Mamdouh Ismaïl appelant à la prière en pleine réunion parlementaire…

Clique ICI- Je m'abonne aux nouvelles infos en direct sur Telegram - Clique ICI 

🟦 ANNONCE 🟦

Mamdouh Ismaïl avait déjà évoqué la “loi de Dieu” en prêtant serment.

Un député ultraconservateur égyptien, Mamdouh Ismaïl, a provoqué une polémique mardi lorsqu’il a appelé à la prière en pleine séance parlementaire. Une initiative qui lui a valu un sévère rappel à l’ordre de la part du président de l’Assemblée, Saad al-Katatni, issu des Frères musulmans.

Publicité 

 “Je ne vous en ai pas donné l’autorisation. Il y a une mosquée pour l’appel à la prière”, a d’abord tenté M. Katatni. En vain.

Imperturbable, le député a poursuivi, tandis qu’un brouhaha s’élevait de la salle et que plusieurs députés avaient du mal à cacher leur sourire.

 “M. le député Mamdouh Ismaïl a violé le règlement de la séance et a lancé l’appel à la prière (…) sans prendre l’avis du président de l’Assemblée. Il y a une mosquée pour ça”, a lancé M. Katatni d’un ton sévère.

M. Ismaïl, un avocat, lui a répondu mais ses propos étaient inaudibles.

 “Cette salle est faite pour les discussions, ne faites pas de surenchère. Vous n’êtes pas plus musulman que nous et vous ne voulez pas prier plus que nous”, a martelé M. Katatni. “Si vous voulez (aller) prier, allez-y, je ne vous en empêche pas. Asseyez-vous, je ne vous permettrai pas de parler de nouveau. N’entravez pas les travaux de la séance”, a-t-il ajouté en élevant la voix.

 

“Allez, sors mon vieux”, a lancé un autre député.

Ce n’est pas la première fois que Mamdouh Ismaïl, vice-président du parti salafiste al-Asala (L’authenticité), suscite la polémique en Egypte, selon le site d’Al-Jazira qui rapporte l’information. Le 23 janvier dernier, à l’ouverture de la première session de la nouvelle Assemblée, il avait été rappelé à l’ordre pour avoir évoqué “la loi de Dieu” en prêtant serment. Plus tôt ce jour-là, il avait déposé une plainte contre le magnat des télécoms et dirigeant libéral copte Naguib Sawiris pour insulte à l’islam au motif que ce dernier avait publié, en juin dernier sur son compte Twitter, une caricature représentant un Mickey barbu et Minnie couverte d’un voile intégral.

Le parti de l’authenticité faisait parti de la coalition dirigée par l’autre parti salafiste al-Nour, lors des législatives post-Moubarak. Il a décroché trois sièges au Parlement.

Source : http://www.terrepromise.net/?p=19188

🟦 ANNONCE 🟦