Un condamné à mort Juif obtient une seconde chance après que le juge se soit révélé antisémite

Un juge du comté de Dallas a ordonné que le condamné à mort juif Randy Halprin obtienne un nouveau procès après avoir examiné la preuve que le juge qui a présidé son affaire était partial contre les Juifs.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Halprin, 44 ans, a affirmé que l’ancien juge du comté de Dallas, Vickers Cunningham, avait fait des remarques antisémites à son égard et avait souvent utilisé des insultes raciales lorsqu’il présidait son procès pour meurtre en 2003.

Quelques jours avant qu’il ne reçoive une injection létale le 10 octobre 2019, la Cour d’appel pénale du Texas a accordé à Halprin un délai d’exécution. La décision a été renvoyée au comté de Dallas, et la juge Lela Lawrence Mays a décidé lundi que Halprin se verrait accorder un nouveau procès après avoir entendu ses accusations en juin.

« Le juge Vickers Cunningham possédait un préjugé antisémite contre Halprin, ce qui violait le droit constitutionnel de Halprin à un procès devant un tribunal équitable avec une protection égale et le libre exercice de la religion », a expliqué Mays.

L’un des avocats de Halprin, Tivon Schardl, a déclaré : « Un procès équitable nécessite un juge impartial et M. Halprin n’avait pas de juge juste et neutre lorsque sa vie était en jeu. »

Publicité 

Halprin purgeait une peine de 30 ans pour avoir blessé un enfant lorsque lui et six autres détenus, connus sous le nom de «Texas 7», se sont évadés d’une prison du sud du Texas et ont commis une série de vols, dont un au cours duquel un policier a été tué. Les sept criminels ont été capturés près de Colorado Springs après une recherche à l’échelle nationale et tous les co-conspirateurs de Halprin ont été condamnés à mort.

L’American Jewish Committee, qui avait déposé un mémoire d’amicus en septembre 2019 à l’appui de la requête de Halprin de suspendre son exécution et d’ordonner un nouveau procès, a salué la décision d’un juge du Texas.

« Le tribunal est parvenu au seul résultat possible : le fanatisme incontesté et non déguisé du juge d’origine rendait essentiel l’octroi d’un nouveau procès à Randy Halprin », a déclaré Marc Stern, directeur juridique de l’AJC. « La recommandation du tribunal de district que la Cour d’appel pénale du Texas ordonne un nouveau procès est une justification des principes américains fondamentaux d’impartialité dans la jurisprudence américaine. »

Le partage de nos articles est autorisé par les autres sites avec les conditions suivantes :

Un seul paragraphe publié et diriger le lecteur vers notre site source.

Nous demandons cela car le manque d'audience d'un site le met en danger et aussi par professionnalisme. En effet, nous sommes en ligne depuis 10 ans et partageons avec grand plaisir nos articles.

Merci de respecter nos conditions.

   

🟦 ANNONCE 🟦