La Banque d’Israël recommande une politique de tarification du carbone au milieu des craintes que les exportations israéliennes ne soient affectées si elle n’est pas adoptée.

Les économistes de la Banque d’Israël ont conclu que les taxes sur le carbone sont la politique la plus efficace pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. La banque centrale devrait publier prochainement sa recommandation sur le taux d’un futur impôt. En arrière-plan, on craint que l’Union européenne n’impose bientôt des droits sur les importations en provenance de pays qui n’ont pas introduit de politique de «tarification du carbone», une mesure qui pourrait nuire aux exportations israéliennes vers l’Europe, qui reste la principale. Marché d’exportation d’Israël.

La semaine dernière, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré qu’Israël « s’est engagé à passer des combustibles fossiles aux énergies renouvelables d’ici 2050 ». Contrairement à la déclaration non contraignante de Netanyahu, atteindre zéro émission dans l’UE d’ici 2050 est déjà un objectif contraignant. L’effort international pour réduire les émissions de gaz à effet de serre sera renouvelé avec plus de zèle une fois que le monde n’aura plus à faire face à la pandémie de Covid-19 et après l’entrée en fonction d’un nouveau président aux États-Unis. Le président élu Joe Biden a déjà nommé l’ancien secrétaire d’État John Kerry pour diriger les efforts visant à arrêter le réchauffement climatique.

La ministre de la Protection de l’environnement, Gila Gamliel, soutient l’introduction d’une politique de tarification du carbone, pour autant qu’elle ne nuise pas aux secteurs économiquement faibles de la population ou à la compétitivité de l’industrie israélienne. «Pour lutter contre la crise climatique et passer à une économie à faibles émissions de carbone, nous devons examiner, avec les pays leaders dans ce domaine, des outils politiques efficaces tels que des mécanismes de tarification du carbone qui favorisent la réduction des émissions gaz à effet de serre », a déclaré Gamliel à Globes, ajoutant:« Nous continuerons à enquêter et à coopérer avec tous les acteurs de l’économie pour trouver la meilleure solution possible pour la société, l’économie et l’environnement ».

🔊 Abonnez vous à la nouvelle Newsletter !

Publicité 

ABONNEZ VOUS A NOTRE COMPTE YOUTUBE



IMPORTANT 

Facebook nous censure depuis quelques semaines. La solution ? Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News Sans censure, rejoignez moi sur l'application Telegram : https://t.me/infoisraelnews

ABONNEZ VOUS A NOTRE NOUVELLE NEWLETTER

Soutenir Infos-Israel.News, c'est soutenir les médias indépendants