Cela semble être une histoire trop exagérée pour être réaliste, mais c’est bien la nouvelle réalité d’un couple du nord. À la fin du repas de Pessah, juste après le stade des desserts, le petit-fils du couple était certain d’avoir trouvé l’afikoman, mais lorsqu’il la présenta à sa grand-mère… la surprise fut de taille …

C’est ce qui s’est passé la veille de Pessah dans un établissement prestigieux situé dans le nord du pays, dans des foyers de couples fortunés et bien établis qui gèrent des avoirs d’une valeur de plusieurs dizaines de millions de shekels. Le couple âgé de 60 ans et parents de quatre enfants et de cinq petits-enfants, se préparaient pour Pessah et recevaient leur famille pour un repas à leur domicile dans le nord du pays.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Le repas, comme la plupart d’entre nous, s’est déroulé dans le calme et la joie. Tous les membres de la famille ont chanté les chants de la Haggadah. Vers la fin du repas, une fois que la plupart des membres de la famille se sont tournés vers les desserts, l’un des petits-enfants a surpris l’auditoire en revenant d’une des salles avec une enveloppe à la main, convaincu qu’il avait trouvé l’afikoman et réclamait le prix a gagner chez sa grand-mère.

Le petit-fils coquin, semblait-il, était en train de fouiller dans l’un des tiroirs de la maison et avait trouvé une enveloppe épaisse. Après qu’il l’ait montré à sa grand-mère et qu’elle ait ouvert l’enveloppe, elle a commencé à trembler. A l’intérieur de l’enveloppe, elle a découvert deux billets d’avion pour Zanzibar, pour son mari (directeur d’une fabrique de bijoux de famille) et pour la secrétaire de l’usine, que la femme connaissait personnellement et soupçonnait d’être l’amante de son mari.

La découverte spectaculaire a immé-diatement transformé l’ambiance festive en un « champ de bataille » et une grande agitation a éclaté dans la maison familiale lorsque la femme a demandé des explications à son mari devant tous les membres de la famille.

À la fin des fêtes, la femme s’adressa à l’avocat Sarin Solan et lui demanda de déposer une plainte et divorce en son nom contre son mari. « J’en ai marre de son comportement, et chaque fois qu’il trouvera quelqu’un de nouveau à trahir, je ne me tairai plus », a déclaré la femme à son avocat, exigeant que son mari soit expulsé de la maison jusqu’à ce qu’une décision soit prise.

De son côté, l’homme prétendait que c’était un voyage de travail et s’il s’agissait d’une affaire secrète qu’il entretenait avec sa secrétaire, il n’aurait aucun sens pour lui de rapporter une enveloppe contenant des billets d’avion à l’étranger et de la laisser dans un endroit aussi vulnérable.

La femme a refusé d’accepter toute explication de la part de l’homme et a exigé qu’il quitte immédiatement leur maison commune. « Je ne veux pas vivre avec un mari qui me trahit sans cesse avec d’autres femmes », a signé la demande de divorce de la femme.

La demande de la femme, par l’intermédiaire de l’avocat Solan, a été portée devant le tribunal rabbinique ces derniers jours et le tribunal devrait bientôt faire connaître sa réponse.

Vous pouvez partager cet article avec les conditions suivantes :

infos israel sos netivot cqvc israelchrono rakbeisrael

Pour accéder à tous nos sites sur un SEUL site, rendez vous sur Alyaexpress-News.com !