Las ! C’est la collabo Der Leyen qui est aux manettes. C’est reparti !

Elle veut reprendre le financement par l’UE des manuels scolaires palestiniens qui appellent au Jihad et à la haine des Juifs

  • Alors que les groupes terroristes du Hamas et du Jihad islamique palestinien soutenus par l’Iran dans la bande de Gaza utilisent des camps d’été pour apprendre aux enfants à devenir des combattants et à assassiner des Juifs, l’Autorité palestinienne, par le biais de son système éducatif, fait effectivement la même chose. Il empoisonne leurs cœurs et leurs esprits à travers du matériel incendiaire dans ses manuels scolaires.
  • Même le Parlement européen a condamné l’Autorité palestinienne pour le contenu « haineux » de ses manuels scolaires. L’Union européenne, au cours des deux dernières années et demie, a refusé l’aide de l’Autorité palestinienne tout en exigeant des réformes politiques et la suppression de l’incitation à la violence dans les manuels scolaires palestiniens. Une résolution adoptée cette année par le Parlement européen est allée jusqu’à lier directement le contenu des manuels au terrorisme palestinien… La résolution a également reconnu qu’il y a de l’antisémitisme dans les manuels et a demandé qu’il soit supprimé.
  • L’Autorité Palestinienne, cependant, n’a pas retiré de ses manuels les textes qui incitent à la violence ou à la haine des Juifs.
  • Néanmoins, malgré les discours répétés de l’Union européenne sur la nécessité de changer les manuels scolaires palestiniens, elle reprendrait apparemment une aide financière inconditionnelle à l’Autorité palestinienne. La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a annoncé l’année dernière lors d’une visite à Ramallah, la capitale de facto des Palestiniens, que les fonds de l’UE seraient repris « rapidement ».
  • Ce soudain élan de générosité soulève des questions sur le sérieux de l’UE lorsqu’elle parle de la nécessité de supprimer le « matériel haineux » des manuels scolaires.
  • L’annonce du président de la Commission européenne montre que les Européens ne se soucient honnêtement pas de savoir si l’Autorité palestinienne continue d’inciter à la violence et de promouvoir la haine des juifs dans ses écoles. En fait, en reprenant l’aide financière inconditionnelle aux Palestiniens, l’UE signale qu’elle approuve le contenu haineux des manuels et encourage en fait les Palestiniens à poursuivre leur Jihad contre Israël et les Juifs.
  • Une étude menée par l’Institut pour le suivi de la paix et de la tolérance culturelle dans l’enseignement scolaire… montre que… les manuels de l’Autorité palestinienne qui glorifient l’usage de la violence pour la « libération de la Palestine », un terme faisant référence à l’ensemble du territoire entre les Jourdain et mer Méditerranée – et constituant tout Israël. L’examen a également révélé que les tests intègrent carrément les thèmes de la haine, de l’incitation et de la violence.
  • Les questions de l’examen de langue arabe, par exemple, incluent un poème qui loue les « chevaliers » de Jérusalem qui « va à la mort avec le sourire » et l’importance de se préparer au Jihad violent contre Israël.
  • Le sang des enfants palestiniens qui seront tués dans ce Jihad sera sur les mains non seulement des dirigeants de l’Autorité Palestinienne, du Hamas et du Jihad Islamique Palestinien ; il sera également, dans une large mesure, entre les mains des Européens qui continuent de déverser des centaines de millions d’euros dans l’Autorité palestinienne sans exiger la fin de son programme d’emplois « payer pour tuer » qui incite et récompense le meurtre ; l’incitation incessante à la violence de l’Autorité Palestinienne et l’intolérance religieuse galopante – qui continuent d’inonder les universités et les écoles palestiniennes.

Alors que le Hamas et le Jihad Islamique Palestinien utilisent des camps d’été pour former des enfants à devenir des combattants et à assassiner des Juifs, l’Autorité Palestinienne, à travers son système éducatif, fait effectivement la même chose. Il empoisonne leurs cœurs et leurs esprits à travers du matériel incendiaire dans ses manuels scolaires. Sur la photo : manuels scolaires de l’Autorité palestinienne. (Photo de Chip Somodevilla/Getty Images)

Le 20 juillet, des dizaines de milliers d’étudiants palestiniens en Cisjordanie et dans la bande de Gaza ont célébré les résultats de l’examen de fin d’études secondaires, connu sous le nom de Tawjihi . Malheureusement, bon nombre de ces étudiants ont peu de chances de poursuivre leurs études dans des collègues et des universités. Au lieu de cela, on s’attend à ce qu’ils rejoignent l’une des nombreuses organisations terroristes palestiniennes qui cherchent l’anéantissement d’Israël. Cela se produit parce que les écoliers palestiniens sont exposés dès leur plus jeune âge à un programme qui incite à la violence, glorifie le Jihad (guerre sainte) et promeut le « martyre ».

Alors que les groupes terroristes du Hamas et du Jihad islamique palestinien soutenus par l’Iran dans la bande de Gaza utilisent des camps d’été pour apprendre aux enfants à devenir des combattants et à assassiner des Juifs, l’Autorité palestinienne, par le biais de son système éducatif, fait effectivement la même chose. Il empoisonne leurs cœurs et leurs esprits à travers du matériel incendiaire dans ses manuels scolaires.

Même le Parlement européen a condamné l’Autorité palestinienne pour le contenu « haineux » de ses manuels scolaires. L’Union européenne, au cours des deux dernières années et demie, a refusé l’aide de l’Autorité palestinienne tout en exigeant des réformes politiques et la suppression de l’incitation à la violence dans les manuels scolaires palestiniens. Une résolution adoptée cette année par le Parlement européen est allée jusqu’à lier directement le contenu des manuels scolaires au terrorisme palestinien, en particulier aux attentats commis par des jeunes. La résolution a également reconnu qu’il y a de l’antisémitisme dans les manuels scolaires et a exigé qu’il soit supprimé.

L’Union européenne, disait la résolution ,

« Déplore le contenu problématique et haineux des manuels scolaires et des fiches scolaires palestiniens qui n’a toujours pas été supprimé ; souligne que l’éducation et l’accès des élèves à des manuels pacifiques et impartiaux sont essentiels, en particulier dans le contexte de l’implication croissante des adolescents dans Attaques terroristes… »

L’Autorité Palestinienne, cependant, n’a pas retiré de ses manuels les textes qui incitent à la violence ou à la haine des Juifs.

Néanmoins, malgré les discours répétés de l’Union européenne sur la nécessité de changer les manuels scolaires palestiniens, elle reprendrait apparemment une aide financière inconditionnelle à l’Autorité palestinienne. La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a annoncé l’an dernier lors d’une visite à Ramallah, la capitale de facto des Palestiniens, que les fonds de l’UE seraient repris « rapidement ».

Ce soudain élan de générosité soulève des questions sur le sérieux de l’UE lorsqu’elle parle de la nécessité de retirer les « propos haineux » des manuels scolaires.

L’ annonce du président de la Commission européenne montre que les Européens ne se soucient honnêtement pas de savoir si l’Autorité palestinienne continue d’inciter à la violence et de promouvoir la haine des juifs dans ses écoles. En fait, en reprenant l’aide financière inconditionnelle aux Palestiniens, l’UE signale qu’elle approuve le contenu haineux des manuels et encourage en fait les Palestiniens à poursuivre leur Jihad contre Israël et les Juifs.

Un examen mené par l’Institut pour le suivi de la paix et de la tolérance culturelle dans l’éducation scolaire (IMPACT-se) des derniers tests d’inscription Tawjihi montre que les étudiants palestiniens ont été examinés sur des chapitres et des passages des manuels de l’Autorité palestinienne qui glorifient l’utilisation de la violence pour le  » libération de la Palestine », un terme faisant référence à l’ensemble du territoire entre le Jourdain et la mer Méditerranée – et constituant tout Israël. L’examen a également révélé que les tests intègrent carrément les thèmes de la haine, de l’incitation et de la violence.

Les questions de l’examen de langue arabe, par exemple, incluent un poème qui loue les « chevaliers » de Jérusalem qui « va à la mort avec le sourire » et l’importance de se préparer à un Jihad violent contre Israël .

Les étudiants sont également testés sur des passages du manuel d’éducation islamique de l’Autorité palestinienne, qui font l’éloge du meurtre, de la violence et de la mort. Une question demande aux étudiants d’expliquer que le Jihad est « le sommet de l’Islam » ; un autre les interroge sur un passage qui décrit le martyre comme un grand honneur. L’examen d’éducation islamique souligne l’importance du Jihad comme « l’une des portes pour atteindre le martyre ».

Les étudiants palestiniens sont également testés sur du matériel qui nie l’histoire juive à Jérusalem, qui exprime la non-reconnaissance d’Israël et de son droit d’exister, et un passage qui fait référence à l’histoire juive à Jérusalem comme des « affirmations sans fondement », des « contes de fées » et « mythes ». Un autre examen présente une carte qui omet Israël, la qualifiant plutôt de « Palestine ». Dans deux cas, les étudiants sont interrogés sur des chapitres de manuels qui comparent les juifs aux croisés, ce qui implique que les juifs sont des envahisseurs étrangers qui finiront par être vaincus.

Dans le test de géographie, les étudiants palestiniens sont examinés sur un chapitre de manuel qui enseigne une tentative faite par deux juifs de créer des conflits internes au sein de la communauté islamique à ses débuts – apparemment pour établir une perception négative des juifs.

Une question de l’examen d’histoire demande aux étudiants d’ expliquer comment « les États-Unis ont profité des attentats du 11 septembre » comme prétexte. Les étudiants apprennent que les États-Unis ont utilisé les attentats du 11 septembre pour « intervenir dans les pays du monde afin d’étendre leur domination et leur hégémonie dans le monde ». Les étudiants sont également chargés de « former un tribunal fictif pour juger [sic] les États-Unis pour leurs crimes en Irak ».

L’une des principales raisons pour lesquelles il n’y a pas de paix entre Israël et les Palestiniens est que les dirigeants palestiniens n’ont jamais préparé leur peuple à la paix et au compromis avec Israël. Le mot « paix » est absent des manuels scolaires ; au lieu de cela, les enfants palestiniens apprennent, encore et encore, qu’ils doivent se préparer au Jihad contre Israël – malgré le fait qu’Israël est le seul pays libre et démocratique du Moyen-Orient.

Le sang des enfants palestiniens qui seront tués dans ce Jihad sera sur les mains non seulement des dirigeants de l’Autorité Palestinienne, du Hamas et du Jihad Islamique Palestinien ; il sera également, dans une large mesure, entre les mains des Européens qui continuent de déverser des centaines de millions d’euros dans l’Autorité palestinienne sans exiger la fin de son programme d’emplois « payer pour tuer » qui incite et récompense le meurtre ; l’incitation incessante à la violence de l’Autorité Palestinienne et l’intolérance religieuse galopante – qui continuent d’inonder les universités et les écoles palestiniennes.

Bassam Tawil est un musulman arabe basé au Moyen-Orient.

Source francaise : Resistancerepublicaine.com

REJOIGNEZ NOUS

💢 Page Facebook Infos Israel News : https://www.facebook.com/InfosIsraelNews

🔴 Telegram Info (en continue avec vidéos en direct): https://t.me/infoisraelnews

🛒Telegram boutique (de nombreuses marques de luxe à prix cassés) : https://t.me/shekelfaste

 
Nos autres sites sur Alyaexpress-News
  • Infos Israel News - Toute l'info en direct d'Israel
Lien  : https://infos-israel.news/
  • RAK BE ISRAEL - Les infos liées à toutes les bonnes nouvelles en Israel
Lien  : https://rakbeisrael.buzz/
  • CQVC - Recherche et analyses contre les fakes news !
Lien : https://cqvc.online/
  • Alyaexpress-News - Les infos de tous nos sites réunis :
Lien  : https://alyaexpress-news.com/
  • Ougasheli - La pâtisserie et la cuisine juive
Lien  : https://ougasheli.com/
  • Israel Chrono : Vente produits de la mer morte, produits judaïques, cadeaux Bar et Bat Mitsva .....et plein de nouveaux produits chaque jour à des prix imbattables !
Lien : https://israelchrono.com/