Une secrétaire d’école de Rehovot anti-vaccin est tombée malade : « Allez vous faire vacciner, c’est un danger de mort »

Certains opposants au vaccin ont changé d’avis après être eux-mêmes tombés malades. L’un d’eux est Ravit Hauser, une secrétaire de l’école élémentaire de Rehovot, tombée malade du Corona et hospitalisée à l’hôpital Kaplan de Rehovot. « J’ai pas été vaccinée. J’ai préféré être infectée naturellement et m’en sortir, mais malheureusement cette maladie est beaucoup plus grave que je ne le pensais – elle met la vie en danger », a-t-elle déclaré hier.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Soutenir Infos-Israel.News, c'est soutenir les médias indépendants

DECOUVREZ TOUTES NOS RECETTES SALES ET SUCREES POUR PESSAH

Hauser, secrétaire d’une école primaire de la ville, exhorte désormais tout le monde à ne pas répéter l’erreur qu’elle a commise. «Allez vous faire vacciner, épargnez-vous cette souffrance», dit-elle. Elle a également écrit une lettre à ses collègues de l’école, dans laquelle elle expliquait l’importance des vaccins. «Je vous en supplie, en particulier les travailleurs de l’éducation qui sont les plus exposés», a-t-elle écrit, « Allez vous faire vacciner maintenant ! »

Environ un tiers du personnel enseignant en Israël n’a pas encore été vacciné, même avec la première dose du vaccin contre le virus corona, et pendant ce temps des milliers d’élèves et d’enfants de la maternelle sont chez eux – car leurs écoles et jardins d’enfants ont été fermés en raison de cas vérifiés de corona, y compris par les éducateurs. Près de la moitié du personnel enseignant n’a pas encore terminé la deuxième dose de vaccin, ou cela ne fait pas plus d’une semaine qu’ils l’ont reçue.

«Le besoin et le désir d’élargir l’ouverture des salles de classe sont compréhensibles et même justifiés», a déclaré le directeur général adjoint de l’hôpital public Assuta à Ashdod, le professeur Amit Asa. Les éducateurs vaccinés et malades risquent un double risque – eux-mêmes et les enfants. »

Les rapports du ministère de l’Éducation révélés hier dans l’évaluation du ministère de la Santé de la situation avant le retour éventuel de salles de classe supplémentaires à l’école montrent que 270 jardins d’enfants sont actuellement fermés en raison de patients vérifiés localisés parmi des membres du personnel éducatif ou des enfants. En comparaison, il y a dix jours à peine, le nombre de jardins d’enfants fermés s’élevait à 150. «Il est regrettable que le pourcentage d’enseignants vaccinés ne soit pas plus élevé, vers l’ouverture du système éducatif», a déclaré le commissaire de Corona, le professeur Nachman Ash. «Les efforts énormes que nous déployons sont épuisés si la réponse à la vaccination n’est pas assez élevée. Afin de maintenir un système éducatif sûr, il est nécessaire d’atteindre près de 100% de vaccination parmi le personnel enseignant.»

Publicité 

Parmi les milliers d’élèves à domicile, il y a de nombreux élèves et enfants de la maternelle de Petah Tikva. Là, des tout-petits de deux garderies et des élèves de neuf classes sont entrés dans les écoles. À Givatayim, deux élèves de troisième année de l’école Gordon ont été placés à l’isolement, après qu’un enseignant de l’école non vacciné a remplacé l’enseignant régulier pendant quelques heures – et a ensuite été trouvé positif au corona. De plus, il y a un jardin d’enfants entièrement isolé à cause d’un employé qui a été vérifié.

Petah Tikva et Givatayim ne sont pas seuls. Dans tout le pays, il y a eu des cas d’isolement dans les jardins d’enfants et les écoles, qui provenaient probablement de membres du personnel éducatif qui n’étaient pas vaccinés et sont tombés malades. À l’école Deborah Omer à Netanya, environ 80 élèves ont été envoyés à l’isolement ces derniers jours, après qu’un enseignant non vacciné a été trouvé positif pour le virus. L’affaire a provoqué l’indignation des parents de l’école, qui ont affirmé que la proportion d’enseignants vaccinés dans l’école était d’environ 90 pour cent, et qu’il faudrait donc exiger que seuls les vaccinés viennent enseigner.

À Herzliya, il y a quelques jours, environ 35 enfants de Gan Shdema ont été envoyés à l’isolement après avoir été exposés à un membre du personnel éducatif positif et eux, comme les enfants de l’école de Netanya, n’ont pas profité des vacances de Pourim. À l’école élémentaire d’Omer dans le conseil régional de Hof Hacarmel, environ 50 enfants ont été envoyés à l’isolement, après qu’il ait été précisé que le chef de famille qui avait refusé d’être vacciné était tombé malade du Corona. Il y a maintenant environ 800 étudiants positifs à Jérusalem, la plupart issus du secteur ultra-orthodoxe, mais il n’a pas été précisé combien d’entre eux sont tombés malades et combien d’autres ont été envoyés à l’isolement à la suite d’une réunion avec des membres du personnel tombés malades et qui n’ont pas été vaccinés.

Des cas de ce type ont conduit des groupes de parents à exiger que les éducateurs sans vaccins ne puissent pas fréquenter les établissements d’enseignement, et le député Nissim et Atori du Likoud ont envoyé une lettre au ministre de l’Éducation Yoav Galant.

ABONNEZ VOUS A NOTRE COMPTE YOUTUBE