Il y a cinq ans une vidéo est passée sur Youtube dans laquelle le médecin personnel de Yasser Arafat avait déclaré qu’il était mort du sida (la vidéo a été prise par YouTube, mais elle a été posté sur Daily Motion ).

Juste après la publication de cette vidéo,  il s’est avéré que la télévision jordanienne suite à un  interview avec al-Kurdi a mentionné qu’Arafat avait  le virus du sida, mais le monde arabe ne voulait pas admettre cette vérité et surtout que Yasser Arafat avait contracté le virus et par implication commis des actes homosexuels.

Mais il est connu depuis des années que Yasser Arafat était gay à cause d’un livre appelé ” Red Horizons ” par le lieutenant-général Ion Mihai Pacepa, l’ancien chef de renseignement en  Roumanie (Nicolai Ceausescu).

Lenny Ben David dit qu’il est temps pour les «Palestiniens» d’oublier Arafat. Arafat était un homme violent et homosexuel.

Dans une analyse approfondie datant de 1976 décrivant la biographie de Yasser Arafat, l’écrivain Thomas Kiernan nous raconte la chronique de la vie du jeune Arafat au Caire. Quand Arafat a découvert que sa petite amie, Jinan al-Oraba était ami avec l’une des filles de la famille Harkabis, une famille juive égyptienne, il s’est arrangé pour l’assassiner .

Lorsque Jinan a exprimé sa tristesse à ses amis, «Yasser entra dans une rage … il se mit à me battre, et a déchiré mes vêtements … il se jeta sur moi … il a essayé de me pénétrer, mais il ne pouvait pas le faire… ”

Kiernan parle aussi  également des relations d’Arafat avec un garçon, Ahmed, dont les parents se sont retrouvés sur la frontiere israélienne après la guerre de 1948. Un associé de Yasser Arafat a confirmé :  “Yasser a essayé de garder le garçon et faire la demande publiquement à ses parents … Yasser aimé vraiment  le garçon. Il était délicat, sensible, comme une fleur. Il était très bien pour Yasser -. Quatre des cinq garçons vivaient à proximité de Yasser Arafat, et bien, vous pouvez imaginer ce que je veux dire, l’un d’entre eux est décédé d’une mort suspecte”

Pacepa ajoute : “Selon le rapport, cet homme crée autour de lui une ambiance de fanatisme, de  dévotion à sa cause, des enchevêtrements orientales et manœuvres politiques, des mensonges, des détournement de fonds OLP déposé dans les banques suisses, et des relations homosexuelles, à commencer par son professeur quand il était un adolescent et se terminant par ses gardes du corps actuels. Après avoir lu le rapport, je ne pouvais m’empêcher de prendre une douche à chaque fois que j’avais embrassé Arafat, ou même simplement lui serrer la main. ”

Ensuite, selon al-Kurdi (médecin de Arafat):

Le site de news jordanien à  Amman site qu’un ancien fonctionnaire du ministère de la santé jordanien affirme que le virus avait été injecté dans la circulation sanguine d’Arafat lorsqu’il était proche de sa mort, et que la cause réelle du décès du président était un poison.

.Pour Amman, al-Kurdi,  la mort d’Arafat était suspecte à plusieurs autres égards. “J’avais l’habitude d’être assigné à comparaître à Arafat immédiatement, même pour un simple rhume», a déclaré al-Kurdi, qui a servi comme médecin personnel de Yasser Arafat pendant 18 ans. “Mais quand son état de santé a été vraiment détérioré, ils ont choisi de ne pas m’appeler du tout.”

Selon al-Kurdi, l’épouse d’Arafat, Suha, a refusé d’autoriser le médecin à visiter Arafat à l’hôpital privé à Paris où il était traité. Al-Kurdi a ajouté qu’on lui avait refusé l’accès au corps d’Arafat après sa mort. Dans l’interview Amman, il a exigé que le gouvernement français a mis en place une commission d’enquête.

Le 9 Septembre 2005, al-Kurdi a dit à Haaretz que «tout médecin vous dira que [Arafat] avait des symptômes  d’un empoisonnement.”

Ce matin, sur  Haaretz, Daniel Rubinstein estime que les Jordaniens ont effectivement mis en place un rendez vous entre al-Kurdi et le président palestinienAbou Mazen:

La révélation la plus choquante, cependant, est venu ce week-end dernier dans le sillage d’une interview télévisée en direct avec le Dr Ashraf Kurdi, le médecin jordanien d’Arafat. Kurdi, parlant à Al Jazeera dans un studio d’Amman, a déclaré que les anticorps anti-VIH ont été détectés dans le sang d’Arafat.

Par la suite, Kurdi a clarifié la question, disant qu’il croyait que M. Arafat a été délibérément infectés par le virus VIH afin de masquer la véritable cause de la mort et dans le but de salir son nom. (Les nombreuses rumeurs concernant l’homosexualité de Arafat étaient autrefois monnaie courante, et l’homosexualité est condamnée dans la société arabe traditionnelle.)

Il est difficile de dire si l’affaire a une quelconque signification politique aujourd’hui. Le moulin à rumeurs est actif dans la politique à la fois arabes et palestiniens. Kurdi est un homme respecté et un ancien ministre de la Santé en Jordanie. Ses déclarations sont très dommageables à Abbas et à ses associés, à  il garde des secrets concernant la mort d’Arafat. Aux journalistes à Ramallah il a été dit que Kurdi n’aurait pas pu dire ces choses sans consulter les niveaux les plus élevés dans le royaume hachémite afin de ne pas gener  Abbas? Difficile à dire. En tout état de cause, à Ramallah ce week-end, on parle des  autorités jordaniennes, comme leurs homologues égyptiens en colère contre Abbas pour adhérer aux exigences américaines et israéliennes pour un boycott total du Hamas à un moment où les Etats voisins veulent que l’Autorité palestinienne atteind un compromis avec le groupe islamique. La raison: les dirigeants à Amman et du Caire ont conclu qu’il est imprudent de provoquer l’opposition islamique en Jordanie et en Egypte ou leurs partisans. Abbas refuse catégoriquement de parler avec le Hamas. L’affaire Arafat qui est arrivé en Jordanie est une  excellente occasion de se venger de lui, et ils vont en profiter.

Ce matin, il a été confirmé qu’il n ‘ y a pas [intlink id=”9204″ type=”post”]de preuve de son empoisonnement au polonium[/intlink] (Institut de radiophysique de Lausanne) Le porte-parole de l’Institut de radiophysique de Lausanne, Darcy Christen, a déclaré ce matin sur la radio publique Reshet shel Kol Israêl que le fait qu’un taux surprenant de polonium-210 a été découvert dans les effets de Yasser Arafat ne prouve pas qu’il ait été empoisonné…..

Le sanguinaire est mort du sida, il faudra que les pays arabes en prennent acte!



❗ REJOIGNEZ NOUS SUR TELEGRAM MAINTENANT ❗

ARTICLES 🔴 ANALYSES 🔴 VIDEOS 🔴AUCUNE CENSURE 🔴 EN DIRECT 🔴 PAS DE SPAM 🔴PAS DE PUB🔴 CHAT POUR TOUT LE MONDE 🔴 CHOMER SHABATH POUR LA PROTECTION DE NOS SOLDATS

   
Nos autres sites sur Alyaexpress-News
  • Infos Israel News - Toute l'info en direct d'Israel
Lien  : https://infos-israel.news/
  • RAK BE ISRAEL - Les infos liées à toutes les bonnes nouvelles en Israel
Lien  : https://rakbeisrael.buzz/
  • CQVC - Recherche et analyses contre les fakes news !
Lien : https://cqvc.online/
  • Alyaexpress-News - Les infos de tous nos sites réunis :
Lien  : https://alyaexpress-news.com/
  • Ougasheli - La pâtisserie et la cuisine juive
Lien  : https://ougasheli.com/
  • Israel Chrono : Vente produits de la mer morte, produits judaïques, cadeaux Bar et Bat Mitsva .....et plein de nouveaux produits chaque jour à des prix imbattables !
Lien : https://israelchrono.com/  

7 Commentaires

  1. Oh le vilain petit cochon ! Il nous avait bien caché sa petite vie privée ce pervers de yasser… 🙂

  2. Arafat homosexuel?Chuuuttt ne pas divulguer , c’est un secret ,le secret de Polichinelle .

  3. lorsqu’on a vu arafat sortir de l avion il a fait le v avec sa main en fait son v s’etait deux ,deux jours a vivre va en enfer salopard!!!

  4. Si ma mémoire est bonne, il a même été faire un bisou sur la bouche de Cheikh Yassine sur son lit de mort. Il existe une photo, témoignage “vivant”, du moins pour Arafat à l’époque, de cette grande scène de nécrophilie :))

  5. A vous lire “homosexuel” est une insulte. Ça ne devrait pas l’être, et en particulier l’expression “homosexuel sanguinaire”.