Ministre iranien des Affaires étrangères : les Azéris vont expulser les Israéliens de leur territoire

Le ministre iranien des Affaires étrangères Hussein Amir Abdullahian a été interviewé par la chaîne libanaise du Hezbollah al-Manar, notant que le gouvernement azerbaïdjanais avait été informé que la présence d’Israéliens dans le pays ne convenait pas aux intérêts de la région du Caucase.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Il a noté que les Azéris avaient promis d’expulser les Israéliens de la région. Il a ajouté que le récent exercice militaire de l’Iran à la frontière avec l’Azerbaïdjan était de nature « amicale » et visait à empêcher la présence de « sionistes et d’infidèles ». Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Said Khatibzadeh, a également déclaré que son pays n’accepterait pas la présence du régime sioniste près d’une frontière et d’aucun pays limitrophe.

Il a poursuivi en disant que les relations entre son pays et l’Azerbaïdjan sont tout à fait normales, et contrairement à ce qui a été rapporté la semaine dernière – Khatibazadeh affirme que l’Iran n’a pas fermé son espace aérien aux avions azéris. Les voisins de l’Arménie voisine ont récemment été autorisés à survoler l’Iran, qui soutient un projet de route de transport régional qui contournera l’Azerbaïdjan via l’Arménie.

🟦 ANNONCE 🟦

Le système frontalier azerbaïdjanais nie les accusations iraniennes selon lesquelles il y a une présence israélienne à la frontière avec l’Iran et qualifie cela de « mensonge complet ». C’était après que le commandant de la police des frontières iranienne, Ahmad Ali Godarzi, ait affirmé qu’il y avait une présence israélienne à la frontière avec l’Azerbaïdjan, mais il n’a pas pu estimer son ampleur exacte.

Godarzi a déclaré qu’il y avait une surveillance iranienne des mouvements des forces israéliennes prétendument à la frontière azerbaïdjanaise, et que Téhéran avait mis en garde ses voisins contre eux. Pendant ce temps, un tribunal a ouvert hier un tribunal à Nicosie pour prolonger la détention de l’homme azéri en Israël qui aurait été envoyé par l’Iran pour assassiner des hommes d’affaires israéliens, dont le milliardaire Teddy Sagi.

Publicité 

 

🟦 ANNONCE 🟦