Shufersal, Yonan Beitan, Victory et Osher Ad boycottent Unilever et n’achetent plus leur produits

La lutte contre les hausses de prix s’est intensifiée lorsque les clients qui sont venus le week-end dernier dans environ 300 succursales de Shufersal et environ 150 succursales de Yonan Beitan, ont découvert des publicités sur les étagères leur expliquant qu’une pénurie de produits Unilever est attendue, en raison du refus de la chaîne de se conformer . avec la demande de l’entreprise d’augmenter les prix .

Clique ICI- Je m'abonne aux nouvelles infos en direct sur Telegram - Clique ICI 

🟦 ANNONCE 🟦

Jusqu’à présent, aucune annonce similaire n’a été publiée dans les réseaux Rami Levy et Yohannoff, qui sont en réalité considérés comme générateurs de concurrence côté prix. Cependant, la lutte a été renforcée par Victory, qui a commencé à éliminer le stock de produits, et Super Pharm, qui a également cessé de commander auprès de Kimberly Clark (Partridge) et des produits en papier de Snow.

Juste avant que davantage d’entreprises mettent à exécution leur menace d’arrêter de fournir des marchandises aux chaînes qui ont refusé de se conformer à leur demande d’augmentations de prix, il est possible d’en savoir plus sur les dommages attendus pour elles des conséquences du différend commercial qui a éclaté en juillet dernier entre Unilever et la chaîne Osher Ad.
Osher Ad a retiré de nombreux produits d’Unilever des magasins en juillet dernier, et une enquête menée par « Calcalist » montre que cette décision lui a fait perdre des ventes d’environ 13 millions de shekels sur une base annuelle. On peut estimer qu’en ce qui concerne Shufersal, dont les ventes sont 3 fois supérieures à celles d’Osher Ad, l’ampleur des dommages attendus pour les fournisseurs est énorme.
Avant même qu’ils ne commencent à envoyer de nouvelles listes de prix reflétant une demande d’ augmentation de prix pouvant aller jusqu’à 15% , un différend commercial est apparu entre la chaîne Osher, qui compte jusqu’à 20 succursales, avec Unilever. C’est après, selon la chaîne, que l’entreprise a annulé les remises qu’elle lui avait accordées jusqu’à cette date.
Le différend entre les deux s’est aggravé jusqu’à ce qu’en juillet la chaîne cesse de commander des marchandises à Unilever et accroche une affiche sur les étagères des succursales expliquant aux clients qu’il y avait une pénurie de produits du fournisseur, car il avait augmenté les prix : « Unilever Corporation, qui commercialise les marques Thelma, Knorr, Bagel Bagel, Bedin, Pinook, Dove et plus, deviendront plus chères ».
La chaîne a continué d’acheter et de commercialiser les marques Unilever les plus recherchées par les consommateurs : les cornflakes Thelma, les céréales pour petit-déjeuner en oreiller, la mayonnaise Thelma, le chocolat Rose HaGalil et le chocolat Click.
Les ventes publicitaires d’Osher sont estimées par Dan & Bradstreet à environ 4,4 milliards de shekels par an. Selon les données de Storenext obtenues par « Calcalist », la part des ventes d’Unilever dans toutes les chaînes de commercialisation en mai dernier était de 3,13 %, reflétant des ventes d’environ 1,72 milliard de shekels par an.
Le conflit avec Osher Ad et la pénurie de certains produits de l’entreprise ont fait chuter progressivement la part de marché d’Unilever à 2,77 % en octobre. Ainsi, les achats du marché auprès d’Unilever ont diminué d’environ 65 millions de NIS en 4 mois.
Selon les estimations, Osher Ad chète les produits les plus recherchés d’Unilever à un tiers, tel qu’un grossiste en alimentation, qui achète les marchandises à Unilever lui-même. Ainsi, bien que l’essentiel des ventes d’Unilever soit préservé, il perd les ventes de la grande variété de ses produits moins populaires, tels que les articles de toilette Dove, les produits de cuisine Knorr, les produits de nettoyage Sif, etc.
Unilever est le fournisseur auquel les chaînes ont le plus de mal à renoncer, du fait de la minorité de ses produits qui dominent des catégories telles que les Cornflakes, les Champions avec 85 % des ventes de la catégorie, la mayonnaise Thelma avec 50,9 %, ou les barres chocolatées Click avec 34 % des ventes, et que le consommateur a du mal à s’en passer. Les chaînes, qui organisent l’événement en cours, ne s’engagent pas sur la durée pendant laquelle elles combattront les hausses de prix d’Unilever. Leur prétention est qu’une telle lutte, contre un certain nombre de grands fournisseurs, ne leur serait pas possible.
Cependant, cet argument ne doit pas être retenu et il faut rappeler que les fournisseurs ont aussi une réelle dépendance vis-à-vis des grandes chaînes de commercialisation, compte tenu de leur part de marché cumulée estimée à 54 %.
La société Diplomat, qui devait cesser de fournir des marchandises dès la semaine dernière, a jusqu’à présent évité une marche extrême d’arrêt de marchandises par compréhension des dommages économiques que cela causerait. En tant qu’entreprise publique, un diplomate devrait signaler une telle mesure à la bourse et les dommages causés au stock pourraient être plus graves que l’érosion de la rentabilité à laquelle il est confronté en raison de l’approvisionnement continu selon l’ancienne liste de prix. Ceci, surtout lorsque les magasins privés, les conteneurs, les supérettes et les petites chaînes représentent environ 46 % du marché et que leurs prix ont déjà augmenté.
Dans ce contexte, on craint de plus en plus que les entreprises s’efforcent de créer une fissure dans le mur des détaillants, en concluant un accord avec l’un d’entre eux qui acceptera d’approuver la nouvelle liste de prix en échange d’un soutien profond aux promotions à prix réduits pour les marques.
Dans un tel cas, le détaillant ne révélera pas qu’il a approuvé la nouvelle liste de prix, mais prétendra qu’il achète à la nouvelle liste de prix mais absorbe l’augmentation de prix et ne la répercute pas sur le consommateur. Ceci malgré le fait que la rentabilité du commerce de détail ne le permet pas et peut conduire la chaîne à une perte.
Un tel détaillant bénéficiera de tous le monde : les promotions que l’entreprise accordera à cette chaîne brouilleront l’approbation discrète qu’elle lui a accordée, et la chaîne qui continuera à recevoir des marchandises du fournisseur engrangera les ventes des marques qui manquent dans les chaînes concurrentes. Les fournisseurs espèrent que c’est ce qui brisera le reste des chaînes, qui refuseront d’observer cela de côté et se joindront à la fête aux dépens du consommateur.

Informez vous en temps réel !

Rejoignez nous sur Telegram en cliquant sur ce lien :

https://t.me/infoisraelnews

Telegram  

Je rappelle à tous les lecteurs qu’il y a trois sites liés à la société d'informations de défense d'Israel de la société reconnue Alyaexpress-News 1) Le site Infos Israel News avec le lien Telegram à partager : Lien Telegram à partager : https://t.me/infoisraelnews Lien du site Infos Israel à partager : https://infos-israel.news/
  2) Le site RAK BE ISRAEL pour les infos liées à toutes les bonnes nouvelles en Israel, pas forcément que la guerre et les attentats, mais aussi les nouvelles decouvertes technologiques, medicales, écologiques, ...et les bons conseils pour nos olim de France ! Lien du site Rak Be Israel à partager : https://rakbeisrael.buzz/
  3) Le site CQVC est plus dans la recherche, les analyses, et les preuves que l'Autorité palestinienne n'a jamais vraiment existé...de quoi vous defendre sur les groupes anti-sionistes, à mort les fakes news ! Lien du site à partager : https://cqvc.online/
  4) Rendez vous aussi sur le site de la société Alyaexpress-News qui réunit les infos de tous nos sites en même temps : Lien du site à partager : https://alyaexpress-news.com/
  5) Et le site Ougasheli pour ceux qui aiment la pâtisserie et la cuisine juive , des recettes qui sont illustrées et expliquées par Sabrina qui est une amoureuse de la bonne cuisine et la pâtisserie fine … Lien du site à partager : https://ougasheli.com/
  6) N'oubliez pas de faire votre shopping sioniste sur Israel Chrono : produits de la mer morte, produits judaïques, cadeaux Bar et Bat Mitsva .....et plein de nouveaux produits chaque jour à des prix imbattables ! Lien du site à partager : https://israelchrono.com/
  7 ) Cependant nous pensons aussi à nos lecteurs qui veulent se faire connaitre et qui auront la possibilité sur ce groupe d'Alya de 3600 personnes dont nous sommes administrateurs de poster un lien pour votre publicité afin de vous aider dans votre parnassa et votre alya ( les liens des groupes télégram sont interdits) Lien du groupe Alya sans langue de bois : https://www.facebook.com/groups/746330378765450 Partagez nos liens , c'est la seule chose que nous vous demandons en retour, nous ne demandons pas d'argent , pas de conditions , juste partager !