El Al - Wikimedia

MISE A JOUR 7/09/2018 :

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Sivan Esther Rahav-Meir est une journaliste, reporter, publiciste et présentatrice de télévision et de radio israélienne. Elle a reçu l’émail d’un client sur le vol El Al qui a fait scandale et a tenu à le partager !

Sivan Esther Rahav-Meir :  » Nous avons été tous choqués par cette information, concernant l’attitude inexcusable des ultra-orthodoxes qui ont osé retarder plus d’une heure un avion d’ El Al. Comment une telle chose peut arriver ? Qui est insolent? Et qui sont les agents de bord qui permettent de se comporter comme cela ?  »

Nous avons tous crus que les faits étaient vrais, car notre site a repris aussi l’information, mais aussi, un PDG de la société NICE a même décidé de boycotter El Al !

Mais le témoignage d’un voyageur sur ce vol a montré que la situation était loin d’être vraie!

Ce client  est Katriel Shem Tov , il a témoigné :

« Bonjour, j’étais sur le vol en question de New York,où il a été dit que des ultra-orthodoxes ont retardé d’une heure et quart le vol apres avoir refusé de s’asseoir à coté de femmes.

Ma femme et moi avons fêté nos 25 ans de mariage,nous devions voler en arrière de l’avion, je ne pouvais pas croire ce qui a été dit quand j’ai lis tous les articles.. Nous étions censés décoller à 18h00, mais nous avons été informés avant l’embarquement qu’il y avait un retard jusqu’à 18 h 45. Ce message a été écrit à l’écran dans le terminal, sans aucun lien avec un passager, bien sûr.

À mon avis, toute l’histoire avec les ultra-orthodoxes a pris cinq minutes, , je ne justifie pas leur comportement et je ne peux dire qu’ils ont retardé le vol, même d’une minute.

Les médias, et j’ai entendu beaucoup d’autres furent en colère, et depuis que je suis là, je ne comprends pas pourquoi cela fait le tour du monde. Il semble alors si bizarre, comment on nous regardent? Et cela provoque des dommages à Israël au niveau International…

J’ai hésité quelques jours pour vous contacter, Mais c’est important pour moi de connaître la vérité. J’ai beaucoup d’autres témoins de cette histoire qui étaient dans l’avion, si nécessaire.  »

Sivan Esther Rahav-Meir :  » Je me suis empressé de contacter El Al, qui m’ont donné  la réponse surprenante suivante: « Les détails sur le sujet étaient inexacts, c’est le moins qu’on puisse dire, mais le retard n’était pas lié à l’événement même si ce retard a duré une heure, quel que soit le cas. Le cas du changement de place des passagers qui ont refusé de siéger à leur place reservé a eu lieu après que l’avion a débuté le vol, et cela n’a pas prit plus de quelques minutes. Nous allons continuer à tout faire pour conduire nos passagers confortablement, en toute sécurité et selon le calendrier « .

Ajoutant : « Je ne veux vraiment pas que ce post se nourrisse de ces 2 personnes. Je veux qu’il mobilise 8 millions de personnes pour un débat public animé qui n’est pas basé sur des faits. »

Nous tenons à nous excuser , nous allons effectuer les mises à jour nécessaires sur notre site Infos Israel.News car notre objectif est de ne pas causer de tord à notre pays, à El Al et la communauté juive orthodoxe. 


Un vol El Al de New York en Israël cette semaine a été retardé de plus d’une heure en raison du refus d’un certain nombre d’hommes ultra-orthodoxes de s’asseoir à côté des femmes.

Khen Rotem, qui était sur le vol, a déclaré que les passagers prenaient place dans l’avion à l’aéroport international John F. Kennedy lorsque quatre hommes ultra-orthodoxes sont montés à bord et ont refusé de prendre place, car ils étaient à côté des femmes.

L’un d’eux, dit-il, était «particulièrement pieux et ascétique», ayant pris l’avion les yeux fermés et les gardant fermés pendant toute la durée du vol, dans un effort apparent pour éviter de regarder une femme à bord.

« L’équipage essaie de résoudre le problème. Cela ne fonctionne pas. Les femmes hôtesses de l’air dégagent de la place pour les hommes autoritaires à bord… les ultra-orthodoxes ne sont pas prêts à parler, ni même à regarder les hôtesses de l’air », écrit Rotem dans un post Facebook vendredi.

« Tous les hommes de l’équipage, à l’exception du capitaine, ne s’occupent plus que de préparer le décollage et de servir les passagers. Les ultra-orthodoxes ne clignotent pas. L’un des membres de l’équipage menace : «Si vous ne vous asseyez pas, vous pouvez descendre de l’avion dès maintenant», a ajouté Rotem.

Malgré la menace, l’équipage a finalement cédé après un long débat, «commençant le long processus diplomatique de déplacement des passagers féminins de leurs places».

Finalement, «après beaucoup de cris», une vieille femme américaine et une jeune Israélienne ont accepté de changer de place, permettant au vol de procéder au décollage.

Rotem a noté que d’autres hommes vêtus de kippa à bord ont exprimé « surprise et révulsion » à la conduite des quatre hommes ultra-orthodoxes.

« La ligne de fond : à l’époque où l’avion d’El-Al traitait des questions de théologie pratique et de croyance personnelle contre les droits individuels et l’ordre civil, 12 avions d’autres compagnies ont devancé l’avion [El-Al] ». disant que le retard a duré 75 minutes.

Rotem a appelé El Al pour clarifier si l’avion de ligne a une politique officielle sur la question.

« Est-ce que n’importe quel voyageur peut exiger de déplacer d’autres passagers de leurs places pour leur bien-être personnel et en accord avec leurs croyances. Ou est-ce un privilège réservé uniquement à un segment de voyageurs « , écrit-elle.

El Al, le transporteur national d’Israël, s’est excusé par la suite pour tout « désagrément » causé.

« Toute discrimination à l’encontre des passagers est absolument interdite. Les agents de bord d’El Al font tout ce qu’ils peuvent pour fournir des services à une grande variété de passagers avec des demandes différentes et diverses et essayent d’aider au mieux de leurs capacités « , a déclaré la compagnie.

« Tout cela afin de décoller à temps et d’amener les passagers à leur destination dans les délais prévus », ajoute-t-il.

El Al est connu pour demander régulièrement aux passagers de déplacer des sièges à la demande – et parfois la demande – d’hommes ultra-orthodoxes qui refusent de s’asseoir à côté des femmes.

L’année dernière, le tribunal de première instance de Jérusalem a décidé qu’El Al ne pouvait pas forcer les femmes à changer de siège à la demande d’hommes ultra-orthodoxes. La Cour a convenu avec Israël Centre d’Action Religieuse, qui a intenté le procès, en statuant que la pratique était illégale et discriminatoire.

Une remarque à faire sur cet article ? Notre site existe grâce à une équipe de bénévoles, voulez vous en faire partie ? ❣️

❣️ SOUTENEZ INFOS-ISRAEL.NEWS ❣️

 

6 COMMENTS

  1. Combien d’encre et de haine a coulé basée sur 1 mensonge ! Hobte aux media, a NICE et meme au president de EL AL qui ne cherchent pas a verifier les mensonges avant de les publier ! Alma de shikra = Monde des mensonges, dommage…

  2. Les Haredim devraient commencer à évoluer dans leur tête, et se rendre compte que nous ne sommes plus au moyen âge. Ce n’est certainement pas en agissant de la sorte que l’on peut préserver une tradition (aussi belle soit-elle).
    Qu’ils refusent une partie du modernisme, et que leur relation avec les femmes soit d’un autre âge est une chose (c’est leur choix), mais qu’ils imposent leurs coutumes dans des lieux publics, là, je ne suis plus d’accord. Notre religion est basée sur l’amour et le respect de l’autre, en se séparant de ses semblables, les Haredim ont oublié l’essentiel de notre foi (là où il ya de l’Intolérance, il y a un manque d’amour).

  3. Et comment! Il ne faut pas accepter a bord de pareils obsedes sexuels; tartuffes en diable; ayant oublie leur origine; car ne leur en deplaise; ils sont bien nes d’une femme: La honte sur eux. Surtout, qu’ils ne recitent plus la veille de Shabbat le tres hypocrite « Echet Hayil », pour solde de tout compte vis a vis de leurs malheureuses epouses.

  4. La solution est simple: lors de la reservation des place El-Al pourrait faire figurer le sexe des passager sur le plan de l’avion. Libre à un integriste de ne pas acheter le billet s’il n’y a pas de place libre à son gout.
    D. nous preserve de l’integrisme qui n’apporte que des malheurs

  5. Cette demande ne concerne pas les hommes « ultra-orthodoxes » exclusivement (d’ailleurs j’ai remarqué que dans les médias, dès qu’un juif est pratiquant, il est appelé « ultra-orthodoxe »…).
    Sur un vol, une femme pratiquante m’a demandé une fois de changer de place car elle avait demandé à son rav s’il lui était permis de s’asseoir entre deux hommes, et il lui avait répondu que non. Je l’ai fait sans faire d’histoire.
    Pourquoi ces personnes ne choisissent pas leur sièges à l’avance, comme la plupart des compagnies aériennes le proposent à leur voyageurs?
    De leur coté, ces compagnies doivent proposer ce service à tout le monde, en tenant compte que certains n’utilisent pas internet.

  6. il fallait les debarquer eux et leurs exigences qu ils rentrent a pied pour voir……..ou a la nage motsae chabbat le premier bus du kottel pour rentrer en ville est gratuit tout le monde se bouscule pour le prendre hommes haredis femmes enfants vieux jeunes pas de quartier….le premier bus est gratuit et personne n a envie attendre tout le monde est presse de rentrer chez soi……

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.