Trump annonce sa candidature à la présidence américaine en 2024 : « L’Amérique est de retour »

L’ancien président des États-Unis Donald Trump a annoncé ce soir (entre mardi et mercredi) son intention de se présenter pour la troisième fois aux élections présidentielles de 2024. Trump, qui a battu Hillary Clinton en 2016 et perdu face à Joe Biden en 2020 – une élection qu’il prétendait avoir été truquée et après laquelle ses partisans ont pris d’assaut le Capitole – a déclaré dans une déclaration spéciale qu’il a faite dans son domaine de Mar a Lago en Floride : « Notre retour commence maintenant. Rendre l’Amérique grande et glorieuse. Encore une fois, ce soir, j’annonce ma candidature à la présidence des États-Unis.

Entouré d’alliés conservateurs, de conseillers et d’influenceurs, le 45e président américain s’est engagé à mener une campagne qui « rassemblera les gens », arguant que le Parti républicain ne peut pas se permettre de nommer un « homme politique ou candidat conventionnel » s’il veut reconquérir les Blancs. « Ce ne sera pas ma campagne, ce sera notre campagne », a déclaré Trump, ajoutant qu’un seul président dans l’histoire américaine a été élu pour deux mandats non consécutifs : Grover Cleveland, qui a été élu président en 1884 et 1892. 

Donald en annonçant sa candidature à la présidence

🟦 ANNONCE 🟦
Donald en annonçant sa candidature à la présidence
( Photo : Reuters )

Donald Trump aux côtés de sa femme Melania, avant l'annonce

À côté de Melania et avant l’annonce, ce soir
( Photo : AFP )

Des partisans de Trump devant son manoir de Floride

Des partisans de Trump devant son manoir de Floride
( Photo : AFP )
Dans son discours, qui a duré 40 minutes, l’ancien président n’a épargné aucune critique à l’encontre de Biden : « Après quatre ans dans mon bureau, la situation était excellente. Le monde était calme, car nous avons tenu nos promesses. Jusqu’à il y a deux ans, nous étions une grande nation, et bientôt nous serons à nouveau une grande nation. Le déclin de l’Amérique nous est imposé par Biden et la gauche radicale. Ce n’est pas un déclin que nous devons accepter. Biden, qui est au sommet du G20 à Bali, en Indonésie, où il a convoqué une discussion d’urgence ce soir à la suite de l’attaque de missiles russes en Pologne , a écrit en réponse sur Twitter : « Trump a laissé tomber les États-Unis ».
Peu de temps après le discours de Trump, sa fille Ivanka a précisé dans une interview à « Fox News Digital » qu’elle n’avait aucune intention de faire partie de la campagne actuelle. « J’aime beaucoup mon père. Cette fois, je choisis de donner la priorité à mes jeunes enfants et à notre vie privée que nous créons en famille. Je n’ai pas l’intention de me lancer en politique », a-t-elle déclaré.

Ivanka Trump

Ivanka Trump. Ne pas retourner en politique
( Photo : AFP )
Le discours de l’ancien président s’est tenu à un moment où le Parti républicain est au bord d’un revirement à la Chambre des représentants, mais les résultats des élections de mi-mandat semblent décevants pour lui. Il manque un siège aux Républicains pour s’assurer la victoire à la Chambre des représentants (jusqu’à présent le parti a remporté 217 sièges, alors qu’il en faudrait 218 pour la victoire). La majorité républicaine à la Chambre des représentants sera inférieure aux prévisions à la veille des élections de mi-mandat. Dans une autre déception pour les républicains, le Parti démocrate a réussi à maintenir sa courte majorité au Sénat, et il pourrait même l’augmenter.
Trump avait espéré utiliser l’élan des résultats des élections comme tremplin vers la course présidentielle, mais maintenant il est blâmé pour les pertes de nombreux candidats qu’il a soutenus. Sa position au sein du Parti républicain s’est fissurée la semaine dernière, et certains membres du parti demandent à Trump de dégager la scène pour un autre candidat qui peut apporter la victoire en 2024.
Le gouverneur républicain qui menace Trump
En même temps que la position de Trump au sein du Parti républicain s’affaiblit, le pouvoir du gouverneur de Floride Ron DeSantis se renforce. Un sondage publié après les élections de mi-mandat a montré que DeSantis, 44 ans, battait Trump dans la bataille pour les votes des électeurs républicains – et parmi les électeurs qui ne s’identifient pas à un parti, mais ont tendance à voter républicain.

Donald TrumpRon DeSantis

Trump et Ron DeSantis. Le gouverneur républicain de Floride menace l’ancien président
( Photo : Reuters )
Trump craint le renforcement de DeSantis, et a déjà menacé de révéler des détails embarrassants sur le gouverneur républicain si DeSantis décide de se présenter à la direction du parti. La semaine dernière, DeSantis a remporté une victoire écrasante en Floride et a remporté un deuxième mandat. DeSantis a battu son adversaire démocrate Charlie Crist par une marge de près de 20 % et a également réalisé des gains dans des domaines considérés comme des bastions démocrates. Cette victoire, disent ses partisans, prouve que, contrairement à Trump, il est capable d’engranger des voix même en dehors de la « base » du Parti républicain. La Floride était considérée il y a quelques années comme un swing state et devient aujourd’hui de plus en plus « rouge », c’est-à-dire celle qui soutient majoritairement les républicains.
Un autre candidat possible dans la course est Mike Pence , qui a été l’adjoint de Trump à la Maison Blanche. Cette semaine, Pence a attaqué Trump dans une interview avec ABC, faisant référence aux émeutes du Capitole en janvier 2021. Dans l’interview, l’ancien vice-président a évoqué un rassemblement où Trump a enflammé les foules et a continué à affirmer que l’élection présidentielle lui avait été volée, disant: « Les paroles du président lors du rassemblement m’ont mis en danger, ainsi que ma famille et tous ceux qui se trouvaient dans la capitale ».

Clique ICI- Je m'abonne aux nouvelles infos en direct sur Telegram - Clique ICI 

Informez vous en temps réel !

Rejoignez nous sur Telegram en cliquant sur ce lien :

https://t.me/infoisraelnews

Telegram  

Je rappelle à tous les lecteurs qu’il y a trois sites liés à la société d'informations de défense d'Israel de la société reconnue Alyaexpress-News 1) Le site Infos Israel News avec le lien Telegram à partager : Lien Telegram à partager : https://t.me/infoisraelnews Lien du site Infos Israel à partager : https://infos-israel.news/
  2) Le site RAK BE ISRAEL pour les infos liées à toutes les bonnes nouvelles en Israel, pas forcément que la guerre et les attentats, mais aussi les nouvelles decouvertes technologiques, medicales, écologiques, ...et les bons conseils pour nos olim de France ! Lien du site Rak Be Israel à partager : https://rakbeisrael.buzz/
  3) Le site CQVC est plus dans la recherche, les analyses, et les preuves que l'Autorité palestinienne n'a jamais vraiment existé...de quoi vous defendre sur les groupes anti-sionistes, à mort les fakes news ! Lien du site à partager : https://cqvc.online/
  4) Rendez vous aussi sur le site de la société Alyaexpress-News qui réunit les infos de tous nos sites en même temps : Lien du site à partager : https://alyaexpress-news.com/
  5) Et le site Ougasheli pour ceux qui aiment la pâtisserie et la cuisine juive , des recettes qui sont illustrées et expliquées par Sabrina qui est une amoureuse de la bonne cuisine et la pâtisserie fine … Lien du site à partager : https://ougasheli.com/
  6) N'oubliez pas de faire votre shopping sioniste sur Israel Chrono : produits de la mer morte, produits judaïques, cadeaux Bar et Bat Mitsva .....et plein de nouveaux produits chaque jour à des prix imbattables ! Lien du site à partager : https://israelchrono.com/
  7 ) Cependant nous pensons aussi à nos lecteurs qui veulent se faire connaitre et qui auront la possibilité sur ce groupe d'Alya de 3600 personnes dont nous sommes administrateurs de poster un lien pour votre publicité afin de vous aider dans votre parnassa et votre alya ( les liens des groupes télégram sont interdits) Lien du groupe Alya sans langue de bois : https://www.facebook.com/groups/746330378765450 Partagez nos liens , c'est la seule chose que nous vous demandons en retour, nous ne demandons pas d'argent , pas de conditions , juste partager !