Une autre femme soldate révèle : » j’ai été harcelée par le terroriste dans la prison de Gilboa et les commandants savaient et n’ont rien fait »

Une autre femme soldate en service obligatoire qui a servi dans la prison de Gilboa en tant que gardienne de prison dans le département de la sécurité a déclaré que le prisonnier de sécurité Mahmoud Atallah la harcelait sexuellement. Cela a augmenté le nombre de gardiennes dans lesquels Atallah a commis des actes indécents, deux femmes soldates et deux gardiennes permanentes. « Dans un cas, quand je l’ai menotté à la sortie de l’aile, il m’a touchée », a déclaré le militaire à Walla !

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Revital (pseudonyme) a servi dans la prison de Gilboa jusqu’à sa fin de service en 2017. Ce n’est qu’après que l’affaire de la prisonnière en juin 2018 a été révélée qu’elle s’est tournée vers le directeur N. qui a été agressé sexuellement par Atallah et lui a révélé qu’Atallah la touchait aussi, et que comme dans le cas des trois gardes dans l’affaire de souteneur – ses commandants étaient au courant et n’ont rien fait. Revital a même nommé une femme officier du renseignement de la prison de Gilboa qui savait qu’Atallah l’avait harcelée et n’a pas donné suite à l’affaire.

Clique ICI- Je m'abonne aux nouvelles infos en direct sur Telegram - Clique ICI 

Elle a ajouté qu’après sa sortie de prison, Atallah l’a appelée sur son téléphone portable et lui a dit qu’elle lui manquait. Revital, étonnée qu’Atallah l’appelle depuis la prison, lui a demandé d’où il tenait son numéro de téléphone. Il a répondu qu’un gardien de prison lui avait donné le numéro – et lui a même dit qu’il savait où elle et son partenaire vivaient.

Elle a immédiatement raccroché, mais l’incident et le harcèlement sexuel qu’elle a subis en prison l’ont inondée et comme elle l’a raconté, elle éprouve maintenant des angoisses et n’ose partager avec personne ce qu’elle a vécu. « Elle a vu comment nous avons été abandonnés par l’IPS et comment nous devons gérer tout ce qui nous arrive, alors elle a peur de révéler ce qu’elle a vécu et de se plaindre à la police », a déclaré le directeur N.

Levy a témoigné sous serment sur la conduite d’IPS dans l’affaire, comme l’ont révélé les gardiens de prison et d’autres fonctionnaires qui ont servi dans la prison de Gilboa.

Mardi, le commandant de la prison de Gilboa, Gondar Mishnah Freddie Ben Sheetrit, a témoigné pendant environ une heure et demie. Il a déclaré qu’il ne savait pas en temps réel ce qui se passait à la prison de Gilboa et qu’il a d’abord été exposé à l’affaire dans les médias – puis en 2019 lorsqu’il était l’assistant du commissaire IPS, Asher Vaknin, qui a accepté l’enquête et a décidé ensemble avec le ministre de l’époque Gilad Ardan pour renvoyer l’officier du renseignement.

« En entrant dans mon poste de commandant de la prison de Gilboa, j’ai clairement indiqué que ce problème était une menotte à mes pieds et que de telles choses ne devaient pas arriver », a-t-il déclaré dans son témoignage à la police. Les propos de Ben Sheetrit n’ajoutent rien à l’enquête policière, et ne peuvent aider à établir une base probante pour commettre une infraction pénale. Cependant, le dossier d’enquête tel qu’il a été convenu et transféré au parquet en décembre 2019, contiendrait une infrastructure de preuves suffisante pour déposer un acte d’accusation contre l’officier de renseignement après avoir admis dans l’enquête policière qu’il avait placé un directeur dans l’aile d’Atallah. C’est parce qu’il a mentionné son nom et a également admis qu’elle s’était plainte auprès de lui – mais ne l’a pas documentée et n’a pas signalé qu’il en avait parlé avec le terroriste. Désormais, le parquet devra reconsidérer l’affaire.

Le partage de nos articles est autorisé par les autres sites avec les conditions suivantes :

Un seul paragraphe publié et diriger le lecteur vers notre site source.

Nous demandons cela car le manque d'audience d'un site le met en danger et aussi par professionnalisme. En effet, nous sommes en ligne depuis 10 ans et partageons avec grand plaisir nos articles.

Merci de respecter nos conditions.

   

🟦 ANNONCE 🟦