Que pensent les juifs de France du candidat juif à la présidentielle, Eric Zemmour ?

Avant son annonce officielle de son intention de briguer la présidence de la France, le journaliste franco-juif (ou « français-juif », comme il l’a défini) a réussi à s’envoler comme un brillant candidat d’extrême droite, s’écraser dans une affaire embarrassante après avoir mis sa jeune conseillère enceinte, et attiser les tempêtes partout.Le pays est divisé sur la façon de ravaler ses propos sur la mémoire de la Shoah et son lien avec Israël, les partis de droite et Marin Le Pen craignent qu’il ne lui vole des voix • Zamor lui-même promeut son image de loup solitaire combattant l’establishment, mais continue de s’essouffler. Que sera l’Elysée en avril 2022 ?

Clique ICI- Je m'abonne aux nouvelles infos en direct sur Telegram - Clique ICI 

🟦 ANNONCE 🟦

Des jours difficiles s’annoncent pour Eric Zemmour. Il semble que l’ascension fulgurante du journaliste et écrivain juif – ou comme il préfère dire, franco-juif, pour souligner la primauté de la nation sur la religion – ait connu des ennuis, avant même qu’il n’annonce officiellement cette semaine son intention de candidat à la présidence française. À cinq mois de l’élection présidentielle, les sondages font état d’une baisse du pouvoir de Zemmour présenté par ses nombreux rivaux comme un candidat d’extrême droite, par rapport à un nouveau renforcement du camp nationaliste Marine Le Pen.

Il y a quelques semaines à peine, les sondages prévoyaient que Zemmour serait en mesure de se qualifier pour le deuxième tour de scrutin à la place de Le Pen, et remettrait en cause le maintien de la présidence d’Emanuel Macron. Mais la nouvelle star de la droite nationaliste française, qui avait espéré faire le lien dans sa candidature entre la bourgeoisie conservatrice française et les couches populaires pour se frayer un chemin jusqu’à l’Elysée, perd rapidement de son lustre. Des sondages récents lui donnent 15 à 12 %, contre 17 % début octobre. Les raisons résident, entre autres, dans une série de déclarations qui sont perçues chez les Juifs de France lors de l’écriture de l’histoire antisémite de leur pays et de la création d’un faux récit.

Zemmour, 63 ans, qui se vante de ses vastes connaissances historiques, a déclaré, par exemple, que l’innocence du colonel Alfred Dreyfus était incertaine, et « en tout cas, il n’a pas été attaqué en tant que juif, mais en tant qu’allemand ». Dreyfus, on le rappelle, était un officier accusé à la fin du XIXe siècle d’avoir trahi la France et transmis des secrets militaires à l’ennemi allemand, a été reconnu coupable d’aucune injustice dans et a été condamné à être disqualifié et emprisonné sur « l’île du Diable » . C’était un patriote français, malgré ses origines alsaciennes, qui avait été contrôlée au cours de l’histoire entre la France et l’Allemagne. L’affaire Dreyfus est toujours considérée comme un événement antisémite fondateur en France et dans le monde.

Zemmour affirme également que la personne qui a dirigé le régime de Vichy, le général Philippe Petain, qui a collaboré avec les nazis, « a agi pour sauver les Juifs français et n’a livré aux Allemands que des Juifs étrangers ». Ce faisant, il donne un coup de pouce au camp de droite français, affirmant que le régime de Vichy n’était pas un partenaire actif dans l’Holocauste – contrairement à la France officielle, qui après des décennies a reconnu la responsabilité française dans l’Holocauste.

Zemmour dit qu’il est temps d’arrêter de blâmer la France pour les actions passées, pour lui permettre de retrouver sa grandeur. Il demande l’abrogation des lois incriminant les propos racistes et antisémites, sur la base desquelles il a lui-même été reconnu coupable à deux reprises de propagation de discrimination raciale, et plusieurs poursuites sont en cours à son encontre pour incitation au racisme et à la religion.

Et si tout cela ne suffisait pas, il a critiqué la décision des familles des enfants tués en 2012 dans l’attentat terroriste islamiste contre l’école juive de Toulouse d’enterrer leurs enfants en Israël. Zemmour a également évoqué d’un souffle la décision de la famille terroriste d’enterrer son fils, qui a été tué par les forces de sécurité françaises, en Algérie. « Meurtriers ou innocents, bouchers ou victimes, ennemis ou amis – tout le monde voulait vivre en France, mais lorsqu’ils ont choisi leur demeure, ils n’ont pas choisi la France. Ils étaient avant tout étrangers, et voulaient le rester même après leur des morts. »

Le grand rabbin de France, Chaim Korsia, a qualifié Zemmour d’« antisémite et raciste ». Le chef du conseil représentatif des institutions juives de France, Francis Kalifa, l’a décrit comme un « juif utile » (expression courante en français pour les juifs autorisés à les utiliser d’une manière contraire aux intérêts des juifs) et comme  » le leader du révisionnisme historique en France ».

Lors de sa visite émouvante à Marseille, la semaine dernière. Ses opposants l’ont qualifié de « raciste » et de « honte », ses jeunes fans ont crié « Zemmour Nazi ».

• • •

Zemmour est né à l’été 1958 à Monterey, dans la banlieue est de Paris, de parents juifs qui ont quitté l’Algérie à la suite de la sanglante guerre civile entre le Mouvement pour l’indépendance nationale et la domination française. Les juifs algériens ont pour la plupart maintenu une totale loyauté envers la France, qui les a reconnus comme français à la fin du XIXe siècle.

Zemmour a grandi dans une maison traditionnelle et, selon ses associés, il a jeûné pendant de nombreuses années à Yom Kippour et a évité de manger du porc. Au milieu des années 1980, après avoir été diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris, il a commencé à travailler comme journaliste – d’abord dans le quotidien de Paris, et au milieu des années 1990 comme commentateur politique pour le quotidien conservateur La Figaro.

Sa grande percée dans la conscience publique s’est produite lorsqu’il a commencé à participer à des programmes politiques à la télévision il y a une vingtaine d’années. Il s’y fait remarquer comme droitier et patriote et opposé à l’islamisation croissante de la France. A ce jour, il a écrit six livres politiques, dont certains, sur l’état de la France, sont des best-sellers.

Le phénomène Eric Zemmour s’est abattu sur la communauté juive française en pleine crise d’identité. Au cours des deux dernières décennies, des Juives ont été assassinées en France à cause de leur judaïsme, par des extrémistes musulmans. Au lieu de défendre les Juifs et de travailler vigoureusement pour punir les auteurs, les autorités ont fait preuve d’impuissance et, dans de nombreux cas, ont abandonné les Juifs à leur sort, refusant de reconnaître la nature antisémite des meurtres.

Le sentiment d’insécurité a poussé de nombreux juifs à émigrer vers des lieux plus sûrs en France ou à l’étranger, à renier leur judaïsme, ou encore à se cantonner dans des cadres communaux. Ils n’ont plus le sentiment d’avoir un chez-soi et un avenir en France, même s’ils sont encore très liés à la France et à sa culture. Les juifs venus d’Afrique du Nord en France et qui ont tout fait pour s’assimiler à la société française, voyez comment ils sont chassés par les communautés immigrées arabes et musulmanes, qui ne cherchent pas à s’intégrer dans la société française mais y importent leur mode de vie.

Zemmour attaque l’islam et appelle à l’arrêt de l’immigration de masse et à l’expulsion des immigrés impliqués dans le crime. Dans le contexte des peurs et frustrations croissantes de la communauté juive du pays et de l’impuissance du système politique, ces attaques sont reçues avec un soutien assez généralisé par les Juifs. Beaucoup d’entre eux ne l’admettront pas d’emblée, de peur d’être mis à l’écart de leurs cercles sociaux, mais malgré les « déviations » de Zemmour dans le contexte de l’histoire antisémite de la France et son opposition déclarée au communautarisme, ils le voient toujours comme leur représentant dans la lutte pour leurs problèmes existentiels. D’un autre côté, d’autres juifs y voient le grand problème de la France maintenant.

Le fait qu’il soit attaqué de toutes parts – à droite et à gauche, du centre de la carte politique et de ses extrêmes, par les juifs, les musulmans et les antisémites – en raison de ses positions controversées sur les immigrés, les musulmans, l’histoire de France et les chrétiens identité en France – a renforcé l’image de Zemmour en tant que seul « établissement politique ».

Déjà l’été dernier, des rumeurs avaient commencé à circuler sur son intention de participer à la course présidentielle. En septembre sort son nouveau livre « La France n’a pas dit son dernier mot » qui conquiert en quelques jours le sommet des ventes de livres. Le livre et la vaste tournée de conférences, que Zemmour a menée dans toute la France sous le titre « À la croisée des chemins », étaient déjà considérés comme faisant partie d’une campagne électorale orchestrée. Mais attendre trop longtemps son annonce de sa candidature à la présidence l’a fait perdre de son élan. Rien que cette semaine, il a sauté dans l’eau politique bouillante.

Selon des informations parues dans les médias français, Zemmour a du mal à recruter 500 signatures d’élus, qui sont requises par la loi pour confirmer sa candidature, et qu’il doit publier dans environ deux mois. La tâche n’est pas simple, car tous les partis de droite font pression sur leurs électeurs pour qu’ils ne la soutiennent pas. L’un de ses principaux bailleurs de fonds, le millionnaire Charles Gabe, qui est affilié à des éléments nationalistes de droite, a décidé de cesser de le soutenir, en partie après que deux des associés de Zemmour aient trompé sa fille. Et le plus haut responsable politique à le soutenir – Philippe de Villier, un ultra-conservateur de droite et ancien candidat à la présidentielle française – a annoncé qu’il n’assisterait pas au grand événement que Zemmour organise dimanche prochain à Paris, craignant que son équipe ne nuise aux revenus d’un parc à thème historique.

Zemmour espérait également gagner le soutien de Marion Marechal, la nièce de Marine Le Pen, une politicienne nationaliste à part entière. Cela aurait pu être un coup dur pour Le Pen ; Mais la nièce, très influente dans les milieux de droite, se garde bien de prendre une position sans équivoque. Seul Jean-Marie Le Pen, le père de Marine et le grand-père de Marion, le fondateur du Front national, a fait l’éloge de Zemmour et a annoncé qu’il voterait pour lui s’il était le candidat tête de liste du camp nationaliste. Mais le soutien de Le Pen, 93 ans, est plus une malédiction qu’une bénédiction : même sa fille l’a expulsé du parti qu’il avait fondé, changeant son nom en « Convention nationale ».

Marine Le Pen, dont la candidature a servi à changer son image et son orientation, a appelé cette semaine le journaliste juive qui a pris sa place à renoncer à sa candidature et à s’associer à elle.

• • •

Au milieu de toutes ces déceptions, une juteuse affaire a explosé la semaine dernière, ce qui était une charge secondaire visible aux yeux de tous. Le magazine à potins « Closer » a publié un article exclusif selon lequel Zemmour a mis enceinte sa conseillère principale, Sarah Knafo, 28 ans qui dirige en fait la campagne de lancement de Zemmour pour la course présidentielle – elle devrait accoucher au moment de l’élection présidentielle.

Le rapport est accompagné de photos des deux marchant avec une main croisée dans son bras, parlant, riant, et le ventre gonflé visible de tous. Les familles Zemmour et Knafo sont toutes deux venues d’Algérie en France et sont en contact étroit depuis longtemps. La relation entre Eric et Sarah s’est intensifiée ces dernières années, puisqu’il a aidé la jeune fille à préparer les examens d’entrée dans les établissements d’enseignement supérieur en sciences politiques et économiques – dont l’ENA (École nationale d’administration, dont la plupart des hommes politiques et hauts fonctionnaires de France diplômé). Après avoir obtenu son diplôme, Knafo a été nommé commis dans l’organisme public chargé de surveiller les dépenses de l’État. Elle a quitté ce poste il y a quelques mois, avant de commencer à travailler pour se consacrer à la future campagne électorale de Zemmour.

Les médias français s’abstiennent généralement de s’immiscer dans la vie privée des hommes politiques. L’ancien président François Mitterrand avait une maîtresse qui a donné naissance à une fille hors mariage, mais cela n’a été connu du public qu’après sa mort. Jacques Chirac a eu une longue lignée de maîtresses, parallèlement à son mariage, mais même ici, leurs identités n’ont été révélées au public qu’après sa mort. Et François Hollande a également été crédité de nombreuses histoires d’amour, qui sont restées inconnues.

Mais Zemmour n’est pas président, et il n’a pas du tout pris la peine de cacher son sac à dos et sa proximité avec elle, bien qu’il soit marié et père de trois enfants. Il a eu une liaison avec sa conseillère pendant plusieurs années, sans divorcer de sa femme et de manière non discrète. L’hebdomadaire « Paris Match » a publié début octobre des photos intimes des deux se baignant sur l’un des rivages de France. Même alors, des soupçons ont surgi que Zemmour et ses hommes avaient initié cette publication afin de désamorcer la bombe et de contrôler le récit, même s’il s’est empressé de porter plainte contre l’hebdomadaire. Vendredi dernier également, Zemmour a tenté d’empêcher la publication de l’article dans « Closer », mais sans succès.

Zemmour avec sa conseillère, Sarah Knafo, dont le magazine Closer a rapporté qu’elle était tombée enceinte. Le journal couronnait la Une des mots : « Il sera père en 2022 ».

Ses partisans n’ont pas tardé à faire valoir sur les réseaux sociaux que les reportages sur la grossesse de Knafo indiquaient que les rivaux politiques de Zemmour n’avaient aucun moyen de traiter ses arguments. Ses détracteurs antisémites n’ont pas tardé à affirmer, sans aucune justification, que le journaliste avait commencé à avoir une relation sexuelle avec Knafo alors qu’elle était mineur. Les antisémites ont tendance à dépeindre les Juifs comme des délinquants sexuels obscènes. Ils soutiennent également que Zemmour – comme Macron – sert en réalité les intérêts du « capital juif ». Ceci malgré le fait que le grand rabbin de France, Chaim Korsia, a déclaré que Zemmour est antisémite et raciste.

• • •

La révélation de la grossesse de Knafo est survenue alors que Zemmour s’apprêtait à visiter Marseille, la deuxième ville de France et l’un des principaux centres d’immigration du pays : sur ses 900 000 habitants, environ 15 % sont des immigrés. La ville abrite environ 300 000 musulmans et la croissance de la population musulmane est si rapide que les chefs des communautés musulmanes se plaignent de ne pas avoir assez de mosquées pour servir les croyants.

De vastes quartiers de la ville sont considérés comme des « territoires perdus de la République française », contrôlés par des gangs violents, majoritairement maghrébins, qui dirigent un vaste réseau de trafic de drogue. Sous l’égide de ces gangs, l’extrémisme religieux se développe également chez les jeunes, qui ne se sentent pas liés aux valeurs de la France. Toutes les questions sur lesquelles Zemmour met en garde depuis longtemps se concentrent à Marseille, qui aurait pu être une arène appropriée pour annoncer sa candidature à la présidence : des manifestations de solidarité ou des manifestations multi-participantes auraient créé une atmosphère propice à une telle démarche.

Zemmour a visité des quartiers en détresse et a prévu de rencontrer des résidents locaux. Mais son plan de visite a été divulgué à l’avance aux militants Antifa (antifascistes), dont plusieurs dizaines l’attendaient à chaque point de son itinéraire, criant fort et lui criant dessus : « Sors d’ici, honte ! Raciste ! ». En revanche, plusieurs dizaines de fans, pour la plupart des jeunes membres du mouvement « Génération Z » (« Génération Z », comme Zemmour) l’ont accompagné des chants « Zemmour Nazi » et « Zemmour pour le second tour des élections ».

Entre les deux groupes se trouvaient des policiers armés, des agents de sécurité privés et des dizaines de journalistes. Les journalistes, comme il est de coutume en France, se sont abstenus de poser des questions à Zemmour sur la grossesse de la consultante. Knafo a accompagné Zemmour dans ses tournées et rencontres avec des militants du mouvement qui le soutiennent, « les amis de Zemmour ». D’énormes pancartes contre lui, accrochées sur les sites qu’il a visités, dont une église dans la zone portuaire, ont été retirées à l’avance.

Plusieurs centaines de militants de gauche se sont rassemblés vendredi soir pour une violente manifestation sur une place centrale de la ville, tandis que Zemmour effectuait lui-même une visite secrète d’un quartier de trafic de drogue, documenté par ses hommes. « Marseille est une ville très symbolique, a déclaré Zemmour, si rien n’est fait, voilà à quoi ressemblera la France de demain : inondée d’immigrés et de musulmans.

« Marseille est démantelée depuis longtemps, à cause de l’immigration. Pour absorber les immigrés, il faut d’abord stopper les flux d’immigrés. C’est le seul moyen. Tous les Français ont peur que la France devienne Marseille, le Liban ensuite. .

Lorsqu’un manifestant contre lui a pointé un doigt triple vers lui, Zemmour a répondu depuis son véhicule par un geste indécent similaire. L’incident a été capturé par des caméras de presse et s’est transformé en un désastre d’image ; Même Zemmour lui-même a été forcé d’admettre qu’il s’agissait d’un geste « inélégant ».

• • •

David Attia (50 ans), médecin juif, père de quatre enfants, d’origine algéro-marocaine, est l’un des principaux contacts de Zemmour à Marseille. La ville abrite environ 60 000 Juifs, la deuxième communauté de France. Avant l’arrivée de Zemmour à Marseille, Attia a tenté d’organiser la visite du candidat dans deux synagogues de la ville, mais l’initiative a été catégoriquement rejetée par les dirigeants de la communauté.

« La partie de la Torah de cette semaine la semaine dernière a parlé de la vente de Joseph en Égypte par son frère », me dit David cette semaine. « Joseph a raconté ses rêves à ses frères et a suscité leur haine. Zemmour met en garde contre ce qui va se passer en France, et cela suscite la haine dans nos rangs. Ses propos sur le général Pétain et les victimes de l’attentat de Toulouse étaient sans doute inutiles, et ici aussi il a été vendu par son frère à ses rivaux. C’est totalement inacceptable. Mieux. « Un bon candidat juif mais imparfait, avec ses opinions controversées et sa vie privée, qu’un mauvais candidat juif. »

Attia dit s’être intéressé à la politique après l’attentat contre l’école juive de Toulouse. « En tant que père dont les enfants sont scolarisés dans une école juive, l’attentat de Toulouse m’a causé un traumatisme, ainsi que l’attentat du Musée juif de Bruxelles et les attentats terroristes contre des cibles juives à Paris. Le terroriste bruxellois a été arrêté à Marseille, tenant des plans de l’école où mes enfants étudiaient.

« Depuis, je suis connecté à la réalité, c’est-à-dire que je soutiens les politiques qui s’opposent à l’immigration de masse et à toutes les idées progressistes qui ont échoué. Ce n’est pas une idéologie de l’extrême droite, mais une volonté de reprendre confiance.

« La France a une tradition antisémite chrétienne, et il y a aussi la guerre d’Algérie. Et il y a une sorte de culpabilité à ce sujet. Cependant, la perception de la France et des Français comme des coupables éternels est une sorte de racisme. Quand mes parents sont venus en France , ni Vichy ni Dreyfus ne les ont dessinés ici.

« Je sais qu’il y a un antisémitisme traditionnel à l’extrême droite, mais la réalité me montre que la menace la plus importante pour nous aujourd’hui est le terrorisme islamique. Bien sûr, tous les musulmans ne devraient pas être traités comme une menace. «.

Attia prétend que le problème des Juifs en France est qu’ils souffrent de l’oubli. Il y avait des hommes politiques qui se disaient philosophes (affection pour le judaïsme, le contraire de l’antisémitisme ; Ses représentants dans des bureaux confortables à Paris, et voilà, dire que Zemmour n’aime pas les Juifs, à cause de certaines lignes qu’il a écrites dans ses livres ou de certaines phrases qu’il a dites.

« Il n’a pas été difficile pour Chirac et Macron de reconnaître la responsabilité de la France dans la déportation des Juifs de la Shoah. Ce sont des Juifs morts. Mais qu’ont-ils fait pour les Juifs vivants ? Et si la France devient demain un deuxième Liban, cela servira-t-il aux intérêts d’Israël ?Islamisme – Alors à quoi bon s’opposer aux armes nucléaires de l’Iran ?

« La mémoire de l’Holocauste est importante, mais l’antiracisme qui y est associé n’a pas protégé les Juifs de nouveaux meurtres, mais s’est tourné vers nos meurtriers au 21e siècle. Je ne me lève pas le matin inquiet de l’Inquisition ou les nazis, mais sur le terrorisme musulman.Je ne veux pas agir aujourd’hui selon des pperceptions basses liées au passé des ennemis d’hier qui ne sont pas les ennemis d’aujourd’hui.

« La France est malade à cause de ses sentiments de culpabilité. Zemmour dit à la France qu’elle n’est pas coupable et qu’elle doit voler de ses propres ailes. Il fait à la France une sorte de thérapie et essaie de la libérer de la culpabilité, qui est la moteur de l’activité de toutes les parties et organisations qui nuisent à la France. »

« Je ne tolère pas l’hypocrisie des institutions juives », dit-il avec colère. « En fait, il y a un clivage entre ces institutions, qui sont détenues par des élites qui servent les intérêts du gouvernement et non des Juifs, et la base de la communauté juive. Le Grand Rabbin de France a condamné Zemmour et l’a calomnié. ». Voici qu’arrive un grand rabbin qui intervient dans une affaire politique, même si Zemmour ne se présente pas à la présidence en tant que juif mais en tant que citoyen français. »

• • •

Eli Sasson (56 ans), un dentiste juif de Paris, né au Maroc, est également actif dans la campagne de Zemmour. « Quand je suis arrivé en France, je me sentais plus proche de mes amis arabes que des Français. Il m’a fallu beaucoup de temps pour me sentir français. J’ai grandi, je suis allé à l’université, j’ai commencé à travailler, je me suis marié.

« Puis, en 1996, une de mes assistantes à la clinique dentaire, une jeune tunisienne d’origine française de 18 ans, très gentille, m’a demandé un jour s’il était vrai que des juifs violaient des cadavres pour donner naissance à des démons. J’ai ri. , et lui a demandé comment elle pouvait dire de telles bêtises. Elle a dit que ses parents lui avaient dit cela depuis qu’elle était enfant.

« Cela m’a fait comprendre à quel point il est important d’arrêter l’augmentation de la population arabo-musulmane en France. Bien sûr que tous les musulmans ne le pensent pas ainsi, mais ce n’est certainement pas des cas isolés. Je me suis dit : si demain il y a des centaines de des milliers comme elle en France, qu’adviendra-t-il des juifs et de la population française dans son ensemble ? Je me suis rendu compte qu’il fallait trouver des moyens d’éduquer ces gens, et ce n’est pas facile, car ils viennent d’un milieu qui les éduque sur le non-sens et la haine .

« Il faut donc réduire le nombre d’immigrés qui viennent en France et éduquer ceux qui sont déjà là. Il sera impossible de vivre avec eux s’ils ne changent pas de position. Ce n’est pas du racisme, c’est une entente que beaucoup de ces gens détestent l’Occident et les Juifs. Pourquoi les amener ici ? Je ne comprends pas non plus pourquoi, après que la France a envoyé des dizaines de milliers de Juifs à la mort dans l’Holocauste, elle amène ici des gens dont la plupart détestent les Juifs.

« Zemmour a prévenu il y a 20 ans qu’une grande partie de la population arabo-musulmane en France déteste l’État et les Juifs et est prête à recourir à la violence. Il est le seul à dire ces choses clairement, depuis des années, sans crainte. . »

Qu’est-ce qui vous y attire chez lui  ?

« Je le suis depuis qu’il a commencé à apparaître à la télévision. J’ai lu ses livres. J’ai vu que chaque mot qu’il prononçait reflétait fidèlement mon point de vue. C’était incroyable. Je me suis dit : cet homme pense comme moi sur presque tous les sujets Je n’ai jamais entendu une personnalité publique avec qui j’avais autant de points communs.

« Au-delà, il a sa personnalité. Je pense avoir assez d’expérience de vie pour reconnaître l’honnêteté chez les gens. Je travaillais dans le théâtre à l’époque, je reconnais les gens qui font semblant. Zemmour me semble être une personne authentique. Il ne cherche pas à impressionner Il n’attache aucune importance à son image.Son apparence est bâclée, son regard est étrange, il rit de façon incontrôlable, comme un enfant, et il éclate aussi d’une colère incontrôlable.

« Ces traits de personnalité me captivent. Il est humain. Et il aborde des sujets tabous dont personne n’a voulu discuter depuis des années. Seul le ‘Front National’ l’a fait, mais de manière antisémite.

« Puis vint Zemmour qui est beaucoup plus instruit, plus intelligent, plus logique, et ne pouvait pas être vu comme un néo-nazi. En tout cas, jusqu’à il y a quelques semaines, ce n’était pas possible ; aujourd’hui c’est devenu à la mode.

« C’est vrai, il dit parfois des bêtises, mais c’est humain. Ce n’est pas un politicien, il n’a rien à vendre. Il n’a pas à rendre des faveurs aux gens ou à nommer des gens. Sentir qu’il a un objectif très clair, très proche de son cœur : la grandeur de la France. « Je veux renouveler la grandeur de la France. »

• • •

Bruno Benjamin, 57 ans, représentant du Conseil des organisations juives de la région marseillaise, estime que la révélation que Zemmour fait à l’histoire et le doute qu’il jette sur la fidélité des Juifs à la France en raison de son lien privilégié avec Israël sont très préjudiciables à la communauté juive. Benjamin est le fils de parents qui ont déménagé en France depuis l’Algérie, après avoir obtenu l’indépendance.

« Mon père était complètement amoureux de la France », dit-il. « Il ne voulait pas immigrer en Israël. Pourtant, avant sa mort, il nous a dit qu’il voulait être enterré en Israël. Cela fait partie d’une tradition religieuse, Zemmour ne devrait pas nous prêcher la moralité à ce sujet. un exemple : il prétend que Petain protégeait les Juifs français.

« Serge Klarsfeld a publié des listes détaillées de tous les Juifs déportés de France, indiquant leur nationalité. La plupart d’entre eux étaient français. .

« Il ne fait aucun doute que Zemmour soulève des questions problématiques : l’immigration, l’insécurité et le rôle des musulmans dans la criminalité. Ses distinctions sont correctes. Il n’est pas le seul à les soulever, mais à son honneur il faut dire que ces questions étaient sous le tapis, et il les a sortis. Beaucoup pensent tranquillement.

« Mais la façon extrême dont il présente les choses crée de nombreuses difficultés pour nous, les Juifs, et les mensonges historiques qu’il répand aussi. Prétendre à l’honneur de Petan qu’il n’a trahi que des Juifs étrangers et sauvé des Juifs français est quelque chose qui va à l’encontre de la logique. Un Juif est juif, peu importe qu’il soit « allemand, polonais ou français. Il n’y a pas de logique différente pour les juifs ashkénazes et les juifs du Maghreb ».

Un discours antisémite ?

« Non. Son discours sur l’identité chrétienne de la France ne me choque pas non plus. Tout comme il existe un État juif, la France est un État chrétien. Mais à partir du moment où il a commencé à parler des questions historiques liées à l’antisémitisme, il dit des bêtises. Il avoue qu’il aime lire des livres d’écrivains antisémites français. Pourquoi ? Je n’en ai aucune idée. Il semble vouloir rassembler autour de lui les juifs qui en ont marre de l’islam radical et les nationalistes antisémites.

« Je suis un patriote français, j’aime la France dans l’esprit du dicton de l’écrivain Roman Gary : ‘Le patriotisme c’est l’amour de tes proches, le nationalisme c’est la haine de l’autre’. Le fait qu’il y ait des problèmes ne doit pas conduire à la xénophobie. .

« Les politiciens de tous les partis parlent des problèmes et ne font rien contre eux. Qui nous garantit que Zemmour ou La Pen résoudront les problèmes ? Ce sont des démagogues qui veulent être élus.

Lionel Stora (57 ans), directeur du « Fonds social commun juif » en Provence méridionale, voit également dans Zemmour un problème pour la communauté juive de France. La fondation est l’une des principales institutions de la communauté juive du pays et s’occupe des domaines de la société, de l’éducation, de la culture et de la jeunesse.

« Il y a des gens dans la communauté qui disent : ‘Parce que c’est un juif, vous devez l’écouter' », dit Stora. « C’est une erreur. Dans tout ce qu’il dit, il y a un noyau de vérité, mais il y a aussi beaucoup d’erreurs et de détails historiques incorrects, ou une interprétation historique tendance. « Il y a des incidents et des tensions avec la population musulmane, mais la communauté juive est florissante. »

• • •

Stora est née à Marseille de parents venus d’Algérie en France. Il a passé son enfance et son adolescence dans les quartiers nord de Marseille, qui étaient encore à l’époque des quartiers en détresse pleins de violence et d’antisémitisme. « En tant que juifs, nous avons une approche traditionnelle qui s’oppose à la haine de l’autre. Mes parents, qui ont été expulsés d’Algérie et ont perdu tous leurs biens, m’ont appris à ne pas accepter des déclarations comme « sale juif », « sale arabe » ou  » sale noir.» mais , nous n’éduquerons pas nos enfants à la haine des Arabes.

« Cela ne veut pas dire que nous sommes aveugles aux problèmes, ou que nous sommes faibles. Mais nous nous interdisons de soutenir des positions extrémistes, surtout si elles viennent de Juifs. Que l’immigration peut créer de bonnes choses. Nous sommes tous des descendants d’immigrés.

« Ce n’était pas l’antisémitisme de l’époque qui venait principalement des communautés musulmanes, mais l’antisémitisme français », a-t-il rappelé. « Ceux qui m’ont battu à cause de mon judaïsme étaient des Français ou des immigrés d’Italie. Le discours contemporain de l’extrême droite par rapport aux musulmans me rappelle cet antisémitisme.

« Si les gens pensent que les Juifs acceptent le discours de l’extrême droite, il y a un grand danger à cela. S’ils pensent que les Juifs votent pour un Juif qui parle au nom de l’extrême droite, l’impression sera créée que les Juifs sont prêts à d’accord avec tout, si c’est un Juif. »

Eli Sasson, partisan de Zemmour, souligne que « la communauté juive est le reflet de l’ensemble de la France, et n’a donc pas de consensus. Cependant, il existe des conflits internes qui sont propres à la communauté juive. Il y a d’abord et avant tout la question du double Le lien avec Israël est une composante fondamentale de la foi juive Il est difficile de ne pas être associé à Israël quand on croit en la religion, et il est très difficile pour un juif vivant en diaspora de se sentir complètement français.

« Mais le lien avec Israël crée également des désaccords au sein des familles. Également au sein de ma famille. Plus une personne est religieuse, plus son lien avec Israël est grand, et donc le désir de protéger cette double loyauté

« Les religieux ne veulent pas que nous abordions cela, afin qu’ils puissent prétendre aimer Israël autant que la France. Mais au final, ils aiment Israël plus que la France. Ils n’immigrent pas en Israël pour leurs raisons, mais ils ont l’intention y aller – quand ils prendront leur retraite, ou pour y être enterrés. Ils ne sont pas assez honnêtes pour l’admettre, et c’est assez hypocrite.

« Pour moi, c’est plus compliqué d’aimer un pays autre que celui où l’on vit, et c’est difficile d’être un patriote du pays dans lequel on vit si on ne l’aime pas plus qu’autre chose. Alors les propos de Zemmour les dérangent. Il leur dit de choisir quel est leur pays. La France Ce n’est pas un endroit où les gens travaillent, gagnent de l’argent et rêvent de vivre ailleurs. La France a le droit d’avoir des citoyens qui se battent pour elle, qui en sont fiers et qui veulent vivre et être enterré. Quand les gens se sentent exposés pour leur hypocrisie, ils réagissent avec beaucoup de violence et de haine.

La France est malade, et Eric Zemmour est le médecin qui la guérira. Et la prescription qu’il écrit pour des dizaines de millions d’électeurs est la nostalgie et la peur du lendemain.

Zemmour n’est pas venu faire des réformes. Zemmour est venu sauver la France d’elle-même et la ramener à ce qu’elle était. C’est le candidat le plus haut en couleur que la France ait connu : une célébrité, un écrivain, un panéliste recherché, qui a souvent lutté seul contre les conventions et contre le politiquement correct, n’ayant pas peur de choquer, de défier, de nager à contre-courant. Pour la France, il est prêt à tout occulter, y compris son identité juive, y compris la réhabilitation pour le régime de Vichy, en s’appuyant sur les enseignements d’historiens bien connus.

On parle beaucoup de lui dans les rues de Paris. Ses photos figurent dans les journaux, ses livres sont des best-sellers. Zemmour est un homme de livres, et il raconte une histoire : l’histoire de la France élégante, belle, littéraire et scientifique, celle qui ne sait manger et boire que les meilleurs aliments et boissons, celle qui voulait avancer dans les airs , en mer et sur terre. Il regrette le pays de Walter et Rousseau, Napoléon et Louis XIV, Descartes, Molière, Victor Hugo, Jean Moulin et Jean Gabban, le pays qui a inventé la voiture et le cinéma.

Je suis arrivé en France en tant qu’étudiant et journaliste en 1988. C’étaient les années de Mitterrand, une autre époque, un autre monde. Une époque où Zemmour ne pouvait même pas rêver de l’Elysée. Peut-être en tant que critique. Depuis, Chirac et Sarkozy et les Pays-Bas et Macron s’y sont installés. La France a changé, et ce changement permet au chanteur de rêver. Précisément le monde d’hier, qui lui manque, ne l’aurait probablement pas embrassé : c’était un monde d’identités, et il n’est pas certain qu’un fils d’immigrés juifs d’Algérie aurait été accepté comme candidat légitime à la présidentielle. Zemmour mentionnera sûrement en réponse Napoléon, qui a grandi en Petite Corse sans aucune chance, puis a repris Paris et toute l’Europe.

D’ailleurs, la France n’a pas vraiment changé. Aux États-Unis ou au Royaume-Uni, la maîtresse enceinte d’un candidat à la présidentielle renverse le candidat. En France non : ici, si bon pour un homme politique la nuit – bon pour un citoyen le jour. C’est comme ça en France.

Il y a cinq ans, un candidat qui a gravé sur sa banderole le slogan « America First » a remporté la Maison Blanche. Zemmour a couru sur le ticket de « France First ». Et pour ceux qui se plaignent des amoureux de la nostalgie, je suggère qu’ils se regardent et comprennent que la progressivité qui se fait au détriment de l’identité nationale, peut inventer un candidat comme Zemmour.

Je me promenais dans l’église Notre-Dame, que Zemmour aime tant, et je me suis dit qu’il pourrait peut-être réécrire Stefan Zweig et écrire un nouveau roman : « Le monde d’hier sera le monde de demain.

[email protected]



Je rappelle à tous les lecteurs qu’il y a trois sites liés à la société d'informations de défense d'Israel de la société reconnue Alyaexpress-News 1) Le site Infos Israel News avec le lien Telegram à partager : Lien Telegram à partager : https://t.me/infoisraelnews Lien du site Infos Israel à partager : https://infos-israel.news/
  2) Le site RAK BE ISRAEL pour les infos liées à toutes les bonnes nouvelles en Israel, pas forcément que la guerre et les attentats, mais aussi les nouvelles decouvertes technologiques, medicales, écologiques, ...et les bons conseils pour nos olim de France ! Lien du site Rak Be Israel à partager : https://rakbeisrael.buzz/
  3) Le site CQVC est plus dans la recherche, les analyses, et les preuves que l'Autorité palestinienne n'a jamais vraiment existé...de quoi vous defendre sur les groupes anti-sionistes, à mort les fakes news ! Lien du site à partager : https://cqvc.online/
  4) Rendez vous aussi sur le site de la société Alyaexpress-News qui réunit les infos de tous nos sites en même temps : Lien du site à partager : https://alyaexpress-news.com/
  5) Et le site Ougasheli pour ceux qui aiment la pâtisserie et la cuisine juive , des recettes qui sont illustrées et expliquées par Sabrina qui est une amoureuse de la bonne cuisine et la pâtisserie fine … Lien du site à partager : https://ougasheli.com/
  6) N'oubliez pas de faire votre shopping sioniste sur Israel Chrono : produits de la mer morte, produits judaïques, cadeaux Bar et Bat Mitsva .....et plein de nouveaux produits chaque jour à des prix imbattables ! Lien du site à partager : https://israelchrono.com/
  7 ) Cependant nous pensons aussi à nos lecteurs qui veulent se faire connaitre et qui auront la possibilité sur ce groupe d'Alya de 3600 personnes dont nous sommes administrateurs de poster un lien pour votre publicité afin de vous aider dans votre parnassa et votre alya ( les liens des groupes télégram sont interdits) Lien du groupe Alya sans langue de bois : https://www.facebook.com/groups/746330378765450 Partagez nos liens , c'est la seule chose que nous vous demandons en retour, nous ne demandons pas d'argent , pas de conditions , juste partager !
 
🟦 ANNONCE 🟦