Le tribunal de Jérusalem a accusé l’arabe Ahmad Farouk, un résident de Silwan âgé de 19 ans, pour agression aggravée sur des motifs raciaux.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Selon l’acte d’accusation, il y a environ deux semaines, les deux plaignants, deux Juifs d’apparence ultra-orthodoxe, ont marché sur la route de Hilwa à Silwan pour se rendre à Shiloah.

À ce moment-là, l’accusé s’est assis sur la route et a fumé un narguilé. Quand ils ont remarqué les plaignants, un d’eux s’est levé, s’est approché d’eux et a frappé un des plaignants dans la tête.

Les plaignants effrayés se sont enfuis et, se sont cachés pendant un certain temps derrière un véhicule stationné, puis ont continué leur route vers Shiloh. Environ une demi-heure après, les plaignants sont retournés sur le chemin de Hilweh, en route vers le Kottel. À ce moment-là, l’accusé et un autre arabe se sont assis dans la rue devant le bâtiment connu sous le nom de Beit Zechariah et ont fumé un narguilé.

Lorsqu’ils ont remarqué les plaignants une deuxième fois, ils se sont levés puis se sont approchés d’eux. Un leur a barré la route et l’accusé se tenait derrière eux, pour les attaquer et les humilier, car ils étaient juifs. Les accusations indiquent que les deux hommes devaient féliciter le Hamas, et inciter le Premier ministre, la police et l’Etat d’Israël à embrasser les mains des assaillants et à répéter en arabe des mots de la Déclaration de la foi islamique.

Une des victimes a témoigné dans une interview « que deux Arabes les attendaient, lui et son ami ». Quand nous sommes revenus sur nos pas,  ils étaient assis dans un coin, en fumant un narguilé et ils nous ont bloqué, un à l’avant, un à l’arrière. Nous lui avons dit que nous voulions juste nous rendre au kever du prophète Shmouel. Ils nous ont alors attachés nos péots l’un à l’autre comme la célèbre photo dans le ghetto de Varsovie, où deux hommes hassidiques sont ​​attachés ensemble avec leur péots.

Après cela, l’Arabe  a tenu notre gorge et a demandé de répéter des mots en arabe ; ‘Il nous a dit une phrase en arabe, nous ne l’avions pas comprise, nous avons seulement compris le mot ‘Allah’, il nous a dit de le dire trois fois, et je n’ai pas compris ce que je disais.’ Shimon a admis être traumatisé :  ‘je n’ai pas compris ce que c’était, mais aujourd’hui, que je comprends,  je frémis de peur ‘.

Image associée

Ce site Infos-Israel.News est le travail de bénévoles qui aiment Israel et combat les mensonges sur l'Etat Juif. Cela demande beaucoup d'efforts, de temps et d'argent. Depuis plus de 7 ans et plus de 25 000 articles, nous tentons de fournir des informations précises et originales qui seraient passées inaperçues dans d'autres médias. Nous avons publiés des centaines de scoops et parfois nos articles finissent par faire une réelle différence. Notre équipe appréciera votre soutien, même le plus minime.

D'autres articles sur Infos-israel.news

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.