Assad installe un nouvel aérodrome militaire à la frontière syro-libanaise, près du camp de Shamsein, au centre du district de Homs.

Le terrain est situé non loin du QG 3. Une source militaire a confirmé que le régime d’Assad avait commencé la construction de l’héliport à la mi-2018 et que sa construction n’était pas encore terminée.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Au début, cela semblait être la construction d’un aéroport civil, mais le fait de vérifier la longueur de la route, estimée à 550 mètres, a permis de comprendre qu’il ne s’agissait pas d’un terrain civil.

Selon la source, le régime envisage de déployer un escadron d’hélicoptères et deux avions de reconnaissance à l’aéroport, que les forces iraniennes et du Hezbollah pourraient également utiliser.

La piste d’atterrissage de l’hélicoptère mesurera 550 mètres de long et 150 mètres de large et ressemblera beaucoup au site d’atterrissage de l’hélicoptère syrien près d’Istamo après que les Russes se soient emparés d’une base dans le nord-ouest du pays.

L’aéroport actuel est situé près du siège du Hezbollah, à seulement 10 km, ainsi que des villages chiites fidèles au Hezbollah financés par l’Iran (sur le sol libanais), tels que Harmel, à seulement 20 km de la frontière libanaise.

Il n’y avait pas de site d’atterrissage pour hélicoptères ni d’aéroport désigné par les hélicoptères dans toute la région de Homs, à l’exception des aérodromes militaires d’Iraat et d’Al-Qab’a, qui sont réservés aux avions (et non aux hélicoptères).

Assad construit une nouvelle piste d'atterrissage pour l'Iran près du Liban

Selon toutes les indications, le champ permettra le transfert rapide des forces iraniennes et du Hezbollah de la Syrie au Liban et le transfert d’équipement militaire qui durera un minimum de temps sur le sol syrien avant de parvenir aux entrepôts du Hezbollah au Liban.

Apparemment, la construction du terrain qui permettra aux Iraniens de l’utiliser est destinée à contourner le problème des attaques israéliennes sur toutes les cargaisons d’armes spéciales, ce qui constitue une ligne rouge pour Israël, qui vise à sa destruction immédiate sur le sol syrien avant son transfert au Hezbollah.

Des sources étrangères affirment également que des tunnels reliant la Syrie et le Liban se trouvent non loin du nouveau champ, à travers lesquels les forces du Hezbollah traversent le territoire des deux pays. Les tunnels ont été construits pour dissimuler les activités militaires du Hezbollah aux yeux des israéliens.

Vous pouvez partager cet article avec les conditions suivantes :

infos israel sos netivot cqvc israelchrono rakbeisrael

Pour accéder à tous nos sites sur un SEUL site, rendez vous sur Alyaexpress-News.com !