Netanyahou: « Pour la première fois que je vois vaciller l’Iran. » The Australian.

Clique ICI- Je m'abonne aux nouvelles infos en direct sur Telegram - Clique ICI 

🟦 ANNONCE 🟦

Selon le journal  » The Australian » :

Benjamin Netanyahou, est présenté comme le nec plus ultra « lourd » du Moyen-Orient. Mais après une longue discussion dans ce petit bureau entre le ministre indien des Affaires étrangères dans la matinée et une délégation du Congrès américain dans l’après-midi, M. Netanyahou s’est entretenu avec les journalistes du journal très connu de  The Australian pendant quelques minutes, et il ya une chose qu’il aime montrer à ses visiteurs. Voici ce qu’ un des journalistes raconte :

Publicité 

« Il me dirige vers sa fenêtre. « Vous voyez cela, » c’est une collection de pierres tirées d’une fouille archéologique. Les pierres sont datées de près de 3000 ans. Ceci est la chevalière d’un fonctionnaire juif de cette époque. Et le nom du fonctionnaire  est Netanyahou « Le dirigeant israélien ne manque jamais une occasion de souligner la longue et profonde generation dont il est issu du peuple juif à la terre d’Israël.. Il est dur, impitoyable , déterminé, et encore d’autres qualités, que guère un Premier ministre israélien a possédé. Mais il est aussi intensément réaliste, plein d’ironie et d’humour, sans cesse à faire des blagues, … Il est, selon ses propres mots, pour la paix mais avec des conditions justes avec le peuple palestinien. Mais, pour l’instant, il est avant tout préoccupé par la menace de l’Iran.

Selon lui, la pression internationale commence à mordre. « Pour la première fois que je vois l’Iran vaciller », il déclare, dans des mots qui va sûrement secouer le Moyen-Orient. « Téhéran est vacillant, face à Netanyahu « , sous les sanctions qui ont été adoptées et surtout sous la menace de sanctions fortes de la banque centrale». Netanyahou pense que : «Si ces sanctions sont couplés avec un énoncé clair de la communauté internationale dirigée par les Etats-Unis à agir militairement pour empêcher l’Iran d’aller trop loin au cas ou  les sanctions échouent, l’Iran pourrait envisager de réfléchir. En tout cas, l’économie iranienne montre des signes de faiblesse ».

Quelques jours avant notre rencontre avec le premier ministre, l’Iran avant annoncé une ‘installation souterraine  nucléaires afin que soit  plus difficile pour Netanyahu de detruire ses armes nucléaires mais en réponse l’Iran a effrontément violé le droit international et ses propres engagements. Il essaie de se faufiler en se terrant et en ne respectant pas son programme d’armes nucléaires. « L’enrichissement de l’uranium est présent dans les deux établissements. Je crois que c’est un grand danger pour la paix du Moyen-Orient et le monde. » Netanyahou veut souligner que ce n’est pas seulement Israël, qui serait mis en danger par un Iran doté d’armes nucléaires:. « La plus grande menace de l’humanité est que les armes nucléaires se retrouveront parmi un régime islamique radical. Le premier c’est l’arrivée des Talibans du Pakistan qui vont prendre le relais. La seconde se fera en fonction du régime de l’ayatollahafin d’acquérir des armes nucléaires. Soit cela sera un développement catastrophique pour la paix, pour la fourniture de pétrole au monde, pour la paix et la sécurité de nombreux pays, tout d’abord le mien, mais aussi beaucoup d’autres.  » Si l’Iran est la question la plus aiguë qu’Israël est confronté, l’effort douloureux de trouver un accord avec les populations palestiniennes de la Cisjordanie, la Bande de Gaza et Jérusalem-Est qui est la zone la plus  » pathologique ».

 

Peu de temps après qu’il soit devenu premier ministre pour la deuxième fois il ya trois ans, M. Netanyahu a surpris plusieurs en déclarant son attachement à un Etat palestinien. « Ma vision de la paix est un Etat palestinien démilitarisé qui reconnaît l’Etat juif d’Israël », at-il dit. Pour autant des trois dernières années, les Palestiniens ont demandé à Israël de cesser toute construction au-delà des frontières de 1967, qui est, en Cisjordanie, et dans les banlieues juives de Jérusalem-Est, et dit qu’il ne serait pas entrer dans des négociations de paix sans que la condition préalable étant remplies.

Netanyahou espére que ces pourparlers ne vont pas stopper. « La chose la plus importante est un engagement à poursuivre les négociations et de parvenir à un accord. Nous sommes prêts à faire cela, les Palestiniens ne le sont pas.  « Israël est prêt à s’asseoir sans pré-conditions, les Palestiniens ne le ferront pas. Il ya une façon simple de le prouver. Je suis prêt à monter dans une voiture et le voyage qui ne durera pas plus de huit minutes, 10 minutes, d’ici à Ramallah et s’asseoir immédiatement pour de futures  négociations avec le président Mahmoud Abbas. Il n’est pas prêt à faire la même chose avec moi.  »

Evidemment les choses ont changé cette dernière année avec les manifestations qui ont secoué le monde arabe. Cela augmente nos inquiétudes pour notre sécurité, car nous craignons que tout territoire libérés seront repris par les forces radicales islamistes. Cela s’est déjà produit à deux reprises – Liban a repris par procuration de l’Iran, le Hezbollah. Et quand nous avons quitté Gaza et il a été repris par procuration de l’Iran, avec le Hamas. Nous ne pouvons pas laisser cela arriver une troisième fois, avec  la Judée et Samarie  . « Israël qui est un pays minuscule,  et plus de 100.000 roquettes ciblant nos villes , nos  installations vitales. Donc, naturellement, nous sommes préoccupés pour obtenir des garanties de sécurité.  » Quand une nation est absorbé avec autant de menaces immédiates et des questions comme Israël, il peut être facile de perdre de vue le long terme, et les questions les plus fondamentales…

Traduit par Alaexpress-News.

🟦 ANNONCE 🟦