Après la mort de deux israéliens à Ariel, l’ONU ose de nouveau attaquer Israël : « Tsahal tire sur des Palestiniens innocents »

Le Conseil des droits de l’homme des Nations unies a adopté les conclusions de la commission d’enquête sur le comportement de l’armée israélienne contre des participants à des manifestations à la frontière avec la bande de Gaza. Ils affirment que « Israël a procédé à des tirs illégaux contre des manifestants innocents qui ne constituaient pas une menace réelle » .

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies a adopté lundi les conclusions du rapport du Conseil sur la conduite des FDI contre les participants à des manifestations à la frontière avec la bande de Gaza. Selon le rapport, Israël pourrait avoir commis des crimes de guerre au cours des manifestations hebdomadaires et des évènements de la « Marche du retour » au cours desquels 189 Palestiniens ont été tués et plus de 6 100 blessés.

« Nous adoptons le rapport sur les droits de l’homme dans les territoires occupés, selon lequel des soldats des FDI auraient apparemment tiré illégalement sur des manifestants innocents qui ne constituaient pas une menace réelle. Les autorités israéliennes continuent d’empêcher les organisations de défense des droits de l’homme de prendre des mesures pour les faire taire « , a déclaré l’auteur du rapport Michael Link, avocat et enquêteur spécial sur la situation des droits de l’homme des Palestiniens.

Les auteurs du rapport devraient demander au Conseil de transmettre les informations à la Cour pénale internationale pour examen. « Les forces de sécurité israéliennes ont tué et imposé les négociations et ses manifestants ont constitué une menace immédiate pour les autres quand ils ont été abattus », selon le rapport du comité.

Dans un rapport publié il y a environ un mois, il a été affirmé que les forces de Tsahal avaient utilisé une force déraisonnable contre les participants aux affrontements. « Les manifestants palestiniens ne représentaient pas une menace réelle pour les forces israéliennes quand ils ont été abattus et ne participaient pas directement aux hostilités », a-t-il affirmé. « Les soldats ont délibérément tiré sur des civils et ont peut-être commis des crimes contre l’humanité. » Le comité détient également des informations secrètes sur les responsables des homicides, y compris les tireurs d’élite et les officiers. Ces informations ont été transmises à la Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Michele Bachelet, afin qu’elle les transmette à la Cour internationale de justice de La Haye.

Publicité 

« Israël rejette catégoriquement le rapport du Conseil des droits de l’homme des Nations unies, qui établit de nouveaux records d’hypocrisie et de mensonges, inspiré par la haine obsessionnelle d’Israël, la seule démocratie au Moyen-Orient « A déclaré le Premier ministre Benjamin Netanyahu. « Le Hamas tire des missiles sur des civils israéliens, lance des engins explosifs et mène des activités terroristes lors des manifestations violentes sur la barrière, Israël ne permettra pas au Hamas de porter atteinte à la souveraineté israélienne et à ses citoyens et de sauvegarder le droit de légitime défense », a-t-il souligné.

« Les soldats des FDI continueront à défendre fermement les citoyens israéliens contre les attaques du Hamas et des organisations terroristes financées par l’Iran qui déclarent leur intention de détruire Israël. « 

Le ministre par intérim des Affaires étrangères, Israel Katz, a ajouté que « le théâtre de l’absurde du Conseil des droits de l’homme a produit un autre rapport hostile, faux et partial » à l’encontre de l’État d’Israël. « Ce rapport est basé sur de fausses informations, Les faits n’ont pas été examinés et le seul but de la campagne est de discréditer la seule démocratie du Moyen-Orient et de porter atteinte à son droit de légitime défense contre le terrorisme d’une organisation meurtrière. Israël refuse catégori-quement le rapport. « Personne ne peut nier à Israël son droit de se défendre et l’obligation de protéger ses résidents et ses frontières contre de violentes attaques. Celui qui pousse les habitants de Gaza vers des barrières, y compris des femmes et des enfants, est le Hamas, dont l’objectif déclaré est la destruction de l’État d’Israël et en est responsable. « 

Au même moment, l’ambassadeur d’Israël aux Nations Unies, Danny Danon, a critiqué le Conseil des droits de l’homme des Nations unies pour avoir publié le rapport et a appelé les membres du conseil à se retirer de l’organisation : « Les pays du monde devraient envisager de devenir membres d’un conseil des droits de l’homme soutenant une organisation terroriste meurtrière » . « Ce conseil est aveugle à la haine d’Israël et de Tsahal, qui exploite ses ressources et son temps pour dénigrer et répandre des mensonges politiques. Le rapport ignore la seule vérité : les soldats de Tsahal ont agi moralement pour protéger les citoyens israéliens pendant que le Hamas envoyait des enfants à la clôture et les utilisait comme boucliers humains. « 

Le partage de nos articles est autorisé par les autres sites avec les conditions suivantes :

Un seul paragraphe publié et diriger le lecteur vers notre site source.

Nous demandons cela car le manque d'audience d'un site le met en danger et aussi par professionnalisme. En effet, nous sommes en ligne depuis 10 ans et partageons avec grand plaisir nos articles.

Merci de respecter nos conditions.

   

🟦 ANNONCE 🟦