Netflix a publié The Spy et a donné au monde un aperçu de la nature complexe des missions de renseignement israéliennes.

Comme dans The Spy, il y a aussi, le cas de l’agent Torpedo qui est réel, mais semble de nature hollywoodienne. Il y a deux différences majeures entre Eli Cohen et Torpedo. La première est que Torpedo continue d’espionner pour Israël. La seconde est que Cohen a reçu une formation approfondie pour sa mission, alors que Torpedo ne sait même pas qu’il est un espion.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Le quotidien israélien Yediot Aharonot a rapporté un aperçu de cette histoire jeudi et a publier le reste au cours du week-end.

« Torpedo » est un haut responsable d’un pays arabe qui ne sait pas que l’unité 504 de la division du renseignement israélien l’a recruté comme espion. L’unité a révélé cette information dans un rare moment de transparence.

L’espion pense qu’il travaille à titre civil mais il a inconsciemment transmis des informations  sensibles à Israël au cours des cinq dernières années.

« Nous visons toujours des sources de haute intelligence, dans des rôles très importants. Cela soulève inévitablement des difficultés, car toute personne ayant atteint un poste à responsabilité est déjà plus âgée, plus expérimentée, plus en alerte et plus méfiante », a déclaré le lieutenant-colonel en poste et commandant de l’unité 504 . En raison de la nature secrète de son travail, le lieutenant-colonel n’a été identifié que par la première lettre de son nom en hébreu, « Ayin » que nous nommerons « D ».

Le défi consistait non seulement à atteindre un homme aussi expérimenté que Torpedo, mais également à lui faire divulguer des informations. « En tant qu’organisme civil, par exemple, la personne recruté ne se sent pas menacé par son propre pays « , a t-il déclaré .

« Lors de la collecte d’informations sur Torpedo, j’ai découvert qu’il avait une connaissance, un parent éloigné, qui vivait à l’étranger et qui travaillait auparavant dans un domaine particulier. J’ai pris contact avec cette même connaissance en ligne et j’ai commencé à m’intéresser à lui et aux sujets qu’il abordait. Il était heureux de coopérer « , a poursuivi D.

« Je ne mentionne pas dans ma discussion avec lui [Torpedo], pas même avec un seul indice. Ensuite, la connaissance qui est déjà très intéressée à travailler avec nous évoque le nom de l’agent « Torpedo ». Il me parle de ce parent qui est le plus âgé. Il explique son statut, il est très proche de tous les partis, très connecté. Je suis d’accord avec lui pour dire que je vais réfléchir aux idées qui ont surgi dans notre communication et que je vais revenir avec une réponse dés que possible  »

Mon but ici est de lui faire comprendre que je ne suis pas impatient, pas pressé. Je veux créer une attente chez lui en lui disant qu’il devrait vérifier son email tous les jours en attendant ma réponse. Vient ensuite la phase de contact initiale.  »

Les détails du recrutement de cet agent « Torpedo » date d’ il y a cinq ans. L’unité (504) a travaillé depuis de nombreux mois pour surveiller cet officiel arabe afin de préparer le plan approprié pour le recruter. Pendant des années, il a rapporté à Israel des informations confidentielles sans savoir qu’il donnait ces informations dangereuses et sensibles.

L’unité (504) est toujours à la recherche de sources d’informations pour le recrutement et ajoute que l’unité reçoit des instructions du service de renseignement militaire concernant des informations à consulter. Cette unité recherche les fonctionnaires pouvant être recrutés .

Yediot Aharonot a ajouté que l’agent Torpedo a atteint un poste de haut niveau dans l’un des pays arabes et qu’il a la capacité d’accéder aux informations sensibles auxquelles les renseignements militaires veulent accéder .

D a déclaré que le processus de surveillance avait duré environ trois mois, au cours desquels toutes les informations et tous les détails de la vie de « Torpedo » avaient été transférés à la deuxième phase de recrutement, qui incluait la recherche d’un moyen approprié de recruter le client .

Au cours de la deuxième étape, une autre unité de l’unité 504 a indiqué que le responsable ne pouvait pas être informé directement de son intention de le recruter pour Israël car ce responsable pouvait également informer son propre service de renseignement, puis tromper Israël et lui donner de fausses informations, devenant un agent double .

Par conséquent, il a été décidé de choisir de recruter le fonctionnaire avec une certaine couverture, et D explique aux responsables que le fonctionnaire peut être recruté sous le couvert d’une organisation civile, pour que le fonctionnaire considère qu’il travaille avec une organisation civique . Il a été demandé au client « Torpedo » de se rendre à un entretien avec une organisation civique. D affirme que le consentement du client à se présenter à l’entretien d’embauche sans en informer ses représentants est une chose positive, et cette étape confirme que l’agent cherche un autre emploi .

D continue à énumérer les détails du recrutement et dit que pendant l’observation de ce membre officiel , il y a quelques suspicions, et que des examens sont de nouveau nécessaire et qu’il est important de trouver une couverture. Le client devait croire que cette organisation civile est une organisation légitime et légale .

D ajoute qu’un membre de la famille de Torpedo vit en dehors de ce pays arabe et que ce membre de la famille avait déjà eu une relation avec une région particulière . Le recrutement a donc commencé par l’intermédiaire de ce parent. Il déclare avoir contacté un membre de la famille de Torpedo via un réseau. Il a été invité à coopérer dans le domaine dans lequel il travaillait dans son pays .

Selon « D », le parent de ce responsable a déclaré que « Torpedo »  se trouve dans cet Etat arabe, et a ajouté que « Torpedo » avait une position sensible dans ce pays et entretenait des relations à tous les niveaux. Il a répondu à « D » qu’il l’informera de sa décision plus tard .

D a ajouté que l’unité avait attendu trois semaines pour informer le parent de Torpedo et accepter de s’entretenir avec ce responsable arabe. Ils lui ont dit qu’ils rencontreraient le parent de Torpedo dans un lieu public. Ils ont insisté auprès de ce membre de la famille pour l’amener vers lui dans l’espoir de pouvoir travailler dans l’organisation civile utilisée par l’unité comme couverture lors de son travail .

Torpedo et son cousin sont arrivés à cette réunion dans un pays étranger et l’unité a pris toutes les précautions de sécurité nécessaires lors de la réunion. .

Trois semaines après la première réunion, D informa le membre de la famille de Torpedo qu’ils auraient une autre réunion avec eux. L’unité a également bien planifié cette réunion: les vêtements, les montres et le téléphone portable ont été soigneusement sélectionnés. Au cours de la réunion, en arabe, en anglais et dans une autre langue étrangère, l’unité a décidé de parler arabe, car ses membres se spécialisent en arabe et couramment, et « Torpedo » peut parler plus facilement en arabe .

La deuxième réunion a eu lieu deux mois plus tard dans un autre pays. D s’est identifié comme étant « Mark » .L’unité a loué un étage complet dans un immeuble de bureaux de luxe de l’autre pays et a envoyé une voiture de luxe à Torpedo et à son parent. Ils ont été admis dans une salle remplie de caméras et d’enregistreurs secrets. D les a regardés de la pièce voisine, D est entré à leur rencontre et Torpedo a commencé à poser des questions sur le travail et ses détails et il se rapproche de lui de plus en plus .

À la fin de la réunion, qui a duré environ une heure et demie, Torpedo informe D qu’il peut l’aider dans ce domaine, et D répond qu’il y réfléchira et l’informera de sa décision plus tard.

Dix jours plus tard, D informe Torpedo que l’administration avait tenu une réunion pour vérifier son acceptation du travail, ajoutant que la réunion n’était pas facile et que D avait fait pression sur l’administration pour qu’elle accepte de travailler avec Torpedo. Il pensait travailler dans une organisation civile étrangère et D a commencé à demander de plus en plus d’informations publiques pour obtenir des informations sensibles .

Après cela, il a commencé à rencontrer son client Torpedo tous les quelques mois.Les réunions se déroulaient dans différents pays et dans chaque pays, l’unité louait des bureaux de luxe pour ces réunions. Le salaire de Torpedo était élevé .

À chaque fois que D demandait des informations nouvelles et sensibles, et si Torpedo répondait que l’accès était difficile, D le pressait de lui dire qu’il ne travaillait pas correctement, et donc D recevait toujours des informations.

Israël utilise toujours Torpedo comme source d’informations.

IMPORTANT :

Nous subissons actuellement une censure abusive de notre Page Facebook . Par sécurité nous avons mis en ligne une autre Page de secours, veuillez la liker et la faire connaitre à vos amis et proches au cas ou l'actuelle sera fermée.

Vous pouvez partager cet article avec les conditions suivantes :

Nous respectons les droits d'auteur et faisons un effort pour localiser les détenteurs des droits d'auteur sur nos photographies. Si vous avez identifié une photo sur laquelle vous possédez des droits, vous pouvez nous contacter et demander de cesser d'utiliser l'adresse e-mail: [email protected]

Pour accéder à tous nos sites sur un SEUL site, rendez vous sur Alyaexpress-News.com !