? 18 soldats du Golan ont été évacués à l’hôpital par crainte d’avoir attrapé la rage

Des soldats d’une base située sur le plateau du Golan ont été évacués vers l’hôpital Ziv à Safed par peur d’être exposés à des animaux enragés. Les soldats ont été vaccinés contre le virus et libérés. Le nombre de vaccinations dans les salles d’urgence a augmenté suite à une augmentation significative de la rage dans la région du nord.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Le Dr Joseph Nabih, chef de la médecine d’urgence Ziv Medical Center a fait l’éloge des officiers pour leur vigilance apres avoir évacué rapidement les soldats pour un traitement médical, en disant:

« A cette époque, il y a eu une augmentation marquée de la rage, vu le nombre de cas d’ animaux infectés ou suspects. Par conséquent, le nombre de vaccins conservés dans les salles d’urgence a augmenté. Les médecins de différents domaines dans les matières de base en médecine interne, chirurgie et orthopédie ont fournit un traitement approprié pour chaque cas ».

Il convient de noter que la vie de l’homme est en danger si il craint d’être entré en contact avec un animal enragé, et un vaccin doit être donné afin d’éviter la mort du patient.

Le partage de nos articles est autorisé par les autres sites avec les conditions suivantes :

Publicité 

Un seul paragraphe publié et diriger le lecteur vers notre site source.

Nous demandons cela car le manque d'audience d'un site le met en danger et aussi par professionnalisme. En effet, nous sommes en ligne depuis 10 ans et partageons avec grand plaisir nos articles.

Merci de respecter nos conditions.

   
🟦 ANNONCE 🟦