Home Actualité dans le monde Lors des émeutes, le président tunisien accuse les Juifs de l’instabilité du...

Lors des émeutes, le président tunisien accuse les Juifs de l’instabilité du pays.

En raison des violentes manifestations qui ont lieu dans le pays, le président tunisien a trouvé les éternels coupables – les juifs.

Le nouveau président a une nouvelle fois accusé les Juifs d’instabilité.

L’incitation du président, telle qu’affichée sur son compte Facebook
De nombreuses organisations, dirigées par la Conférence rabbinique européenne, ont clarifié le danger pour la communauté locale (dans le monde entier)

Les violences nocturnes s’intensifient depuis plusieurs jours entre policiers et des jeunes dans différentes villes tunisiennes, la police a procédé à de nombreuses arrestations, des manifestations qui ont fait réagir le président Kaïs Saïed.

À Ariana, une petite ville proche de Tunis, le président s’est entretenu avec de jeunes, tentant de leur faire entendre raison mais a ajouté qu’il connaissait les coupables.

Publicité 

 »À travers vous, je veux parler à tous le peuple tunisien, je sais l’état de la pauvreté et je sais qui exploite votre pauvreté. Ne laissez personne exploiter votre misère n’attaquer pas les biens publics et privés, on vit aujourd’hui à cause des valeurs morales et non à cause des pillages ».

La grogne populaire touche la Tunisie de plusieurs mois, des médecins en passant par les jeunes, ils sont nombreux à prendre les rues pour dénoncer un système économique défaillant dans ce pays d’Afrique du Nord.

Et la crise du Covid-19, est venu intensifier la fracture sociale. De plus, le remaniement ministériel du samedi, a rajouté à la colère des Tunisiens, qui y voient des luttes de pouvoir sans aucun lien avec les préoccupations les plus pressantes des Tunisiens.

Le président de la Conférence rabbinique européenne, le rabbin Pinchas Goldschmidt, a répondu: « Le gouvernement tunisien est le garant de la sécurité des juifs du pays. Les paroles du président menacent l’intégrité et la sécurité de l’une des plus anciennes communautés juives du monde. »

Les organisations juives, y compris la Conférence rabbinique européenne, ont condamné le président Said et ont exprimé leur inquiétude pour le bien-être de la communauté juive en Tunisie.

Un communiqué de la Conférence rabbinique européenne a déclaré: «La Conférence rabbinique européenne exprime sa profonde inquiétude suite aux propos publics tenus par le président tunisien ce matin, accusant les Juifs de leur instabilité dans le pays. Sur l’intégrité physique et morale des citoyens des juifs tunisiens.  »

Le président et rabbin de Moscou, le rabbin Pinchas Goldschmidt, a déclaré que « le gouvernement tunisien est le garant de la sécurité des juifs du pays; les propos du président menacent l’intégrité de l’une des plus anciennes communautés juives du monde ».

La communauté juive en Tunisie
La communauté juive de Tunisie, dirigée par le rabbin de Tunisie, le rabbin Chaim Bitan, est concentrée dans le «grand quartier juif» de l’île de Djerba, qui est entièrement peuplée de juifs pratiquants. L’une des communautés les plus merveilleuses et les plus anciennes du monde.

La communauté se caractérise par une étroite préservation de la tradition d’Israël depuis des milliers d’années. Depuis le début de l’épidémie, les habitants ont obéi aux instructions du ministère de la Santé formulées par le comité communautaire dirigé par le rabbin Bitan. Le ministère de la Santé et le comité communautaire ont décidé d’un certain nombre de mesures importantes pour empêcher la maladie de se propager sur l’île.

Comme vous vous en souvenez peut-être, il y a environ quatre mois , le vice-président de la Conférence rabbinique européenne et le conseiller spécial du rabbin de France, le rabbin Moshe Levin, ont visité Djerba et assisté à la soirée de remise des diplômes de l’école Dove Wings créée par la Conférence rabbinique européenne par le biais de la Fondation Matanel ‘et le gouverneur Zvi Amar du nom de sa mère et ont été inaugurés lors d’une visite de la délégation de la Conférence des rabbins européens.

À la fin de sa visite au Talmud HaTorah et aux institutions de la Torah, les participants sont montés sous haute sécurité à l’ancienne synagogue «  El Griba  », que les autorités ont ouverte avec un hommage spécial, à une prière spéciale dirigée par le rabbin Haïm Bitan et à allumer des bougies pour la paix des communautés et des patients du monde juif.