Pendant l’épidémie, les morts ont été incinérés immédiatement, sans cérémonies et sans préciser la cause du décès. Maintenant, les membres de la famille attendent d’enterrer les urnes contenant les cendres de leurs proches. Environ 45 000 urnes seront distribuées rien qu’à Wuhan. Le nombre de décès par coronavirus en Chine est délibérément sous-estimé selon le site AsiaNews.

Aux jours de pic de l’épidémie, les fours crématoires fonctionnaient 19 heures par jour. Les journalistes Li Zehua, Fang Bin et Chen Qiushi ont disparu. Les photos et vidéos des files d’attente dans les salons funéraires et les cimetières sont bloquées sur les réseaux sociaux.

Des centaines, voire des milliers de personnes font la queue devant les salons funéraires de Wuhan pour récupérer les urnes avec les cendres de leurs défunts décédés dans l’épidémie de coronavirus lors de l’isolement forcé de la ville.

Au bord d’une profonde crise économique, la Chine fait pression pour rétablir la normalité du pays et a prévu la réouverture des magasins à Wuhan le 8 avril. Un signe de cette « normalité » est la collecte d’urnes par des proches en préparation de la fête de Qingming, le 4 avril, lorsque les tombes du défunt sont à l’honneur.

Ces longues files d’attente devant les salons funéraires provoquent la question du nombre de décès dus aux coronavirus. Jusqu’à présent, la Chine n’a signalé que 3298 décès.

Une photo publiée hier sur les réseaux sociaux (voir photo) montre une longue file devant le salon funéraire de Hankow, un quartier de Wuhan. Les commentaires en ligne indiquent que les gens ont dû attendre des heures pendant que les policiers de la sécurité publique et des policiers en civil regardaient que personne ne prenait de photos. Pour prendre les cendres de leur défunt, les membres de la famille devaient être escortés par des membres du personnel du salon funéraire ou des fonctionnaires de la ville. Les commentaires parlent d’une « forme de surveillance ».

Le magazine Caixin note que la file d’attente devant le salon funéraire de Hankow était d’environ 200 mètres de long ; des milliers d’urnes vides ont été déchargées d’un camion et empilées dans le salon funéraire.

Une autre « salle funéraire » à Wuchang (un autre quartier de Wuhan) a annoncé que les membres de la famille pourraient venir récupérer les urnes avec de la cendre à partir du 23 mars. Le salon funéraire prévoit d’en distribuer 500 par jour, jusqu’à Qingming. Cela signifie environ 6500 urnes tout au long de cette période.

Wuhan a sept salons funéraires : s’il est calculé que chacun d’eux distribuera des urnes au même rythme que celui de Wuchang, cela représente environ 45 500 urnes pour la seule ville de Wuhan.

Peut-être que tous ces décès ne peuvent pas être attribués au coronavirus, mais il est presque certain que les chiffres officiels sont volontairement sous-estimés.

Un journaliste de Caixin a déclaré plus tôt que les fours de crémation du salon funéraire fonctionnaient 19 heures par jour en février.

Li Zehua, un ancien présentateur de télévision de télévision en circuit fermé qui est venu à Wuhan en tant que pigiste pour faire un reportage sur l’épidémie, a été arrêté et il n’y a eu aucune nouvelle de son sort depuis plus d’un mois. Deux autres journalistes ont disparu, Fang Bin et Chen Qiushi : eux aussi travaillaient à Wuhan. Li Zehua a rapporté sa visite au salon funéraire de Qingshan entre 10 et 23 heures le 19 février alors que les crématoires étaient toujours en activité.

Des vidéos sont également apparues en ligne montrant de longues files d’attente de personnes à l’extérieur du cimetière de Biandanshan, attendant d’enterrer les cendres de leur défunt. Mais même ces photos et vidéos ont été censurées et supprimées.

Selon toute vraisemblance, le nombre exact de victimes de coronavirus ne sera jamais connu. Pendant les jours de pic de l’épidémie de Wuhan, le système de santé s’est effondré et de nombreux patients n’ont pas eu la possibilité d’être hospitalisés. Ils sont morts avant tout diagnostic et ont été incinérés sans être inclus dans les statistiques officielles.

La question que tout le monde se pose aujourd’hui dans son pays, combien y a t’il de victimes et allons aussi nous cacher de telles informations. La Chine est communiste, et comme les pays du Moyen Orient dont la plupart sont des dictatures, le même shéma est à prévoir. Mais est ce que les pays vivant en démocratie seront d’une grande transparence ?

Nous avons lancé une chaîne officielle Telegram avec les informations les plus importantes et les articles les plus intéressants. Rejoignez le lien:  https://t.me/infoisraelnews

🔯Visitez nos autres sites🔯

✔️RakBeIsrael.buzz :   Les bonnes nouvelles d’Israël et les meilleurs conseils

✔️Ougasheli.com : Les recettes faciles pour toute la famille et les gourmands ! ✔️CQVC.online : Ce qu'on vous cache sur les médias (contre la désinformation) ✔️Alyaexpress.News : Tous nos sites réunis ✔️SOS NETIVOT : Toutes nos opérations avec la Roulotte du Hayal (soutien à Tsahal) ✔️IsraelChrono.com : Vos achats pour booster les petites entreprises israéliennes
Comment ajouter notre site sur l’écran d’accueil de votre téléphone ?
C'est très simple !
– Pour Android :
Rendez vous sur notre site : https://infos-israel.news/
Tapez sur le menu du navigateur, en haut, à droite de votre écran (3 points sur Google chrome)
Tapez sur « Ajouter à l’écran d’accueil »
– Pour Iphone :
Rendez vous sur notre site : https://infos-israel.news/
Cliquez le bouton « Partager » (carré en bas de l’écran, d’où sort une flèche)
Tapez sur « Sur l’écran d’accueil »
Tapez sur « Ajouter »

Pour le partage des articles sur votre site, contactez nous par avance (seul le lien URL est autorisé): sud.israel@yahoo.fr

Nous respectons les droits d'auteur et faisons un effort pour localiser les détenteurs des droits d'auteur sur les images mais aussi les sources. Si vous avez identifié une photo ou une source sur laquelle vous possédez des droits d'exclusivités, vous pouvez nous contacter et nous ferons le nécessaire pour modifier ou supprimer : sud.israel@yahoo.fr