Recherche israélienne : un médicament anti lipide peut réduire la gravité du COVID-19

Des chercheurs de l’Université hébraïque de Jérusalem ont démontré qu’un médicament existant utilisé pour abaisser les taux de lipides réduit considérablement l’intensité du COVID-19, après avoir mené une étude comparative sur 1500 dossiers médicaux de patients hospitalisés.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Le fénofibrate, un médicament générique réducteur de graisse qui fait partie des médicaments les plus prescrits aux États-Unis, semble donner aux patients un avantage « stupéfiant » dans la lutte contre la maladie, a déclaré le professeur Yaakov Nahmias de l’Université hébraïque de Jérusalem, au Times of Israel.

« Il s’agit d’un médicament bon marché et largement disponible avec des effets secondaires minimes, et nous avons été ravis de constater que tous les principaux biomarqueurs indiquent qu’il réduit la gravité du COVID-19 », a déclaré Nahmias.

🟦 ANNONCE 🟦

Nahmias a passé six mois à analyser l’impact des nombreux médicaments différents pris par 1500 patients atteints de coronavirus traités dans deux hôpitaux israéliens.

L’étude a inclus 13 sujets qui prenaient du fénofibrate régulièrement et l’avaient pris avant de contracter le coronavirus, pour traiter leurs taux de lipides. Le résultat, une guérison plus rapide que prévu de la pneumonie induite par le virus, était cohérent avec son hypothèse antérieure selon laquelle les lipides jouent un rôle dans la gravité de la maladie.

Publicité 

Si les 13 patients avaient répondu au COVID-19 avec le même niveau de gravité que les autres dans l’étude, il y aurait eu au moins deux décès et six admissions à l’unité de soins intensifs, mais il n’y a pas eu de décès et il n’y a eu qu’une seule admission à l’USI.

 

🟦 ANNONCE 🟦