Après son peuple, la Syrie s’attaque à la Turquie et au Liban

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Si le régime d’Assad a intérêt de respecter un cessez le feu, on peut constater qu’il ne le montre pas.

En effet, ce dimanche soir, les forces syriennes sont entrés dans le Liban, endommageant des bâtiments . Et ce lundi, des coups de feu ont blessé deux réfugiés syriens et un citoyen turc dans les camps de réfugiés sur le côté turc de la frontière.

Voir la vidéo des personnes tuées dont 17 blessées, c’est un rapport venant du site d’al-Arabiya  qui dit qu’au moins une partie des personnes tuées tentaient d’échapper à la Syrie et ont succombé à leurs blessures.

Voici la vidéo des attaques syriennes :

Publicité 

Deux réfugiés syriens et un traducteur turc ont été blessés tôt ce lundi, lorsque le camp de réfugiés Kilis à la frontière dans la province méridionale de la Turquie Gaziantep lorsqu’ils ont été attaqués selon un fonctionnaire du ministère turc des Affaires étrangères :

 « Après cet incident, le responsable syrien d’affaires à Ankara a été appelé et nous avons demandé un terme à cela », a dit l’officiel.

Les forces de sécurité turques ont renforcé leur présence dans la zone frontalière ouverte aux réfugiés syriens selon le quotidien  turc Hurriyet.

Mohammad Abdelqader, un réfugié dans le camp a dit qu’il avait été témoin de la fusillade, et a déclaré  que deux Syriens avaient été tués et deux autres avaient été blessés dans l’attaque. Reuters n’a pas pu confirmer immédiatement ce rapport.

Pendant ce temps, le médiateur international Kofi Annan, a annoncé qu’il se rendrait dans un camp de réfugiés syriens en Turquie, ce mardi pour des entretiens avec de hauts responsables en Iran, et son porte-parole Ahmad Fawzi a déclaré lundi.

 « M. Annan se rendra à un camp de réfugiés en Turquie demain (mardi) en route vers l’Iran », a déclaré sur Reuters, Fawzi à Genève.

Plus tôt l’Observatoire britannique basée en Syrie et représentant les droits de l’homme a signalé des affrontements violents avec les forces de sécurité syriennes et les combattants rebelles à proximité d’une frontière entre la ville syrienne de Azaz et la ville turque de Kilis.

La Syrie, a exigé le retrait des troupes dans le cadre du plan de l’ONU, afin que les combats cessent….

 

 

🟦 ANNONCE 🟦