Pollard s’est fiancé à la petite-fille de l’officier du renseignement britannique qui a capturé le commandant d’Auschwitz

Jonathan Pollard s’est fiancé ce mercredi à Rebecca Abrahams-Donin, adepte de Chabad et mère de sept enfants de Jérusalem, dont le mari est décédé il y a quelques années. Abrahams-Donin, qui a immigré en Israël en 1996, est la petite-fille de Carl Abrahams – qui a participé à la capture du commandant du camp d’extermination d’Auschwitz. Esther, la femme de Pollard rappelons-le, est décédée il y a environ huit mois après avoir contracté le virus corona.

Rebecca avec une photo de son grand-père Carl
Le couple a dit à leurs proches : « Nous sommes pleins de gratitude envers vous, nos amis et les membres de notre famille, et envers nos chers enfants, pour l’amour et les câlins et avant tout à Esther, que la paix soit sur elle, dont l’amour infini nous a même reconnus et a permis à ce miracle de se produire. Sa mémoire ne sera jamais oubliée. Le mariage devrait avoir lieu dans environ deux mois, en trois étapes.
Comme mentionné, le grand-père de Rebecca était un sergent du renseignement dans l’armée britannique, qui a participé à la capture de Rudolf Franz Hess, le commandant du camp d’extermination d’Auschwitz. Dans une interview avec Ynet et « Yediot Ahronoth » en février 2020, elle a déclaré que son grand-père l’avait gardé secret pendant des années et avait conservé les documents prouvant son rôle dans un tiroir verrouillé. Avant sa mort, le grand-père lui a demandé de remettre les documents qu’il avait gardés secrets au garde de Yad Vashem, parmi lesquels figurent, entre autres, le livre d’or de Hess alors qu’il était commandant du camp d’Auschwitz ainsi que ses documents personnels, dont la carte de membre certificat du parti nazi.

Clique ICI- Je m'abonne aux nouvelles infos en direct sur Telegram - Clique ICI 

🟦 ANNONCE 🟦

Le meurtrier de masse qui commandait ce camp où 2 000 personnes ont été assassinées en moins d’une heure par le gaz Zyklon B a été capturé le 11 mars 1946 par une unité de la police militaire britannique, dont l’un des soldats était le sergent juif Carl Abrahams. Hess est capturé dans un village du nord de l’Allemagne et interrogé par Karl et les membres de son unité. Le 25 mai 1946, il est remis aux Polonais et le 2 avril 1947, il est condamné à mort par pendaison. La sentence fut exécutée deux semaines plus tard, et le 16 avril 1947, Hess mourut sur la place devant l’entrée du crématoire du camp d’Auschwitz.

Rebecca avec une photo de son grand-père Carl

Lui a seulement révélé le secret. Carl Abrahams avec sa femme
Carl lui-même a rejoint la police militaire britannique en tant qu’officier du renseignement en 1942, mais ce n’est qu’en 1946 qu’il a reçu la mission de sa vie : arrêter le meurtrier le plus brutal de l’histoire de l’humanité. Dans une lettre qu’il a envoyée à sa femme deux jours après avoir capturé Hess, il a écrit : « Ces derniers jours ont été remplis d’excitation et de travail stressant. Après des mois de travail patient, nous avons eu un gros scoop que vous pouvez lire bientôt dans les journaux. Je ne peux pas vous en dire plus, si ce n’est que nous travaillons jusque tard dans la nuit. » .
Seulement 11 jours plus tard, il a révélé la vérité à sa femme, et elle était la seule à le savoir depuis lors. « Après la capture de Rudolf Hess, nous avons le sentiment d’avoir atteint le point de basculement », écrit-il. « Tout notre travail a été mené autour de lui. » Il a décrit Hess comme « le plus gros cochon qui ait jamais existé » et a raconté à quel point il était difficile pour lui de regarder le vil homme en face. « Ce fut une grande satisfaction de l’attraper. Son interrogatoire a été une expérience que je n’oublierai jamais. Il a duré trois jours pendant lesquels je n’ai pas dormi. L’atmosphère était étrange et irréelle quand nous l’avons entendu admettre qu’il était personnellement responsable et encadré le gazage et l’incendie de plus de 2,5 millions de personnes – la plupart d’entre elles appartenant à notre peuple juif. »

Rodolphe Hess

Les survivants de l’Holocauste ont aidé à faire une certaine identification de lui. Rodolphe Hess
( Photo : Getty Images )
La capture de Hess a été rendue possible après que l’équipe de Carl ait localisé sa femme, Hedwig, qui au cours de son enquête a révélé sa cachette : une ferme près de la frontière danoise près de Gottrupel, sous le nom de Franz Lang. Une fois attrapé, Hess a présenté une fausse carte d’identité sous le nom de Franz Lang. Carl Abrahams a insisté pour vérifier l’alliance qu’il portait et a découvert que les noms « Rudolph » et « Hedwig » étaient gravés à l’intérieur. Puis Hess s’est effondré et a admis son identité. Dans son enquête, Hess raconte avec une froideur effroyable : « J’ai moi-même organisé, selon les instructions que j’ai reçues de Himmler en mai 1941, le gazage dans le camp, de juin-juillet 1941 jusqu’à fin 1943, période où j’étais le commandant d’Auschwitz. »
Dans le journal du camp de Hess, qu’Abrahams a livré à Yad Vashem, il est écrit, entre autres : « Chronique d’Auschwitz : 12.12.42 – 2 000 Juifs, hommes, femmes et enfants, sont arrivés du camp de transit. Après sélection, 1 578 personnes ont été tuées dans les chambres à gaz. » Dans un autre document que Hess a écrit à sa femme, et qui a également été capturé par Abrahams, le meurtrier a raconté la visite de sa famille au camp, dans une description choquante : « Ce furent deux beaux jours avec les enfants. Visiter le camp, chevaucher le cheval noble, et avoir des conversations sérieuses et joyeuses à Auschwitz.
Rivka a déclaré que les survivants juifs de l’Holocauste avaient aidé sa grand-mère à identifier Hess avec certitude. Par exemple, dans une lettre à sa femme, Carl écrit : « Deux ou trois rescapés du camp ont rejoint notre équipe. J’ai rencontré mon ami Paul, qui a passé cinq ans dans les camps, c’est un miracle qu’il soit resté en vie. Il est très maigre, même après quelques mois où nous nous sommes occupés de lui, il est très faible. »
Telegram  

Je rappelle à tous les lecteurs qu’il y a trois sites liés à la société d'informations de défense d'Israel de la société reconnue Alyaexpress-News 1) Le site Infos Israel News avec le lien Telegram à partager : Lien Telegram à partager : https://t.me/infoisraelnews Lien du site Infos Israel à partager : https://infos-israel.news/
  2) Le site RAK BE ISRAEL pour les infos liées à toutes les bonnes nouvelles en Israel, pas forcément que la guerre et les attentats, mais aussi les nouvelles decouvertes technologiques, medicales, écologiques, ...et les bons conseils pour nos olim de France ! Lien du site Rak Be Israel à partager : https://rakbeisrael.buzz/
  3) Le site CQVC est plus dans la recherche, les analyses, et les preuves que l'Autorité palestinienne n'a jamais vraiment existé...de quoi vous defendre sur les groupes anti-sionistes, à mort les fakes news ! Lien du site à partager : https://cqvc.online/
  4) Rendez vous aussi sur le site de la société Alyaexpress-News qui réunit les infos de tous nos sites en même temps : Lien du site à partager : https://alyaexpress-news.com/
  5) Et le site Ougasheli pour ceux qui aiment la pâtisserie et la cuisine juive , des recettes qui sont illustrées et expliquées par Sabrina qui est une amoureuse de la bonne cuisine et la pâtisserie fine … Lien du site à partager : https://ougasheli.com/
  6) N'oubliez pas de faire votre shopping sioniste sur Israel Chrono : produits de la mer morte, produits judaïques, cadeaux Bar et Bat Mitsva .....et plein de nouveaux produits chaque jour à des prix imbattables ! Lien du site à partager : https://israelchrono.com/
  7 ) Cependant nous pensons aussi à nos lecteurs qui veulent se faire connaitre et qui auront la possibilité sur ce groupe d'Alya de 3600 personnes dont nous sommes administrateurs de poster un lien pour votre publicité afin de vous aider dans votre parnassa et votre alya ( les liens des groupes télégram sont interdits) Lien du groupe Alya sans langue de bois : https://www.facebook.com/groups/746330378765450 Partagez nos liens , c'est la seule chose que nous vous demandons en retour, nous ne demandons pas d'argent , pas de conditions , juste partager !