Proxénétisme en prison : Un terroriste aurait commis de graves infractions sexuelles contre une femme soldate

À la demande de Ynet et de « Yediot Ahronoth », le tribunal a autorisé la publication qu’à la suite de nouvelles informations reçues dans l’affaire « Soutenir les gardiens » et de la réouverture de l’affaire, un soupçon selon lequel un prisonnier de sécurité avait commis de graves infractions sexuelles contre une femme soldat qui a servi il y a quelques années ; le directeur a fait l’objet d’une enquête. En raison du caractère sensible de l’enquête, le parquet a demandé l’interdiction de la publication de son nom

Clique ICI- Je m'abonne aux nouvelles infos en direct sur Telegram - Clique ICI 

🟦 ANNONCE 🟦

L’affaire du proxénétisme dans les prisons prend de l’ampleur : la police enquête sur un soupçon selon lequel un détenu de sécurité aurait commis des délits sexuels graves sur une femme soldat qui servait de gardienne de prison dans la prison où il purgeait sa peine. C’est ce que le tribunal de district de Lod a autorisé à publier aujourd’hui (lundi), qui a annulé les décisions du tribunal d’instance de Rishon Lezion. Dans la décision, qui a été reçue à la demande de Ynet et « Yediot Ahronoth » après de nombreux mois de discussions, il a été permis de publier qu’il s’agit d’un soupçon qui a été découvert dans le cadre de l’enquête sur l’ affaire du proxénète de la prison .

Récemment, la police et le bureau du procureur ont reçu des informations sur des infractions sexuelles graves commises par le même prisonnier – mais le tribunal a interdit de publier son nom puisque l’enquête sensible est toujours en cours. Le juge Michael Kershan a annulé la décision du tribunal de première instance et a autorisé la publication partielle des détails de l’enquête en cours à l’Unité nationale d’enquête sur les prisonniers dans Lahav 433. Le reste des détails de l’affaire grave fait l’objet d’une interdiction de publication suite à la demande de le bureau du procureur. Le système ynet et « Yediot Ahronoth » étaient représentés par l’avocate Mia Katz du cabinet d’avocats Lieblich-Mozer-Glick.

L’officier de l’affaire en a payé le prix. Mais qu’en est-il du reste ?

L’avocate Keren Barak, qui représente les femmes concernées par l’affaire, a déclaré : « Je suis de près cette affaire grave depuis plusieurs années. C’est une affaire choquante, l’une des pires qui soit arrivée dans l’État d’Israël à des soldats étant victimes de commandants proxénètes dans l’État d’Israël et dont des femmes soldats et des gardiennes de prison de Tsahal ont été la proie d’un terroriste actif avec du sang sur les mains pour satisfaire ses besoins sexuels. L’État d’Israël ne peut plus éviter ces victimes. L’État doit les soutenir, les réhabiliter et les reconnaître comme il reconnaît toute personne lésée par un acte terroriste perpétré par des terroristes. Justice doit être rendue à toutes les personnes impliquées dans l’affaire et enquêter sur l’étendue de la conspiration du silence, dans le but que chaque mère juive ïque sache qu’elle envoie sa fille servir dans une armée de valeurs et commandé par de dignes commandants.

Au centre de l’affaire du « Proxénète dans les prisons » se trouvent une série d’affaires qui se seraient déroulées à la prison de Gilboa entre 2014 et 2017. Selon les soupçons, les agents du renseignement de la prison avaient l’habitude de répondre à la demande du prisonnier de sécurité Mahmoud Attallah, et de le transférer dans l’aile où il est incarcéré selon sa demande. Selon les soupçons, Atallah a harcelé sexuellement les gardiennes de prison à de nombreuses reprises, et tout cela au su présumé des hauts responsables de la prison.
L’ affaire, révélée en 2018, a refait la une des journaux en novembre dernier avec le témoignage du commandant de la prison , Gonder-Mishna Fardi Ben Shetrit, devant la commission d’enquête pour l’évasion des prisonniers. Ben Shetrit a confirmé dans son témoignage les événements qui se sont produits avant son mandat et a noté qu’il était connu que des gardiennes étaient «extorquées» pour répondre aux besoins sexuels des terroristes emprisonnés dans la prison. Nous soulignons que Ben Sheetrit elle-même n’est pas lié à l’affaire et n’a commencé à servir de commandant de prison qu’après qu’elle a été révélée.

Atallah, selon le témoignage des gardes, les menaçait même en citant le nom du terroriste Amjad Awad, l’assassin de la famille Fogel. Par exemple, en janvier 2022, la plainte a été déposée auprès de la police de service qui, selon Tallah, lui a dit à l’époque qu’elle était menacée par Amjad Awad, même si un contrôle ynet a révélé qu’il n’y avait pas de telle menace, ce qui confirme le soupçon qu’il s’agissait principalement d’une tentative d’intimidation.

Il y a trois semaines , le ministre de la Sécurité intérieure, Amr Bar-Lev, a limogé le général de brigade Rani Basha , l’officier du renseignement qui a reconnu ses enquêtes dans la police qui ont affecté des gardiennes de la division criminelle à la division de sécurité suite aux demandes d’Atallah. Bar-Lev, qui a renvoyé Basha sur la recommandation de la commissaire de la CBS, Cathy Perry, a déclaré dans sa lettre qu’« à la lumière des circonstances de l’affaire, de la nature des actes que l’agent a avoués et de l’infrastructure de preuve administrative existante concernant lui au niveau pénal, je suis enclin à approuver votre décision de licencier Basha, en raison d’une violation grave de ses devoirs de geôlier et en raison de son inaptitude à continuer à servir dans l’organisation. »

Bar-Lev a souligné que la décision de licencier Basha avait été prise « entre autres pour éviter de porter gravement atteinte à la confiance du public dans l’organisation en poursuivant effectivement son service dans celle-ci, et pour garantir la qualité du service dans l’organisation ». L’officier de renseignement, rappelons-le, a fait l’objet d’une enquête dans le cadre de l’affaire dès juillet 2018, et le dossier d’enquête contre lui a été classé faute de preuves. Le procureur de la République, Amit Isman, a rouvert le dossier d’enquête il y a quelques mois, et Basha a été interrogé une deuxième fois en mai dernier.

Bar-Lev a déclaré que « les actes en question ne sont ni éthiques ni moraux, et ma décision envoie un message très clair et déterminé. Faire du mal aux femmes en général, et en particulier aux femmes du service pénitentiaire et des autres forces de sécurité, est intolérable. Je suis engagé dans la lutte contre les violences faites aux femmes, et je n’accepterai pas que quiconque utilise sa position pour leur faire du mal. »

ראני באשה ומכתב הפיטורים שקיבל

Entre autres choses, dans la recommandation faite par le commissaire de police de Shevast à Bar-Lev, il est indiqué que l’un des motifs de licenciement du KMAN est une interview qu’il a accordée à l’un des médias, dans laquelle il « a révélé l’opération de renseignement et les méthodes des gardiens de prison. En cela, apparemment, Perry – qui n’est pas non plus impliqué dans l’affaire – confirme que pendant la période en question, il y avait bien une pratique consistant à introduire de jeunes femmes soldats servant de gardes dans les ailes terroristes et à les utiliser dans l’aile pour recevoir des renseignements et des informations des prisonniers de sécurité.

Nouvelles brèves en temps réel !

Rejoignez nous sur Telegram en cliquant sur ce lien :

https://t.me/infoisraelnews

Telegram  


Je rappelle à tous les lecteurs qu’il y a trois sites liés à la société d'informations de défense d'Israel de la société reconnue Alyaexpress-News 1) Le site Infos Israel News avec le lien Telegram à partager : Lien Telegram à partager : https://t.me/infoisraelnews Lien du site Infos Israel à partager : https://infos-israel.news/
  2) Le site RAK BE ISRAEL pour les infos liées à toutes les bonnes nouvelles en Israel, pas forcément que la guerre et les attentats, mais aussi les nouvelles decouvertes technologiques, medicales, écologiques, ...et les bons conseils pour nos olim de France ! Lien du site Rak Be Israel à partager : https://rakbeisrael.buzz/
  3) Le site CQVC est plus dans la recherche, les analyses, et les preuves que l'Autorité palestinienne n'a jamais vraiment existé...de quoi vous defendre sur les groupes anti-sionistes, à mort les fakes news ! Lien du site à partager : https://cqvc.online/
  4) Rendez vous aussi sur le site de la société Alyaexpress-News qui réunit les infos de tous nos sites en même temps : Lien du site à partager : https://alyaexpress-news.com/
  5) Et le site Ougasheli pour ceux qui aiment la pâtisserie et la cuisine juive , des recettes qui sont illustrées et expliquées par Sabrina qui est une amoureuse de la bonne cuisine et la pâtisserie fine … Lien du site à partager : https://ougasheli.com/
  6) N'oubliez pas de faire votre shopping sioniste sur Israel Chrono : produits de la mer morte, produits judaïques, cadeaux Bar et Bat Mitsva .....et plein de nouveaux produits chaque jour à des prix imbattables ! Lien du site à partager : https://israelchrono.com/
  7 ) Cependant nous pensons aussi à nos lecteurs qui veulent se faire connaitre et qui auront la possibilité sur ce groupe d'Alya de 3600 personnes dont nous sommes administrateurs de poster un lien pour votre publicité afin de vous aider dans votre parnassa et votre alya ( les liens des groupes télégram sont interdits) Lien du groupe Alya sans langue de bois : https://www.facebook.com/groups/746330378765450 Partagez nos liens , c'est la seule chose que nous vous demandons en retour, nous ne demandons pas d'argent , pas de conditions , juste partager !
 
🟦 ANNONCE 🟦