Un complice présumé de l’enlèvement d’Eitan Biran arrêté à Chypre

L’Israélien Gabriel Abutbul a été arrêté à Chypre, soupçonné d’avoir aidé le grand-père du garçon Eitan Biran, qui a emmené son petit-fils en Israël depuis l’Italie.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Les parents et le frère d’Eitan sont décédés dans un accident de téléphérique, le garçon vivait dans la famille de la sœur de son père. Quelques mois plus tard, le grand-père de sa mère, Shmuel Peleg, est venu lui rendre visite et l’a emmené en Israël dans un avion privé. Depuis lors, les tribunaux ont continué, qui à maintes reprises reconnaissent inconditionnellement qu’un enfant doit être élevé dans un environnement familier, à savoir, en Italie, où vivait sa famille.

Clique ICI- Je m'abonne aux nouvelles infos en direct sur Telegram - Clique ICI 

La famille Peleg s’y oppose et dépose de nouveaux recours.

Le 10 novembre, les autorités italiennes ont émis un mandat d’arrêt international contre Shmuel Peleg, 63 ans, soupçonné d’avoir enlevé son petit-fils de 6 ans Eitan Biran d’Italie en Israël. Cela a été rapporté aujourd’hui par le journal milanais Corriere della Sera. Le garçon est le seul membre survivant d’une famille décédée dans un accident de téléphérique à Mottarone, dans le nord de l’Italie.

Publicité 

Le mandat a également été émis contre un citoyen israélien vivant à Chypre, Gabriel Abutbul, qui, selon l’Italie, a participé à l’enlèvement du garçon.

Abutbul a été retrouvé grâce à son numéro de téléphone et arrêté. Alors que Shmuel Peleg est en Israël, il est peu probable qu’il soit arrêté. Vendredi matin, Abutbul a été arrêté à Limassol. L’Israélien travaille pour une entreprise militaire opérant en Irak et en Afghanistan.

La police italienne soupçonne qu’un homme de 50 ans conduisait lors de l’enlèvement et a emmené le garçon à Lugano, en Suisse, pour prendre un avion privé à destination de Tel-Aviv. Il y a environ une semaine, Abutbul a déclaré qu’il était prêt pour un interrogatoire en Israël, puisqu’il n’était coupable de rien.

Le partage de nos articles est autorisé par les autres sites avec les conditions suivantes :

Un seul paragraphe publié et diriger le lecteur vers notre site source.

Nous demandons cela car le manque d'audience d'un site le met en danger et aussi par professionnalisme. En effet, nous sommes en ligne depuis 10 ans et partageons avec grand plaisir nos articles.

Merci de respecter nos conditions.

   

🟦 ANNONCE 🟦