Mardi, l’UNRWA a lancé une nouvelle campagne de collecte de fonds de 800 millions de dollars pour aider à combler le déficit de financement des États-Unis. 

La plupart des critiques de l’UNRWA soulignent à juste titre que la définition de «réfugié» donnée par l’agence est en contradiction avec la définition de réfugié utilisée dans tous les autres contextes. Mais un autre argument dans le contexte de cette crise de financement est encore plus convaincant.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Le site du Kiff : Tout ce que vous ne savez pas sur les avantages en Israel et ses découvertes, rendez vous sur Rak Be Israel !

La moitié des fonds demandés par l’UNRWA – 400 millions de dollars – est destinée aux «réfugiés» palestiniens qui vivent en «Palestine».

Pourquoi le monde paie-t-il un centime aux «réfugiés» qui vivent dans leur propre pays ?

 L’OLP et l’AP ont insisté sur le « droit au retour » de millions de descendants de personnes qui vivaient en Palestine sous mandat britannique en Israël, et ils ont clairement indiqué au fil des ans que la raison pour laquelle ils insistent est de détruire les Juifs et leur état démographiquement. Sinon, comment peuvent-ils dire, d’une part, qu’ils doivent avoir un Etat indépendant pour leur peuple et, d’autre part, insister pour que des millions de ces mêmes personnes ne vivent pas dans leur état mais dans l’état de leur ennemi ?

Lorsque le CDH parvient à ramener de vrais réfugiés dans leur pays d’origine, il n’insiste pas pour qu’ils se déplacent à l’endroit exact où ils vivaient. C’est absurde et ce n’est pas la définition de «réfugié». Tant qu’ils peuvent s’intégrer dans leur pays, ils ne sont plus des réfugiés et n’ont plus besoin d’une aide internationale.

Mais la position officielle de l’UNRWA est que des centaines de milliers de Palestiniens qui vivent dans ce que les Nations Unies appellent l’État de Palestine ne sont pas des citoyens à part entière de leur État, mais appartiennent plutôt à Israël.

Et il demande 400 millions de dollars au monde pour aider à maintenir vivante cette situation d’ apartheid intra-palestinien , contre les « réfugiés de Palestine » en Palestine.

La réduction de l’aide américaine à l’UNRWA devrait être explicite quant au financement d’un organisme qui encourage la discrimination contre les «réfugiés» dans les territoires palestiniens. Les Européens devraient se demander pourquoi ils devraient financer une agence qui maintient en vie un faux problème de «réfugiés», même en Jordanie où les «réfugiés» sont presque tous des citoyens et en «Palestine» où ils sont littéralement chez eux. Que l’UNRWA se concentre, pour l’instant, sur les personnes dans le besoin en Syrie et les réfugiés syriens au Liban, où de l’argent réel et nécessaire même s’il existe un système à deux classes pour les réfugiés syriens selon l’endroit où vivent leurs arrière-grands-parents.

Mais continuer à financer l’UNRWA pour fournir de la nourriture gratuite, des médicaments et de l’éducation aux personnes qui sont en «Palestine» et aux citoyens à part entière de la Jordanie, c’est simplement jeter de l’argent.

infos israel sos netivot cqvc israelchrono rakbeisrael

Si vous aimez nos sites Infos Israel NewsRak Be Israel, la Roulotte du Hayal, et Israel Chrono -ANTI BDS, CQVC.Online soutenez nous , c'est important pour la continuité des sites ! 

❣️ SOUTENEZ L'EQUIPE D'INFOS-ISRAEL.NEWS ❣️

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.