Panique à Mea Shearim : « Enlèvement d’enfants » dans le quartier

Cela peut sembler imaginaire mais cette histoire se déroule dans la réalité, un phénomène illusoire se déroule ces derniers jours dans le quartier Mea Shearim de Jérusalem, une femme venue habiter dans le quartier a loué un appartement d’une pièce dans le quartier, et a commencé à enlever des enfants ces derniers jours.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Le site Behadrei Haredim a appris qu’il s’agit d’une femme solitaire qui vit seule et il y a eu plusieurs cas récents dans lesquels elle a pris des enfants et a affirmé qu’ils étaient les siens.

Un homme de Mea Shearim, Yoelish Kreuss, qui a pris connaissance de l’histoire après que la femme a pris son fils de deux ans et demi dans sa cour, il est rentré dans sa maison pour récupérer son enfant qu’après que les résidents ont alerté la situation grave et la femme solitaire a laissé l’enfant seul mais cela ne s’arrête pas là.

🟦 ANNONCE 🟦

Cela peut sembler étrange, mais d’autres résidents parlent de cas d’un enfant de cinq mois qu’elle a kidnappé et prétend être son enfant. « On commence vraiment à avoir peur ici dans le quartier », confie un habitant. Samedi dernier, presque aucun enfant n’est sorti de chez lui.

Selon certains habitants, la femme qui a l’air innocente ramène les enfants à la maison de façon toute naturelle. « Il faut comprendre que dans ce quartier, la police n’est pas la bienvenue, et que donc à Mea Shearim, ils essaient de gérer le problème sans appeler la police. » dit l’un des habitants.

Publicité 

Mais samedi soir elle a pris un autre enfant, et finalement, les habitants ont appelé la police qui est venue chez elle, la police est arrivée avec des forces accrues les policiers et ont frappé à sa maison mais elle n’a pas ouvert la porte et ils ont quitté les lieux. Les habitants se sont plaint :  » C’est aussi l’anarchie de la police. Ils sont arrivés dans le quartier avec des forces accrues et personne n’a rien fait et ils sont repartis quelques minutes plus tard. « 

« C’est absurde », dit l’un des témoins oculaires, « pour chaque petite chose, ils font irruption dans une maison et les voilà venus, et ils attendent pendant quelques minutes et partent. »

Ce matin (dimanche) l’horrible cas est revenu, des enfants du Talmud Torah de Mea Shearim sont arrivés avec une navette (à Mea Shearim au Talmud Torah, la même femme est arrivée et a pris un enfant, mais le grand frère s’est interposé et elle a répondu que c’était le sien jusqu’à ce que le frère du garçon dise que c’était son frère puis a menacé d’appeler la police.

 

🟦 ANNONCE 🟦