🔮 Liberman a statuĂ© : les enfants de ceux qui Ă©tudient la Thora ne sont plus Ă©ligibles aux subventions pour les garderies

Nouveau gouvernement, nouvelles lois : ceux qui ont choit de donner à Liberman, le portefeuille des finances savaient aussi que cela allait provoquer des sanctions contre la communauté Haredi dont il est contre. Bennet et Lapid ont décidé de sanctionner les religieux, par ce choix de ministre. Les gens qui dorénavant étudieront la Thora seront considérés comme des rejets de la société sans droit comme les autres !

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

C’est un changement radical : le ministre des Finances Avigdor Lieberman a annoncĂ© aujourd’hui (mercredi) l’application de la capacitĂ© de gain comme critĂšre d’Ă©ligibilitĂ© Ă  l’allocation de garderie, qui est destinĂ©e aux 0-3 ans. » Il s’agit d’un changement significatif dans les conditions de seuil visant Ă  encourager les parents de tout-petits Ă  s’intĂ©grer sur le marchĂ© du travail – et c’est un premier pas vers l’objectif de « la gratuitĂ© de l’enseignement dĂšs l’Ăąge zĂ©ro » pour les familles oĂč les deux parents travaillent ».

‱ Lieberman : ceux qui ne travaillent pas devront rester avec les enfants à la maison

🟩 ANNONCE 🟩

La dĂ©cision affectera les familles ultra-orthodoxes dont le pĂšre Ă©tudie Ă  la yeshiva et ne travaille pas – qui jusqu’Ă  prĂ©sent avaient droit Ă  une subvention de l’État. Jusqu’Ă  prĂ©sent, les critĂšres d’Ă©ligibilitĂ© pour subventionner les garderies avec les sociĂ©tĂ©s Naamat, WIZO et la Society for Community Centers, Faith, etc… Ă©taient des tests de revenus, et seule la mĂšre Ă©tait tenue de travailler au moins Ă  temps partiel, ce qui permettait aux pĂšres continuer Ă  Ă©tudier Ă  la yeshiva.

Selon le changement maintenant, le conjoint devra Ă©galement travailler Ă  temps partiel pendant au moins 24 heures par semaine, et le ministĂšre des Finances a dĂ©terminĂ© que pour recevoir une subvention dans les cas oĂč le conjoint ne travaille pas, il doit Ă©tudier et acquĂ©rir une Ă©ducation ou des compĂ©tences du BaccalaurĂ©at, Ă©tudes de certificat, soins infirmiers, formation professionnelle et certificat d’enseignement.

Publicité 

Environ 85 000 enfants reçoivent actuellement une subvention pour la garderie, ce qui reprĂ©sente environ 1 000 NIS par enfant, sous rĂ©serve d’un test de revenu, dont environ 23 000 enfants ont droit Ă  une subvention et l’un de leurs parents suit une filiĂšre d’Ă©tudes (y compris les yechivot). Cependant, seuls 1 500 Ă©tudient dans un Ă©tablissement d’enseignement et dans 21 000 cas – l’Ă©crasante majoritĂ© – le pĂšre Ă©tudie dans une yeshiva. C’est : environ un quart de tous les enfants Ă©ligibles.

Le coĂ»t de la subvention accordĂ©e Ă  ce jour est de 1,2 milliard de shekels par an, dont 400 millions de shekels pour les 21 000 bambins dont le pĂšre Ă©tudie Ă  la yeshiva. Le ministĂšre des Finances souligne que le dispositif existant n’encourage pas le travail, et tout mĂ©nage qui commence Ă  travailler recevra l’aide selon les critĂšres.

Le ministĂšre des Finances prĂ©cise que les rĂšgles d’Ă©ligibilitĂ© habituelles resteront telles qu’elles sont – un critĂšre de revenu par habitant, l’Ă©ligibilitĂ© des parents isolĂ©s, etc… et tant que les parents entreront sur le marchĂ© du travail au cours de l’annĂ©e scolaire, ils pourront recevoir une subvention dĂšs le dĂ©but des travaux. Les nouvelles rĂšgles s’appliqueront Ă  partir de la prochaine rentrĂ©e scolaire, qui ouvrira dans moins de deux mois.

Peu de temps aprĂšs l’annonce du plan, Lieberman a dĂ©clarĂ© : « Une nouvelle prioritĂ©. Aujourd’hui, j’ai dĂ©cidĂ© de mettre fin Ă  la distorsion actuelle dans l’État d’IsraĂ«l dans laquelle le public travailleur a Ă©tĂ© discriminĂ© pour le public qui travaille et paie des impĂŽts. L’Ă©ligibilitĂ© sera accordĂ©e aux parents qui travaillent tous les deux au moins 24 heures par semaine, lorsque la subvention sera Ă©galement possible dans les cas oĂč le conjoint acquiert une formation ou des compĂ©tences pour une intĂ©gration future sur le marchĂ© du travail. Il pourra recevoir une subvention dĂšs le dĂ©but du travail. « 

Lieberman : « Une étape importante qui change les priorités »

Le ministre des Finances Avigdor Lieberman a dĂ©clarĂ© que « la dĂ©cision que je prends aujourd’hui est une Ă©tape trĂšs importante qui modifie les prioritĂ©s du pays et met ceux qui travaillent et paient des impĂŽts au premier plan. Le mĂ©canisme actuel nuit aux parents qui travaillent et donne la prioritĂ© Ă  ceux qui ne le font pas « .

Lieberman a ajoutĂ© qu’en raison de la composition de la coalition, il n’y aura pas de rĂ©duction des prestations, affirmant que malheureusement « nous continuons Ă  subventionner la naissance et le chĂŽmage dans deux secteurs, ultra-orthodoxe et arabe – les deux secteurs qui contribuent le moins Ă  l’Ă©conomie israĂ©lienne. Mais je ne m’abuse pas qu’on puisse le changer maintenant Ă  cause des partenaires du gouvernement actuel. »

Hier encore, Lieberman a dĂ©clarĂ© lors d’une confĂ©rence de l’Institut des experts-comptables agrĂ©Ă©s Ă  Eilat que « ceux qui ne travaillent pas devraient rester avec les enfants Ă  la maison » . Tant que les ultra-orthodoxes Ă©taient au gouvernement, les prioritĂ©s Ă©taient diffĂ©rentes. Un jeune couple a payĂ© pour la garderie parce que le critĂšre pour ĂȘtre admissible Ă  la subvention Ă©tait le revenu. Je veux que le test soit la capacitĂ© de gain. Si les deux conjoints travaillent Ă  temps plein, ils doivent alors bĂ©nĂ©ficier d’une garderie gratuite. « Ceux qui travaillent dur et ont servi dans Tsahal ne devraient pas ĂȘtre punis comme ils l’ont Ă©tĂ© jusqu’Ă  prĂ©sent. »

Dans le mĂȘme temps, Lieberman s’est empressĂ© de souligner que « si on me demande s’il est juste de supprimer toutes les allocations, Ă  la fois pour ceux qui Ă©tudient et mĂȘme les allocations familiales, c’est tout Ă  fait vrai Ă  mes yeux. Netanyahu l’a fait une fois lorsqu’il Ă©tait ministre des Finances et immĂ©diatement aprĂšs cela, nous avons constatĂ© une augmentation significative et une augmentation de leurs niveaux d’Ă©ducation et de compĂ©tence. « 

Pendant ce temps, Lieberman a dĂ©clarĂ© que « ceux du ministĂšre des Finances doivent prendre des risques. Je ne m’engage pas dans les dĂ©cisions populaires. La bonne combinaison sera entre l’intĂ©rĂȘt de l’Ă©conomie israĂ©lienne et la protection des faibles ».

Les ultra-orthodoxes sont en colÚre : « Mouvement prédateur et vicieux »
Le dĂ©putĂ© Yaakov Asher du judaĂŻsme de la Torah a commentĂ© la dĂ©cision du ministre des Finances : « Lieberman, qui a signĂ© 53 milliards de shekels au Premier ministre aprĂšs avoir promis de ne pas s’asseoir avec eux dans un univers parallĂšle » et a menacĂ© de les juger comme « des criminels nazis dans les procĂšs de Ninerberg « .

Le dĂ©putĂ© Yaakov Litzman s’est joint Ă  lui, dĂ©clarant : « Lieberman met en Ɠuvre la politique de ‘Pen Yarba’ du gouvernement malveillant dirigĂ© par Bennett-Lapid, contre les ultra-orthodoxes et la tradition d’IsraĂ«l.
« Il s’agit d’une attaque directe et dĂ©libĂ©rĂ©e contre les familles ultra-orthodoxes, par dĂ©goĂ»t et haine envers les collelim et les familles avec enfants au seins des familles ultra-orthodoxes. »

Le prĂ©sident de Torah Judaism, MK Moshe Gafni, a ajoutĂ© : « Le critĂšre Ă©tabli par Lieberman « le rasha » empĂȘchera une femme qui travaille dont le mari Ă©tudie la Torah de subventionner l’enfant Ă  la garderie et causera de graves dommages Ă©conomiques Ă  ces familles. Lieberman le « rasha » vient au monde contre le public ultra-orthodoxe, les travailleuses et les Ă©rudits de la Torah. »

Le député Meir Porush (Judaïsme de la Torah) a attaqué Lieberman, affirmant que « sa haine des ultra-orthodoxes en harcelant leurs jeunes enfants à cause de la controverse politique vient de montrer qui est ce gros politicien qui a été éduqué dans un pays communiste avec beaucoup de haine pour la religion. Le public ultra-orthodoxe ne reculera pas devant Lieberman, qui, avec sa haine de la religion, cherche à interrompre le développement démographique des ultra-orthodoxes qui perpétuent la tradition juive depuis la persécution de Pharaon en Egypte. »

Le prĂ©sident du Shas, le dĂ©putĂ© Aryeh Deri, est Ă©galement indignĂ© : « La premiĂšre dĂ©cision du ministre des Finances est de nuire aux ultra-orthodoxes. Lieberman, dans un geste prĂ©dateur et vicieux, a dĂ©cidĂ© de nuire aux familles avec enfants uniquement parce qu’elles Ă©taient ultra-orthodoxes. Bennett et Saar, qui ont promis de « s’occuper des ultra-orthodoxes », ont formĂ© un gouvernement haineux qui s’est fait le champion du tort causĂ© au monde de la Torah. »

Itamar Ben Gvir s’est exprimĂ© ;

 » Le racisme de Lieberman le rend fou. La dĂ©cision opaque de Lieberman, soutenue par Bennett et Shaked, de nuire au public ultra-orthodoxe, nuit avant tout aux enfants eux-mĂȘmes, et il est dommage que Lieberman ne le comprenne pas. Si le ministre des Finances manque d’argent dans les caisses de l’État, il demandera au conseil de la Choura de lui allouer une partie du budget de 53 milliards de shekels que le gouvernement a accordĂ© aux FrĂšres musulmans. »

Un conseil, une info, une question ? Contactez nous !

Connaissez vous nos autres sites ? Répondez à ce questionnaire 

Abonnez vous à notre nouvelle Newsletter 

ABONNEZ VOUS A NOTRE COMPTE YOUTUBE

 

🟩 ANNONCE 🟩