Plus d’un demi-million d’animaux amenés en Israël depuis janvier 2021

Plus d’un demi-million de veaux et d’agneaux sont arrivés dans les ports israéliens sur des cargos au premier semestre 2021, selon les données du ministère de l’Agriculture.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Animals Now, un groupe israélien de défense des droits des animaux, a appelé la Knesset à « agir d’urgence et à mettre un terme à l’engouement pour les expéditions d’animaux vivants », a-t-il écrit mercredi dans un communiqué de presse, qui comprenait également des informations selon lesquelles des expéditions d’animaux vers Israël ont vu une augmentation de 59 % par rapport à l’année dernière. En 2017, le chiffre avait presque atteint le demi-million d’animaux livrés au pays.

Clique ICI- Je m'abonne aux nouvelles infos en direct sur Telegram - Clique ICI 

Les cargaisons d’animaux arrivent en Israël en provenance d’autres pays tels que l’Australie, la Suède et la France.

Un projet de loi qui mettrait fin à cette pratique d’ici trois ans, dirigé par le député Miki Zohar, a obtenu le soutien du gouvernement. Cependant, en novembre 2018, le processus législatif de ce projet de loi a été interrompu en raison d’élections anticipées. Depuis lors, plusieurs projets de loi ont été introduits pour arrêter les expéditions d’animaux vivants.

Certains projets de loi ont déjà été présentés à la Knesset actuelle, dirigés par les députés Sharren Haskel (Nouvel espoir), Miki Zohar (Likoud), Ibtisam Mara’ana (Travail) et Mossi Raz (Meretz).

Quant aux armateurs, le ministère de l’Agriculture n’a pas imposé de sanctions aux importateurs ou armateurs qui ne se seraient pas conformés aux directives du ministère.

Des rapports indiquent que les animaux livrés à Israël vivaient dans des conditions horribles à bord du cargo, leur causant de grandes souffrances.

« Ils ne se soucient pas des animaux. Ils ne s’intéressent qu’à l’argent qu’ils reçoivent pour mettre les animaux dans des bateaux bondés et contaminés. Nous appelons les membres de la Knesset et le gouvernement à agir d’urgence et à mettre fin à l’engouement pour les expéditions d’animaux vivants », a déclaré le groupe de défense des droits des animaux.

Le partage de nos articles est autorisé par les autres sites avec les conditions suivantes :

Un seul paragraphe publié et diriger le lecteur vers notre site source.

Nous demandons cela car le manque d'audience d'un site le met en danger et aussi par professionnalisme. En effet, nous sommes en ligne depuis 10 ans et partageons avec grand plaisir nos articles.

Merci de respecter nos conditions.

   

🟦 ANNONCE 🟦