Macron ferme les écoles : « Nous avons fait des erreurs »

Le président français Emmanuel Macron a fait hier soir un discours à la nation, au plus fort d’une troisième vague du virus Corona qui a frappé le pays. Dans l’ombre des lourdes charges de travail dans les hôpitaux et d’une augmentation du nombre de personnes dans un état critique, Macron a annoncé une série de nouvelles restrictions – y compris la fermeture d’écoles pendant au moins trois semaines. « C’est la meilleure façon de ralentir la propagation du virus », a déclaré Macron.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Soutenir Infos-Israel.News, c'est soutenir les médias indépendants

DECOUVREZ TOUTES NOS RECETTES SALES ET SUCREES POUR PESSAH

La fermeture partielle, imposée en mars à Paris et dans d’autres régions, s’appliquera à partir de samedi dans tout le pays pendant un mois. Dans le cadre des restrictions imposées au milieu du mois, des entreprises non essentielles ont été fermées et les résidents ont été invités à travailler à domicile. Le trafic vers les zones à forte morbidité était limité et ceux qui se trouvaient dans les zones de quarantaine ne pouvaient pas se rendre dans une autre zone sans permis. Cependant, les écoles n’ont pas fermé jusqu’à présent.

Les écoles et garderies en France fermeront après Pessah, qui commence ce week-end. La France a fermé les écoles pendant deux mois lors de la première fermeture du Corona. Lors de la deuxième fermeture – en novembre – les établissements d’enseignement sont restés ouverts, avec des restrictions sur le nombre d’élèves dans les salles de classe.

Macron a annoncé dans son discours que les nouvelles restrictions seraient en vigueur pendant au moins un mois et a averti : « Si nous n’agissons pas maintenant – nous perdrons le contrôle de la situation. » Au sujet des restrictions qui s’appliqueront aux Français, il a déclaré : « Nous avons fait tout notre possible pour retarder ces décisions, et ne les prendre que lorsque c’est nécessaire – et c’est maintenant. »

Depuis le début de l’épidémie, 4,6 millions de personnes ont été diagnostiquées en France, et 95 495 sont décédées du virus. Macron a averti que dans les prochains jours, le nombre de victimes en France pourrait atteindre plus de 100 000. Comme d’autres pays européens, la France se bat contre la variante britannique – une souche hautement contagieuse du virus. La France fait actuellement face à un nombre record de plus de 5 000 patients corona hospitalisés dans un état critique dans des unités de soins intensifs. Le nombre quotidien moyen d’infections a doublé depuis février, atteignant près de 40 000. Ce soir, la France a signalé        59 038 nouvelles infections.

Publicité 

Les médecins de la région parisienne ont appelé cette semaine le gouvernement français à resserrer les restrictions, alors que les hôpitaux sont au bord de l’effondrement. «Lorsque le service n’a qu’un seul lit disponible, mais deux patients qui peuvent en bénéficier, il faut décider lequel d’entre eux sera hospitalisé (et survivra probablement) et lequel ne sera pas hospitalisé (et mourra probablement). C’est là que nous allons », ont écrit les médecins dans une lettre publiée dans les médias.

Une fermeture à minuit a été imposée en France à la mi-décembre – et elle restera désormais en vigueur. De nouvelles restrictions aux déplacements à travers la France seront également imposées. Ces derniers mois, la France a tenté d’éviter des restrictions plus strictes, afin de ne pas paralyser l’économie. La fermeture des écoles annoncée par Macron a été considérée comme un «dernier recours». Macron a défendu cette semaine la décision de ne pas imposer une troisième fermeture générale et de laisser les écoles ouvertes, mais a en même temps déclaré que compte tenu du nombre élevé de personnes infectées, il semble que de nouvelles restrictions seront nécessaires.

L’agence de presse française AFP a noté que les nouvelles restrictions sont sévères, mais moins sévères que la fermeture nationale imposée par la France lors de la première vague en mars et avril 2020 : dans cette fermeture, les Français n’ont été autorisés à quitter la maison que pour achats nécessaires, ou faire de l’exercice une fois par jour.

Macron, qui a déclaré il y a une semaine qu’il n’avait aucune raison de s’excuser dans le traitement de la pandémie avait un discours différent hier soir : « À chaque étape de ce fléau, nous pouvions nous dire que nous aurions pu mieux faire les choses, nous avons commis des erreurs. Savoir une chose : nous sommes restés fermes, avons tiré des leçons et nous nous sommes améliorés à chaque étape ».

Macron a déclaré aux Français que des cafés et certains événements culturels pourraient ouvrir – « sous de strictes restrictions » – à la mi-mai. Il a mis les espoirs sur la campagne de vaccination, qu’il tente d’augmenter au maximum, en déclarant : «Grâce aux vaccins, la fin de la crise est en vue». Il a promis que les personnes âgées de 60 ans et plus pourraient être vaccinées à partir du 16 avril et que celles âgées de 50 ans et plus seraient autorisées à se faire vacciner à partir du 15 mai.

La campagne de vaccination conjointe des pays de l’UE n’atteint toujours pas les objectifs. La France et d’autres pays de l’UE sont à la traîne par rapport à Israël, aux États-Unis et à la Grande-Bretagne. La France n’a jusqu’à présent vacciné que 11,75 pour cent de la population.

ABONNEZ VOUS A NOTRE COMPTE YOUTUBE