Depuis le début des  « marches du retour », Israël semble paralysé et laisse l’initiative au Hamas.

Les champs brûlent, les ballons incendiaires se multiplient sur le sud d’Israël, les roquettes volent, les missiles explosent jusque Tel-Aviv, Netanyahu réunit pour la 47ème fois son cabinet de sécurité et le Hamas continue de plus belle à se moquer de nous en affirmant que c’est à cause du mauvais temps.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Le soi-disant dilemme est le suivant :

– Ou on fait la guerre et on reprend Gaza : Dr. Mordechai Kedar a très bien analysé les coûts colossaux de cette option : Combats de rues, maison par maison avec la mort de beaucoup de nos Hayalims, assurer l’existence de 2 millions de gazaouis, attentats quotidiens par des terroristes cachés dans la population et risquer un « plan de paix du siècle » une fois que le Hamas sera liquidé.

(The Gaza imbroglio/ Dr. Mordchai Kedar in Arutz7 du 27/3/2019
http://www.israelnationalnews.com/Articles/Article.aspx/23649)

Mordechai Kedar conclut : L’extrême tension entre les raisons d’éliminer le Hamas et celles de le laisser continuer à survivre explique l’hésitation d’Israël à répondre aux récentes roquettes et à s’engager dans une vaste opération militaire.

– Ou on ne réagit que verbalement et on ‘abandonne’ de fait le sud d’Israël tout en déclarant le contraire et en allant visiter les familles des victimes.

Ce faux dilemme témoigne d’une paralysie mentale de nos dirigeants. Même un expert de très haut niveau sur le Moyen Orient qu’est le Dr. Mordechai Kedar n’offre pas de solutions et conclut son article par des questions :

1. La bande de Gaza doit-elle rester sous le contrôle du Hamas ou doit-elle être sous le contrôle de l’Autorité palestinienne centrale, probablement en provenance de Ramallah ?

2. Comment Israël devrait-il réagir aux tirs de roquettes ? Des cerfs-volants ? Des ballons ? Des ballons explosifs ? Est-il permis de tuer un adolescent en lançant un groupe de ballons transportant des explosifs qui tueront à coup sûr quiconque s’en approche ?
Ces questions et d’autres questions similaires font qu’il est difficile pour le gouvernement israélien de planifier une politique cohérente à l’égard de la bande de Gaza.

JE PROPOSE ICI UNE 3 ème VOIE :
– Ne pas laisser le Hamas continuer son jeu criminel
– Ne pas laisser entrer à Gaza, mais faire payer un prix tel au Hamas qu’il cessera ses attaques

Comment faire payer un tel prix au Hamas ?

J’avais déjà énuméré plusieurs mesures dans mon article du 20 Juillet 2018 : https://infos-israel.news/lettre-ouverte-aux-habitants-de-gaza-par-edmond-richter/

Je récapitule ici :
1ère phase : Représailles d’avertissement
– Pour chaque incendie en Israël, incendier les champs, les cultures, les parcs et les arbres de Gaza
– Détruire par bombardement les hôtels et immeubles de luxe de Gaza (si, si, il y en a!)
– Disperser les « marches du retour » en aspergeant les manifestants avec du purin de porc (par drones, hélicoptères, canadairs… )

2ème phase : Représailles sérieuses (si les premières n’ont pas suffi)
– Cesser la livraison d’eau, de fuel et d’électricité à Gaza
– Cesser la livraison de camions de marchandises et matériaux à Gaza (500 camions PAR JOUR !)
– Cesser de transférer les millions de dollars du Qatar au Hamas

3ème phase : Représailles dures (si les deux premières n’ont pas suffi)
– Créer une zone de NO MAN’S LAND DE 1Km à partir de la barrière de sécurité
– Avertir que Tsahal aspergera de purin de porc toute personne se trouvant dans cette zone tirera ensuite sur tout ce qui bouge dans ce NO MAN’S LAND (le nom le dit)
– Lancer des contrats sur le Hamas : 10.000 $ pour chaque terroriste exécuté, 100.000 $ pour chaque leader du Hamas exécuté par des Gazaouis  (+ assurer la sécurité des exécuteurs)
– Reprendre les exécutions ciblées du Hamas par les services secrets Israéliens (on leur prête tellement de choses…)

Ces mesures de représailles peuvent être accompagnées d’une aide logistique et financière à ceux qui veulent quitter définitivement Gaza. C’est la solution préconisée par Dr. Martin Sherman, directeur et fondateur de Israel Institute for Strategic Studies

(https://israelnewstalkradio.com/into-the-fray-the-imperative-for-incentivized-arab-migration-the-emerging-inevitability-of-the-humanitarian-paradigm/)

Je souhaite à nos dirigeants de sortir de leur paralysie mentale et de recom-mencer à être créatifs dans la recherche de solutions : Un Brainstorming ne leur ferait pas de mal.
Edmond the Tiger

IMPORTANT :

Nous subissons actuellement une censure abusive de notre Page Facebook . Par sécurité nous avons mis en ligne une autre Page de secours, veuillez la liker et la faire connaitre à vos amis et proches au cas ou l'actuelle sera fermée.

Vous pouvez partager cet article avec les conditions suivantes :

Nous respectons les droits d'auteur et faisons un effort pour localiser les détenteurs des droits d'auteur sur nos photographies. Si vous avez identifié une photo sur laquelle vous possédez des droits, vous pouvez nous contacter et demander de cesser d'utiliser l'adresse e-mail: [email protected]

Pour accéder à tous nos sites sur un SEUL site, rendez vous sur Alyaexpress-News.com !

1 COMMENT

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.