Sur fond de nouvelle vague de corona en Europe : une nouvelle variante contagieuse a été identifiée en Afrique

Dans l’ombre des informations et des inquiétudes concernant la possibilité d’une cinquième vague de morbidité en Israël et la rage de la quatrième vague dans les pays européens, à travers le monde, une nouvelle inquiétude se développe : une nouvelle variante très contagieuse. La nouvelle variante, B1.1.529, a été identifiée au Botswana et porte « un grand nombre de mutations qui peuvent augmenter la morbidité qui altérera le système immunitaire du corps ».

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

À ce jour, 10 cas de la nouvelle variante ont été détectés dans seulement 3 pays, mais la quantité de ses grandes mutations soulève de sérieuses inquiétudes parmi les chercheurs – ce qui peut augmenter son infectiosité et constituer un danger exceptionnel pour le système immunitaire. Jusqu’à présent, 3 cas ont été recensés au Botswana, 6 autres en Afrique du Sud et un autre cas à Hong Kong, où il s’agit d’un touriste qui revient d’un séjour en Afrique du Sud.

Le Dr Tom Peacock, virologue à l’Imperial College de Londres, a publié sur son compte Twitter de nouveaux détails sur la nouvelle variante. Et la surveille bien, précisément à cause de son terrible profil de mutation. « 

« L’action la plus naturelle des virus est de développer des mutations fréquemment et au hasard », a déclaré le Dr Mira Chand, un haut responsable de la santé au Royaume-Uni. Les chercheurs du monde entier en général et en Afrique du Sud en particulier surveillent de près la propagation de la nouvelle variante, après récemment, la crainte de son augmentation accélérée dans au moins une zone proche des villes de Johannesburg et de Pretoria s’est accrue.

Taux de mortalité en Europe – Les gouvernements durcissent les restrictions
Pendant ce temps, l’Allemagne est devenue ce soir le cinquième pays d’Europe à franchir le seuil douteux des 100 000 morts de Corona depuis le début de la pandémie. Le dernier jour, 351 personnes sont décédées, l’Allemagne rejoignant ainsi la Russie, la Grande-Bretagne, l’Italie et la France. Dans le même temps, l’Institut Robert Koch du pays a déclaré que le record de morbidité quotidienne avait également été battu – et s’élevait à plus de 75 000 nouvelles infections hier.

Publicité 

Le nouveau gouvernement annoncé hier en Allemagne devra faire face à une grave détresse dans les hôpitaux du pays, après que la plupart des unités de soins intensifs ont annoncé qu’il n’y aurait bientôt plus de lits d’hôpitaux disponibles. Ces derniers jours, il a été signalé que de nombreux hôpitaux et centres de traitement du sud et de l’est de l’Allemagne ont commencé à déplacer de nombreux patients vers d’autres régions, en raison de la pénurie de lits d’hôpitaux.

Hier, le gouvernement slovaque a annoncé une fermeture complète pendant environ deux semaines – quelques jours après que le gouvernement autrichien a annoncé une décision similaire. Les deux pays souffrent de taux de vaccination particulièrement faibles par rapport à d’autres pays européens, et des efforts sont maintenant déployés pour accroître les efforts de vaccination de la population. Ces dernières semaines, le taux d’infection le plus élevé a été enregistré en Slovaquie, et la République tchèque et la Hongrie enregistrent également des chiffres de morbidité particulièrement élevés.

La décision du gouvernement slovaque d’imposer une fermeture générale intervient après une série d’échecs visant à imposer des restrictions spécifiques aux non-vaccinés uniquement. Un autre mouvement qui a précédé la décision était une tentative d’imposer des restrictions uniquement sur les zones où des données de morbidité relativement élevées ont été enregistrées. On se souviendra qu’en Autriche également, une fermeture générale n’a été imposée qu’une semaine après qu’une fermeture ait été imposée aux seuls non vaccinés. Il est clair que ces pays ont du mal à faire face aux critiques des mesures qui ont remporté des protestations décisives.

Le gouvernement italien a également décidé hier une série de nouvelles mesures pour faire face à la quatrième vague qui fait rage dans de nombreux pays européens et a imposé de nouvelles restrictions à la population non vaccinée. Entre autres choses, il a été décidé que presque tous les employés publics du pays, y compris les membres des forces de sécurité, les enseignants, les employés des bureaux du gouvernement, etc…, ne pourraient pas se rendre au travail s’ils n’étaient pas vaccinés contre le virus. Il a également été décidé que les personnes non vaccinées ne pourraient pas entrer dans les clubs, cinémas, restaurants, théâtres et plus si elles ne présentaient pas, à tout le moins, un test négatif à jour.

Le partage de nos articles est autorisé par les autres sites avec les conditions suivantes :

Un seul paragraphe publié et diriger le lecteur vers notre site source.

Nous demandons cela car le manque d'audience d'un site le met en danger et aussi par professionnalisme. En effet, nous sommes en ligne depuis 10 ans et partageons avec grand plaisir nos articles.

Merci de respecter nos conditions.

   

🟦 ANNONCE 🟦