Lors du Samedi Noir, Rami Davidian a été l’un des premiers et les seuls à arriver dans la zone où s’est déroulée la fête de la nature Nova. Il a sauvé des centaines de jeunes qui fuyaient les terroristes pour sauver leur vie, mais il n’a pas pu en sauver beaucoup d’autres parce qu’il les a trouvés sans vie. Depuis, les spectacles d’horreur ne l’ont plus quitté.

“Je ne suis plus le même Rami. Les images des filles attachées aux arbres et fusillées, des filles nues, des filles se serrant dans les bras et tirées dans la même direction dans les corps ne me lâchent pas. Cela me hante. Je n’arrive pas à m’endormir la nuit. Ça revient sans cesse, ça m’empêche de dormir : les pensées, les cauchemars qui me hantent. Mais, à la fin, je gagnerai. C’est important. Je dois gagner. J’ai une famille, j’ai des enfants, j’ai des raisons de gagner “.

Comment cette matinée a-t-elle commencé pour vous ?
“À sept heures moins le quart, un ami m’a appelé pour me demander d’aller secourir le fils de son ami. Cela a duré 48 heures folles. Je travaillais sur un distributeur automatique, je n’ai pas vu de mes yeux ce qui s’est passé. A 10h00 du matin, j’ai pris conscience de l’ampleur de l’incident et depuis, je n’ai pas pu m’arrêter, je ne voulais abandonner ni face à moi, ni au Hamas, ni à personne. J’étais déterminé à les faire sortir. “.

Tout le monde ne pouvait pas être aidé.
“Ce n’est pas facile quand une mère appelle et vous supplie : ‘Rami, sauve-le’, et je n’ai pas de réponse, je n’avais pas la capacité de dire que le fils ou la fille de telle personne n’était pas en vie. Ce sont des situations auxquelles je n’étais pas habitué et que j’ai fait. “Je ne m’y étais pas préparé. Par la providence ou la sagesse divine, j’ai su y répondre avec sagesse. Une semaine-deux semaines après l’incident, mes parents m’ont dit que ma conversation téléphonique avec eux leur avait apporté un grand réconfort.”

Le journaliste de News 12 Adva Dadon, qui était un ami de Davidian et qui l’a accompagné pour secourir les survivants, a décrit : « J’ai rencontré Rami au Yishuv Patish alors que j’étais complètement déprimé et sûr que tous les survivants étaient arrivés et sauvés. Qu’il fallait contacté les parents et les informer. Nous étions innocents à ce moment-là. Je me suis dit : bon, deux ou trois terroristes et c’est tout. Rami m’a dit : “Il faut vous rendre sur place. Tu ne comprend pas ce qui se passe là-bas. Il n’y a personne. Viens avec ta voiture et aide-moi le plus possible. Tu dois appeler les secours, car personne ne sait ce qui se passe. Je lui ai dit : Rami, je te suis, même s’il y a des alarmes et une tentative d’infiltration de terroristes dans la localité de Patish. Nous avons traversé les champs en le suivant, je lui ai fait confiance.”

“Quand nous sommes arrivés, nous étions complètement seuls sur le terrain. Nous avons vu les drames les plus horribles qui soient. Certains sont allés leur proposer de l’aide et ont réalisé qu’il était déjà trop tard. Nous avons vu des gens à l’intérieur de véhicules encore en feu. … Je suis passé à l’antenne et j’ai dit : Où est Tsahal ? où est la police ? Où est le Magen David Adom ?  C’était la zone la plus difficile jamais vue dans l’État d’Israël. Nous avons reçu des appels de parents qui supplient que leurs enfants se trouvent à 10-50 mètres de nous. Nous avons roulé, Rami Tzafar et moi avons crié par la fenêtre : Ici Edva Dadon du journal télévisé de la Douzième chaîne, si quelqu’un nous entend, s’il y a quelqu’un de vivant ici, venez vers nous. Ce qui est le plus difficile pour Rami surtout et pour moi aussi, ce sont ces parents qui nous ont envoyés vers des lieux tels que  les conteneurs jaunes, sous la scène et les réfrigérateurs. Quand nous sommes arrivés, nous n’avons pas pu leur dire qu’il n’était plus possible de sauver leurs enfants. Nous l’avons gardé pour nous pendant toutes ces heures-là. Ces vues reviennent la nuit.

 

Dans un autre cas, Davidian a sauvé une fille nommée Amit d’un enlèvement : « C’était un sauvetage que si je devais le planifier aujourd’hui, je resterais assis pendant une semaine sur le plan. Ce sont des conditions de terrain difficiles, sans Internet. Il fallait utilisez la sagesse de l’experience de la vie et jouez au jeu chaud-froid, en émettant un bip. Nous étions debout dans le capot de la voiture jusqu’à ce qu’Amit me dise : « Chaud, chaud ». J’ai couru dans sa direction et je l’ai rencontrée assise sous un arbre Amit avec pas moins de six terroristes.”

Qu’avez-vous dit aux terroristes ?

“Je leur ai dit : Comment allez-vous, que se passe-t-il, comment vous sentez-vous ? Je m’appelle Abu Rami, un musulman comme vous. Nous n’avons pas beaucoup de temps, bientôt les soldats arriveront. Ils me tueront ainsi que vous. La conversation a duré cinq minutes. Je leur ai dit : Retournez d’où vous venez et je vais courir partout, nous nous retrouverons à la porte de Beri. Heureusement, ils m’ont donné Amit et elle est arrivée très rapidement chez moi. Divine Providence “.

Dadon a conclu : « Dans les comics ou dans les films hollywoodiens, vous voyez un Superman qui peut tout vaincre. Ici, en réalité, Superman est un homme qui souffre de stress post-traumatique après son acte d’héroïsme. Avec Ramy, depuis le 7 octobre, nos destins sont liés. Il est devenu un symbole de l’héroïsme civil, des gens qui, le 7 octobre, ont pris leurs responsabilités et ont pris les choses en main ”



La Roulotte du Hayal organise et cuisine et nourrit les soldats à la frontière de Gaza. Il y a beaucoup de réservistes et ils n’ont aucun organisme de financement et tous les bénévoles de la Roulotte du Hayal ne reçoit pas de salaire. Tous sont bénévoles et le font pour les soldats uniquement !! Ils nous faut des dons et le nombre de soldats qui ont besoin de nourriture chaude et cuite à la maison ne fait qu'augmenter , et avec cela les dépenses. Frères, remplissons leurs réfrigérateurs, aidons-les à continuer à nourrir les guerriers du front sud avec de la nourriture faite maison.👏 Chaque shekel donné va à 100 % aux soldats Cliquez ici et devenez partenaire : 👇👇👇

Pour faire un don par Paypal ou CB , cliquez sur le bouton "Faire un don" par PAYPAL OU CARTE BANCAIRE :

 

REJOIGNEZ NOUS

Vous pouvez nous joindre sur notre canal Telegram afin de mettre fin à la censure sur Facebook qui vous empêche de voir notre fil d'actualités depuis plus de deux années ! : https://t.me/infoisraelnews

De vous réabonner à ma timeline sur Facebook : https://www.facebook.com/alyaexpress/
De vous réabonner sur notre page Facebook :
De vous joindre sur notre Twitter : https://twitter.com/InfosIsraelNews
Ce sont les liens de tous nos sites d'informations :
Alyaexpress-News : https://alyaexpress-news.com/
Infos Israel.News : https://infos-israel.news/
Rak Bé Israel : https://rakbeisrael.buzz/
CQVC.online : https://cqvc.online/
La Roulotte du Hayal : https://sosnetivot.com/
 
Nos autres sites sur Alyaexpress-News
  • Infos Israel News - Toute l'info en direct d'Israel
Lien  : https://infos-israel.news/
  • RAK BE ISRAEL - Les infos liées à toutes les bonnes nouvelles en Israel
Lien  : https://rakbeisrael.buzz/
  • CQVC - Recherche et analyses contre les fakes news !
Lien : https://cqvc.online/
  • Alyaexpress-News - Les infos de tous nos sites réunis :
Lien  : https://alyaexpress-news.com/
  • Ougasheli - La pâtisserie et la cuisine juive
Lien  : https://ougasheli.com/
  • Israel Chrono : Vente produits de la mer morte, produits judaïques, cadeaux Bar et Bat Mitsva .....et plein de nouveaux produits chaque jour à des prix imbattables !
Lien : https://israelchrono.com/