Source militaire : Israël ne doit pas repliquer contre les attaques venant du Sinaï

Clique ICI- Je m'abonne aux nouvelles infos en direct sur Telegram - Clique ICI 

🟦 ANNONCE 🟦

Selon une source militaire, on apprend une décision qui reste préoccupante pour les civils du sud d’Israël depuis l’attaque de plusieurs [intlink id= »4613″ type= »post »]grads sur Eilat[/intlink]  :

«Même si nous détectons le lieu exacte du point de lancement des missiles, il ne faut pas attaquer le » Sinaï »

Publicité 

Selon le site Walla News, une attaque sur le plan militaire, même si on détecte la source d’envoi des missiles, ne sera pas autorisée si elle se déroule en Égypte :

Comment gérez-vous en Israël les tirs de roquettes venant d’Egypte? Un fonctionnaire de haut rang de Tsahal a déclaré ce soir (dimanche) que même si les terroristes sont identifiés, nous avons aucune autorisation de tirer sur les lance-roquettes dans le Sinaï. »

Si les attaques du Sinaï se poursuivent, il faudra ré-évaluer la situation dans cette région. En temps réel, nous nous tournons vers le diplomatie en Égypte et nous exerçons des pressions aux  Américains. « Toutefois, la source dit » que la ville d’Eilat ne peut pas tolérer ce genre d’attaques terroristes « .

Selon les mêmes sources, la coordination avec le gouvernement égyptien et l’armée sont encore très bonnes. Israël n’a pas envoyé de messages menaçants contre les Égyptiens :

« Nous ne pouvons pas exiger une  action massive contre les égyptiens. »

Israël espère que Suleiman sera élu pour  l’élection présidentielle en Égypte qui etait aussi le chef du renseignement égyptien, et l’ancien bras droit de l’ex-président Hosni Moubarak. Suleiman a de nombreux contacts avec Israël, en particulier avec le ministre de la Défense Ehud Barak .

Le Chef du renseignement militaire a déclaré que plus d’un infrastructure terroriste sont présentes dans le Sinaï et qui ont été exposées et déjouées ces deux derniers mois, mais aussi que des groupes terroristes continuent à s’installer dans la région et renforcent leur emprise :

« Nous devons élaborer de nouvelles stratégies militaires, afin de surmonter les menaces et l’instabilité de la sécurité de cette région dans les années à venir, » at-il ajouté.

C’est une période de grand doute pour le gouvernement qui voit un allié comme [intlink id= »4771″ type= »post »]Obama soutenir l\’Iran[/intlink], ou donne son accord pour recevoir[intlink id= »4659″ type= »post »] les Frères Musulmans à la maison Blanche[/intlink], qui sont les principaux rivaux de la dernière chance de paix entre l’Égypte et Israel : le candidat[intlink id= »4721″ type= »post »] Suleiman[/intlink].

🟦 ANNONCE 🟦