Sondage : Macron n’atteindra pas le second tour

Coup d’Etat dans les sondages pour la présidentielle en France : pour la première fois de toute la présidence d’Emmanuel Macron, son « trône » est menacé. Il y a trois jours, l’ancienne cheffe de la région Ile-de-France Valérie Pécresse a remporté les primaires dans le parti de centre-droit Les Républicains (LR). Aujourd’hui, un sondage réalisé par le magazine l’Express et BFMTV garantit sa victoire au premier tour. 20 % des votants voteront pour. C’est 3 points de plus que dans un sondage publié lundi, immédiatement après son élection, et 11 % de plus qu’avant son élection.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Ce résultat signifie que le duel final de Macron (23 %) se déroulera non pas avec Marine Le Pen (15 %), comme l’espérait le président sortant, mais avec le leader du parti de droite. Considérant que l’écrasante majorité des Français professent désormais des opinions de droite (seulement 20 % sont prêts à voter pour des partis de gauche), alors les chances de victoire de Macron sont minces. C’est ce que confirme le dernier sondage : au second tour, Valérie Pécresse obtiendra 52 % des voix.

Clique ICI- Je m'abonne aux nouvelles infos en direct sur Telegram - Clique ICI 

Bien que dans le bon camp, Valérie Pécresse est considérée comme le « Macron numéro deux », c’est-à-dire une dirigeante incapable de véritables démarches et réformes, mais qui sait faire de longs et beaux discours.

Un nouveau sondage a montré que l’élection d’un nouveau chef de LR a immédiatement réduit les chances des candidats nationalistes : Le Pen a perdu 5 points, et Eric Zemmour n’a gagné que 1 point – à 14 %. Et ce, malgré le début très réussi de sa campagne électorale hier.

Il a rassemblé environ 15 000 partisans en banlieue parisienne et a annoncé la création de son parti politique Reconquete, que l’on peut traduire par « reconquête » ou par la « reconquista » espagnole. Zemmour a prononcé un discours d’une heure et demie, que tous les observateurs politiques ont qualifié de très réussi. Parmi les nouveaux éléments du programme, il a sonné l’intention de retirer la France de l’OTAN et de priver de la nationalité française les contrevenants ayant la double nationalité.

Après son brillant discours, beaucoup s’attendaient à une forte hausse de sa popularité. Mais cela ne s’est pas produit. Les Français préfèrent toujours le centre politique et reculent devant ce qu’ils considèrent comme des « extrêmes ».

Les partis de gauche obtiennent des pourcentages ridicules. Le leader du Parti socialiste, qui a dirigé le pays plus d’une fois, ne peut compter que sur 3 % au premier tour. 8 % voteront pour le leader de l’extrême gauche « La France récalcitrante » Melanchon et 7 % voteront pour le leader des « Verts ». Incroyable : au total, c’est 18 %, et c’est le berceau de Zhores et d’une dizaine de révolutions !

Le partage de nos articles est autorisé par les autres sites avec les conditions suivantes :

Un seul paragraphe publié et diriger le lecteur vers notre site source.

Nous demandons cela car le manque d'audience d'un site le met en danger et aussi par professionnalisme. En effet, nous sommes en ligne depuis 10 ans et partageons avec grand plaisir nos articles.

Merci de respecter nos conditions.

   

🟦 ANNONCE 🟦