Cette grave agression s’est dĂ©roulĂ©e le 2 dĂ©cembre et mĂ©diatisĂ©e par le site Corse Matin. Le mĂ©decin Juif pratiquant de la rĂ©gion de Sainte-Marthe (14e) aurait Ă©tĂ© agressĂ© par une bande de toxicomanes et menacĂ© avec des armes de guerre.

Samuel Oudinèche a vĂ©cu en enfer un dimanche, jour de repos en France sauf pour lui au sein de son cabinet afin d’aider le maximum de gens dont des malades Ă©trangers, des pauvres, des personnes pas Ă  jour de leurs droits, des toxicomanes, des mères de famille qui galèrent pour trouver un mĂ©decin dans les quartiers Nord. C’est un peu « l’AbbĂ© Pierre » mĂ©decin de ces quartiers populaires.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Le site du Kiff : Tout ce que vous ne savez pas sur les avantages en Israel et ses découvertes, rendez vous sur Rak Be Israel !

Ce mĂ©decin ne cache pas son judaĂŻsme mĂŞme si sa clientèle est en majoritĂ© musulmane car il serait le seul docteur de Marseille qui parle arabe selon l’un de ses patients.

Mais cette fois ci le médecin Juif a eu peur pour sa vie !

 » Jamais encore je n’avais subi un tel niveau de violence », assure-t-il. Ce dimanche 2 dĂ©cembre, il en est persuadĂ© : « J’ai subi une agression prĂ©mĂ©ditĂ©e ». Il dĂ©crit une bande de toxicomanes qui se serait donnĂ©e rendez-vous Ă  son cabinet, pour l’obliger Ă  prescrire des ordonnances de Subutex. « Ils ont lancĂ© des grenades lacrymogènes dans la salle d’attente. J’ai Ă©tĂ© sĂ©questrĂ© dans mon bureau de 11 heures Ă  3 ou 4 heures du matin. Ils ont sorti des armes de guerre et me les ont braquĂ©es sur le front. Des caĂŻds faisaient le guet Ă  l’extĂ©rieur . » selon Corse Matin.

Les images de vidĂ©osurveillance que nous avons plus consulter montrent un individu cagoulĂ© qui s’acharne Ă  coups de pied contre la porte du bureau de consultation. « Ça, c’est la 2e bande, ils sont arrivĂ©s vers 21 heures, sans doute prĂ©venus par les premiers agresseurs », analyse le Dr Oudinèche.

ContactĂ©es par nos soins, deux patientes qui ont assistĂ© aux faits confirment ce rĂ©cit glaçant. « C’Ă©tait la guerre ! », rĂ©sume l’une d’elle, qui Ă©voque « les bousculades, les menaces, les coups. » « Au moment oĂą j’allais partir, ils ont jetĂ© une bombe lacrymogène. » L’autre patiente, enceinte, raconte avoir Ă©tĂ© « piĂ©tinĂ©e par la foule » et a fait un malaise.

« Arme sur la tempe, avec le sentiment que j’allais bientĂ´t mourir », le Dr Oudinèche a dĂ» remplir de dizaines d’ordonnances de Subutex datĂ©es du mois de janvier. En partant, ses agresseurs auraient embarquĂ© son ordinateur mĂ©dical, contenant des milliers de pièces d’identitĂ©, attestations, et aussi les relevĂ©s de comptes et les documents personnels. « Il y a quelques jours, j’ai reçu un appel au cabinet d’un individu qui me rĂ©clamait 10 000 euros pour me restituer ce matĂ©riel », poursuit le Dr Oudinèche selon Corse Matin.

❣️ SOUTENEZ L'EQUIPE D'INFOS-ISRAEL.NEWS ❣️

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.