol.

Désormais, tous les Israéliens qui avaient eu un coronavirus en Israël il y a moins de 3 mois n’ont pas besoin de le faire. Les compagnies aériennes ont déjà reçu des instructions pertinentes. À titre de confirmation, les passagers devront présenter l’une des deux choses suivantes lors de l’embarquement :

🟦 ANNONCE 🟦

un certificat d’une maladie passée délivré sur le territoire d’Israël ;
un test PCR positif confirmant le diagnostic posé au plus tard il y a 3 mois et au plus tôt 11 jours avant le départ.

Il est précisé que le diagnostic de « coronavirus » doit être officiellement confirmé, et seuls les résultats d’un test sérologique pour la présence d’anticorps ne sont PAS une telle confirmation.

Publicité 

Il est également souligné que l’exemption du test PCR avant le départ ne dispense pas ceux qui arrivent de remplir la déclaration d’entrée en Israël et de passer le test PCR à l’aéroport Ben Gourion à leur arrivée chez eux.

 

🟦 ANNONCE 🟦