Biden donne aux Palestiniens 500 000 doses qui seront gaspillées car ils ne veulent pas recevoir de vaccins.

Selon Reuters , un don américain de 500 000 doses de vaccin COVID-19 est arrivé mardi en Judée Samarie et à Gaza par Israël, alors que les responsables palestiniens s’efforcent d’augmenter l’absorption et de contrer une augmentation du nombre de nouveaux cas en exigeant que certains travailleurs reçoivent le vaccin.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Les Palestiniens ont commencé à administrer des vaccins en février, mais bien qu’ils aient acheté ou reçu ce que les autorités ont appelé « une abondance de doses » , la vaccination a stagné à seulement 35 % des Palestiniens éligibles en Judée Samarie et à environ 11 % à Gaza.

 

Avec le don américain de 500 000 doses de Moderna, facilité par le programme mondial de partage de vaccins COVAX, les Palestiniens disent qu’ils ont maintenant reçu 2,5 millions de doses. La Judée Samarie prendra 300 000 du don et Gaza, 200 000.

🟦 ANNONCE 🟦
« Staled » est juste. Peu semblent vouloir le vaccin dans les régions palestiniennes. A peine 4200 doses par jour ont été administrées au cours de la semaine dernière. À ce rythme, ils ne seraient pas à court de vaccins qu’ils ont déjà pendant sept mois – assez de temps pour que le don américain expire ! (En supposant environ 2,3 millions d’adultes palestiniens et 1 million de doses seront déjà administrées.)
Pendant des mois, on nous a dit que les Palestiniens étaient privés des vaccins dont ils avaient tant besoin. Mais aucun de ces journalistes ne prend la peine de faire une enquête sur ce que veulent les Palestiniens eux-mêmes.
Le Hamas offre des récompenses en espèces pour que les gens se fassent vacciner. et le Hamas et l’Autorité palestinienne forcent leurs employés à se faire vacciner sous peine de perdre leur salaire. Les Palestiniens s’attendent à une livraison d’un million de vaccins supplémentaires en septembre, qui expireront à nouveau avant d’être utilisés à moins qu’il n’y ait une vague importante de nouvelles personnes prenant le vaccin. 
La seule enquête que j’ai trouvée, datant de juin, a révélé que 35 % des Palestiniens refusent de se faire vacciner. Mais ce nombre semble être faible, car les vaccins sont largement disponibles depuis des mois et la plupart des gens ne se donnent pas la peine de se les procurer.
Ce qui signifie que ces 500 000 vaccins américains auraient dû aller quelque part où les gens en ont besoin et les veulent.
🟦 ANNONCE 🟦