Sommes-nous sur le point de voir la Troisième Guerre mondiale éclater au Moyen-Orient ? Ces derniers jours, Israël semble avoir été contraint de contrecarrer les attaques menées par les forces soutenues par l’Iran, en Syrie, à Gaza, au Liban et en Irak.

Cependant, plus profondément encore, la grande nouvelle pour Israël n’est pas que l’Iran ait tenté d’attaquer sa souveraineté ni qu’Israël, doté de renseignements et de moyens de grande qualité, ait frappé ces cellules terroristes au Moyen-Orient.

En fait, ce qui était inhabituel est arrivé lorsque le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a demandé à de hauts responsables de la défense de donner des instructions à son principal rival politique, l’ancien chef d’état-major Benny Gantz, chef du parti bleu et blanc, et pourtant Netanyahu n’est pas obligé de l’informer des briefings de sécurité.

La question se pose de savoir pourquoi ?

C’est certainement une étape rare pour un adversaire politique qui se présente en pleine campagne électorale avec une lutte serrée.

Malgré les tentatives de certains analystes en Israël de lier le mouvement aux besoins politiques de Netanyahou, les indices montrent qu’Israël se prépare probablement à un conflit majeur sur un ou plusieurs fronts.

En ce qui concerne le mouvement exceptionnel survenu en Israël, il convient également de noter que dans le paysage politique régional, ce qui a changé cette fois, c’est que le Hamas et le Jihad islamique dans la bande de Gaza ont accéléré leurs attaques pour attaquer Israël, alors qu’ils recevaient de l’argent qatari il ya quelques jours.

En outre, les dirigeants politiques libanais et irakiens accusent Israël de « déclarer la guerre » et le dirigeant du Hezbollah promet de se venger d’Israël.

Bien sûr, si une guerre totale éclate entre Israël et l’un de ses voisins, elle risque de devenir presque immédiatement une guerre à multiples facettes, car elle est à l’origine du conflit régional qui oppose Israël à l’Iran.

Les Iraniens se sont engagés à plusieurs reprises à effacer l’État d’Israël de la surface de la terre, et la guerre à venir sera une question de vie ou de mort pour les deux pays – Israël et l’Iran.

Les deux parties, Israël et l’Iran, se préparent depuis très longtemps et il est probable que dès qu’elle éclatera pleinement, les destructions dont nous serons les témoins ne seront probablement plus envisageables.

Joel Guzansky, chercheur principal à l’Institut de recherche sur la sécurité nationale, a confirmé à JNS que l’attaque par un drone était une tentative de l’Iran de « riposter » à diverses actions israéliennes contre les forces iraniennes en Syrie.

Mais selon M. Guzanski, la véritable histoire est en Irak, où Israël a récemment bombardé un dépôt d’armes et aurait également d’autres objectifs. Selon lui, les décideurs israéliens n’avaient d’autre choix que de le faire.

Guzansky a noté qu’Israël avait peut-être dû prendre des mesures, malgré toutes les complications de ce type d’action.

« Vous ouvrez un compte avec les milices chiites en Irak, pour lesquelles vous n’étiez pas le numéro un sur leur liste de priorités – et maintenant vous êtes sur leur liste », a-t-il déclaré.

« C’est compliqué, parce que les forces américaines sont présentes et qu’il faut coordonner », a-t-il ajouté.

Ces derniers jours, les vents de la guerre se sont levés de manière spectaculaire, Israël ayant mené des opérations militaires dans quatre régions différentes du Moyen-Orient.

Lorsque des informations faisant état de ce qui se passait dans la région ont été révélées, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a fait allusion aux efforts déployés par Israël à l’étranger, affirmant lors d’une réunion de planification lundi :

« Nous allons approfondir nos racines et blesser nos ennemis ».

Les attaques israéliennes contre la Syrie, le Liban et l’Irak se sont concentrées spécifiquement sur les forces soutenues par l’Iran, visant à contrecarrer les attaques rapprochées contre Israël.

Bien qu’Israël semble être à l’avant-garde de sa guerre contre l’intensification de l’Iran en Syrie, les Iraniens poursuivent leurs efforts, malgré les obstacles auxquels ils sont confrontés.

Guzansky a déclaré que si l’objectif de l’Iran était de se doter d’une base militaire en Syrie, cela pourrait alors être considéré comme un échec, mais l’objectif de l’Iran est de créer une force politique lui permettant de se fonder sur une base militaire.

David Edsnick, directeur de la Democracy Foundation, était du même avis que Guzanski :

« Les efforts en cours de l’Iran en Syrie et en Irak montrent que ses échecs n’ont pas conduit à la défaite. La profondeur de l’influence iranienne en Syrie et en Irak signifie qu’il peut continuer d’essayer de renforcer ses capacités offensives tant qu’il dispose des ressources nécessaires ».

David Edsnick a affirmé qu’il doutait que l’Iran cherche maintenant une guerre globale. Au lieu de cela, il dit :

« L’Iran tente de façonner les règles de la guerre, ou le conflit de la  » zone grise « , alors qu’Israël et l’Iran se battent déjà en Syrie. »

Beaucoup conviennent qu’il s’agit d’une situation extrêmement explosive. Israël est au bord d’une guerre multi-frontale et beaucoup estiment qu’une telle guerre est déjà inévitable.

En fin de compte, rien ne pourra empêcher la grande guerre de se déclarer dans la région. L’Iran et ses milices ont une haine religieuse pour Israël, chose que la plupart des occidentaux ne comprendront jamais – ils sont complètement obsédés par la destruction permanente de l’État d’Israël.

Il n’y aura jamais de paix entre les deux parties et le conflit militaire à venir sera une véritable bataille nationale pour la survie des deux pays.

Cela peut certainement être décrit comme « l’époque du monde comme une pharmacie » et la situation sur le terrain est très répandue en ce moment. Le fait que les élections à la Knesset se dérouleront en Israël le mois prochain ajoute à la complexité de la situation : les élections pourraient accélérer les événements encore plus rapidement que beaucoup ne le prévoient.

En Israël, on entend déjà des rumeurs à propos d’une operation proche dans la bande de Gaza. Dans le même temps, la frontière libanaise pourrait exploser à tout moment, dépendant de l’Iran, du Hezbollah et de la lutte antiterroriste ou de représailles d’Israël, alors que la situation en Syrie reste tendue et que l’Iran gagne en influence.

Par conséquent, la demande de Netanyahu d’informer Gantz semble indiquer qu’Israël se prépare à un conflit majeur sur un ou plusieurs fronts, ce qui nécessitera l’unité d’urgence nationale.

« Nous devons faire attention et garder les yeux ouverts », a averti Guzanski.

« Je pense qu’il se passe quelque chose. C’est le calme avant la tempête », prévint-il.

Prions pour la paix, car les tensions sont particulièrement fortes en ce moment et semblent être sur le point d’être maîtrisées.

Nous avons lancé une chaîne officielle Telegram avec les informations les plus importantes et les articles les plus intéressants. Rejoignez le lien:  https://t.me/infoisraelnews

🔯Visitez nos autres sites🔯

✔️RakBeIsrael.buzz :   Les bonnes nouvelles d’Israël et les meilleurs conseils

✔️Ougasheli.com : Les recettes faciles pour toute la famille et les gourmands ! ✔️CQVC.online : Ce qu'on vous cache sur les médias (contre la désinformation) ✔️Alyaexpress.News : Tous nos sites réunis ✔️SOS NETIVOT : Toutes nos opérations avec la Roulotte du Hayal (soutien à Tsahal) ✔️IsraelChrono.com : Vos achats pour booster les petites entreprises israéliennes

🟦 ANNONCE 🟦

 
Comment ajouter notre site sur l’écran d’accueil de votre téléphone ?
C'est très simple !
– Pour Android :
Rendez vous sur notre site : https://infos-israel.news/
Tapez sur le menu du navigateur, en haut, à droite de votre écran (3 points sur Google chrome)
Tapez sur « Ajouter à l’écran d’accueil »
– Pour Iphone :
Rendez vous sur notre site : https://infos-israel.news/
Cliquez le bouton « Partager » (carré en bas de l’écran, d’où sort une flèche)
Tapez sur « Sur l’écran d’accueil »
Tapez sur « Ajouter »

Pour le partage des articles sur votre site, contactez nous par avance (seul le lien URL est autorisé): sud.israel@yahoo.fr

Nous respectons les droits d'auteur et faisons un effort pour localiser les détenteurs des droits d'auteur sur les images mais aussi les sources. Si vous avez identifié une photo ou une source sur laquelle vous possédez des droits d'exclusivités, vous pouvez nous contacter et nous ferons le nécessaire pour modifier ou supprimer : sud.israel@yahoo.fr