đź”´ Les États-Unis ont imposĂ© de nouvelles sanctions contre l’Iran

De nouvelles sanctions ont été introduites pour les violations graves des droits humains qui affectent les personnes et les structures qui ont participé à la répression des manifestations en 2019 et lors des élections de 2009.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Les sanctions individuelles du Trésor et des Affaires étrangères visent Hassan Karami, commandant des forces spéciales chargé de réprimer les manifestations, et le commandant de la milice Golamrez Soleimani, dont les forces ont été impliquées dans des actions violentes contre les manifestants.

Clique ICI- Je m'abonne aux nouvelles infos en direct sur Telegram - Clique ICI 

Les sanctions ont Ă©tĂ© imposĂ©es au milieu d’un manque de progrès dans les nĂ©gociations Ă  Vienne sur un nouvel accord nuclĂ©aire. Un porte-parole du ministère iranien des Affaires Ă©trangères a dĂ©clarĂ© que les nouvelles sanctions ne donneraient aucun nouvel effet de levier aux États-Unis et « contrediraient le sĂ©rieux et la bonne volonté ». Le 4 dĂ©cembre, les États-Unis ont averti que si l’Iran traĂ®ne dans les nĂ©gociations, de nouvelles sanctions sont possibles.

Cette fois, les sanctions ne sont pas trop graves, ce qui se passera ensuite est encore inconnu – le chef du Mossad et le ministre de la DĂ©fense se rendent Ă  Washington pour persuader la Maison Blanche d’arrĂŞter les nĂ©gociations avec l’Iran et de faire pression sur lui par d’autres moyens.

Le partage de nos articles est autorisé par les autres sites avec les conditions suivantes :

Un seul paragraphe publié et diriger le lecteur vers notre site source.

Nous demandons cela car le manque d'audience d'un site le met en danger et aussi par professionnalisme. En effet, nous sommes en ligne depuis 10 ans et partageons avec grand plaisir nos articles.

Merci de respecter nos conditions.

   

🟦 ANNONCE 🟦