Ou êtes vous ?! 14 personnes âgées décédées seules à Haïfa depuis le début de l’année

L’une des mitsvots les plus importantes dans la Thora est le respect des parents qui passe aussi par des visites physiques ( et pas téléphoniques seulement!). S’occuper d’eux dans leurs vieux jours est une obligation, pas une option ! Cette mitsva ne semble pas si importante pour certains, même pour des enfants qui sont Haredim, religieux, dati, ou laïcs. !

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

En effet, Haïfa est soudainement devenu le champion d’Israël pour le nombre de décès de personnes âgées seules décédées dans leur appartement, et elles n’ont pas été immédiatement découvertes.

🟦 ANNONCE 🟦

Depuis début 2021, l’équipe ZAKA s’est déjà déplacé 14 fois pour préparer le cadavre à moitié décomposé d’un homme seul pour l’enterrement, dont les voisins ont appris la mort par l’odeur de l’habitation. La plupart des défunts vivaient dans le Bas-Adar, pas le quartier le plus prospère de la ville. Ils étaient seuls et pauvres.

Il y a également eu de tels cas à Haïfa l’année dernière, en particulier pendant les quarantaines, lorsque tout le monde était à la maison.

Publicité 

Le dernier incident s’est produit lundi. Dans la rue Sokolov, la police est arrivée à l’appel des voisins. Le corps d’un homme de 84 ans a été retrouvé dans l’appartement. On estime qu’il est décédé il y a deux semaines.

Il y a une semaine, un incident similaire s’est produit dans la rue Yalag.

Certains membres de la municipalité ont évoqué la nécessité d’un système de suivi des personnes âgées seules. Il a été proposé de créer une base de données de ces habitants de la ville et d’envoyer des travailleurs sociaux pour vérifier si tout est en ordre. Un tel système n’existe pas encore.

Qui sont ces personnes découvertes seules sans vie ? 

Yitzhak Isidore Teflin était la première des 14 personnes sans enfants à mourir seul  dans leur maison de la ville de Haïfa au cours de l’année écoulée. Seuls, sans la possibilité d’appeler à l’aide, sans soutien dans leurs derniers instants, peut-être dans une agonie sévère. Aucune des autorités n’avait la moindre idée qu’ils n’étaient plus en vie et aucune d’entre elles n’a assumé la responsabilité : le ministère de la Protection sociale a transféré l’affaire à la municipalité de Haïfa et la municipalité admet qu’elle ne les connaissait pas. La 14e victime a été retrouvée hier après-midi, une personne âgée seule de 84 ans. Selon les estimations, son corps gisait là depuis deux semaines, jusqu’à ce que les voisins se plaignent.

Le premier défunt n’avait pas de nom, selon un communiqué de la police : Le corps d’un homme a été retrouvé fin décembre, rue Ekron dans le quartier Hadar de Haïfa, dans un état de délabrement. Un volontaire de ZAKA arrivé sur les lieux a déclaré qu’un homme de 73 ans avait été retrouvé sans vie quelques jours après sa mort. « A cause de l’horrible odeur qui s’était échappée de l’appartement, ils ont appelé la police et nous avons trouvé méconnaissable« , a déclaré le volontaire.

Le regretté Teflin, qui a fait la guerre de Yom Kippour, aurait pu rester anonyme, transparent, comme les deux autres personnes retrouvés le 15 août, un le matin et un autre à  midi, mais Teflin avaient des voisins qui l’aimaient beaucoup. «Avec un grand regret que je vous annonce le décès d’Isaac, voisin le plus mignon de l’univers et le meilleur père pour les chats de notre cour »

Il est interdit dans une société modèle de parvenir à une situation dans laquelle 14 personnes, qui vivent dans une grande ville d’Israël, seront abandonnées à leur mort horrible et nous passeront tous sous le radar.

La municipalité de Haïfa insiste sur le fait que les défunts ne sont pas reconnus par le service social de la ville, ce qui soulève la question : comment diable une telle chose peut-elle se produire ?

Comment se fait-il qu’une personne âgée comme Teflin, qui vit seule, ne soit sur aucune liste, ou sous aucune surveillance du responsable des services sociaux ?

Vous attendez-vous à ce que les 70-80 ans viennent à la mairie, frappent à la porte et se présentent pour demander de l’aide ? Ou est-ce le travail des travailleurs sociaux ? Ou cela peut valoir la peine d’adopter une autre solution créative, comme ils l’ont fait, par exemple dans la municipalité de Yokneam, où ils ont connecté les compteurs d’eau des personnes âgées à un système qui alerte chaque fois qu’il n’y a pas d’utilisation d’eau pendant plusieurs heures, et envoie immédiatement quelqu’un sur place pour vérifie si tout va bien.

Dans un communiqué après la découverte de la 13e victime, la municipalité a souligné les énormes efforts qu’elle déploie pour localiser les personnes âgées individuellement, se vante des 550 bénévoles qui se sont associés à des travailleurs sociaux pour les localiser, menant des initiatives innovantes telles que la Knesset de quartier, et collaborer avec Water Carmel pour vérifier la consommation d’eau. Je me suis tourné vers le président de Mei Carmel, qui a fait des compliments accablants au maire Dr. Einat Klish et à ses employés dévoués, et en cours de route a fourni le chiffre impressionnant de 37 compteurs d’eau jusqu’à présent connecté, visant à atteindre bientôt soixante-dix .

Les voisins sont à nouveau incités à s’intéresser à la vie des solitaires et à les consulter de temps en temps. Une personne âgée décédée a été retrouvée assez rapidement, car des personnes bienveillantes vivent dans la maison, ont remarqué qu’il avait cessé de nourrir les chats errants.

Une partie des gens âgés qui meurent seul n’ont pas d’enfants, c’est aussi une raison de les visiter si ils sont vos voisins (ou pas), cela vous permettra de rentrer chez vous et de pouvoir vous regarder dans un miroir tous les matins en vous réveillant . N’attendez pas que l’un de vos parents termine dans une telle situation pour réagir ! Les personnes âgés sont notre heritage, respectez les, soignez les et surtout visitez les !

 
🟦 ANNONCE 🟦