Des scientifiques israéliens développent une bactérie fluorescente pour détecter les mines terrestres

Les scientifiques en Israël ont mis au point une technique pour détecter les mines terrestres et autres munitions enterrées avec une bactérie fluorescente, selon une étude publiée dans la revue Nature.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

La recherche, menée par l’Université hébraïque de Jérusalem, a réussi à concevoir des « biocapteurs » qui peuvent détecter un des dispositifs commandés à distance qui blessent ou tuent entre 15 000 et 20 000 personnes dans le monde chaque année, selon les experts.

Cette technique combine l’utilisation des lasers et des bactéries fluorescentes pour produire une carte avec l’emplacement exact des mines et des munitions enterrées, dont on estime le nombre à 100 millions dans 70 pays.

À ce jour, selon les chercheurs, la détection et la désactivation restent un risque pour l’intégrité des professionnels.

Ce nouveau système utilise de petites quantités de vapeurs explosives émises par les objets enfouis qui s’accumulent près de la surface et marquent son emplacement exact.

Publicité 

De ce fait, les molécules modifiées deviennent des bactéries vivantes en contact avec ces vapeurs et émettent un signal fluorescent et quantifié dans un endroit éloigné.

Grâce à un système de balayage laser, ils ont réussi à produire une carte avec l’emplacement des mines et leur nombre. « C’est la première démonstration d’une détection de mine terrestre technique et fonctionnelle.

Pour que cela soit possible, nous avons dû surmonter plusieurs défis tels que la sensibilité croissante et la stabilité du capteur de bactéries, une meilleure vitesse de balayage pour couvrir de grandes surfaces et rendre ce dispositif plus compact pour l’installer sur les appareils sans pilote ou les drones », a déclaré Shimshon Belkin de l’Université hébraïque.

Le partage de nos articles est autorisé par les autres sites avec les conditions suivantes :

Un seul paragraphe publié et diriger le lecteur vers notre site source.

Nous demandons cela car le manque d'audience d'un site le met en danger et aussi par professionnalisme. En effet, nous sommes en ligne depuis 10 ans et partageons avec grand plaisir nos articles.

Merci de respecter nos conditions.

   
🟦 ANNONCE 🟦