Ce que les médias ne diront pas sur le cas du Colonel de Tsahal accusé d’avoir « battu » un activiste pro-palestinien.

Un des terroriste du Mouvement de Solidarité Internationale a posté une vidéo en ligne d’un colonel des FDI frappant avec son arme un danois qui manifestait avec les Palestiniens à la route 90 dans la vallée du Jourdain, ce samedi. Le lieutenant-colonel a été suspendu de son commandement en attendant une enquête.

Clique ICI- Je m'abonne aux nouvelles infos en direct sur Telegram - Clique ICI 

🟦 ANNONCE 🟦

Passons à la bande vidéo.

L’armée israélienne risque de stopper définitivement la carrière de  ce lieutenant. Il est vrai que les officiers supérieurs sont censés garder leur calme et ne pas commencer à battre des manifestants », même si elles sont partisans du terrorisme..

Mais malheureusement, même parmi des sites se disant sioniste, un grand nombre ont condamné l’officier immédiatement sans une enquête préalable. Mais on remarquera que ce colonel n’avait pas beaucoup de choix.

Ce comportement n’est certainement pas typique de l’armée israélienne et c’est pourquoi beaucoup de gens sont vraiment en colère à ce sujet. Nitzan Alon est connu pour être favorable à la cause des «Palestiniens».Il a ordonné l’ouverture d’une enquête sur l’incident. Après avoir reçu les résultats préliminaires de la nuit , Alon a décidé de suspendre Eisner jusqu’à l’achèvement de cet incident.

En outre, le bureau du Procureur général militaire a décidé d’ouvrir une enquête criminelle dans l’incident concernant le chef d’état-major et lieutenant-général. Benny Gantz a déclaré ce dimanche soir que ce cas n’est pas représentatif de l’éthique de l’armée israélienne et de la morale et son cas sera pleinement examiné et traité avec la plus extrême gravité.

Le Premier ministre Binyamin Netanyahou a condamné les actions de l’agent de dimanche soir, en disant que «ce comportement ne caractérise pas les officiers des FDI, et il n’a pas sa place dans l’armée israélienne ou même en d’Israël. »

Une telle violence par un officier supérieur est rare et les soldats qui servent en en Jude Samarie sont généralement formés pour faire preuve de retenue lors des manifestations ou des troubles civils. Oui, mais ….

Le site YNet a voulu aussi écouter la version de l’officier  :

Le lieutenant-colonel Shalom Eisner a regretté cet incident dans lequel il a battu un activiste étranger avec un fusil M-16. « Je n’aurais pas dû envoyer mon arme comme cela, » at-il dit à ses associés. « Mais on ne peut me juger sur un acte qui a durer 60 secondes sur un événement qui a durer  plus de deux heures, » a t-il noté.

Le commandant adjoint de la brigade de la vallée du Jourdain a déclaré qu’après avoir entendu l’intention des militants de bloquer la route 90, il s’est présenté sur la scène de conflit et a ordonné aux forces de prévenir le blocage de la route.

« J’ai expliqué aux militants que de nombreux voyageurs devaient utiliser la route en raison de la fête et qu’ils représentent un risque majeur pour la sécurité ». Eisner a noté qu’il avait fait la même chose lorsque des groupes de militants d’extrême droite avait tenté d’accéder à la route pour des manifestations.

Il a dit qu’il a permis aux militants de passer par le village de Ouja et aller ensuite vers la route. « Tout était calme et sous contrôle et c’est pourquoi je n’ai pas utiliser un canon à eau et je leur ai donné 15 minutes pour protester « , at-il dit.

« C’était un groupe de 60 militants qui sont arrivés avec deux bus  et les militants ont été appelés à bloquer la route lors de la fermeture de notre barrière. L’un des organisateurs palestiniens m’a dit qu’à ce stade , il n’avait plus le contrôle sur l’événement. »

Le lieutenant-colonel Eisner affirme que ce danois avec qui il a discute longuement lui  parler de façon très agréssive et a fini par le blesser et l’ a frappé au niveau de sa main droite lui causant des fractures.  »
D’autres manifestants ont commencé à attaquer avec des bâtons. Il a également subi des blessures graves nécessitant un plâtre.

« L’arme était la seule chose que j’ai eu dans mes mains. Le tout a duré 60 secondes, nous les avons empêchés de pénétrer sur la route et ils sont montés à bord du bus. De toute évidence, ils n’ont pas montré la partie dans la vidéo où ils nous ont attaqués avec des bâtons.  »

Sur cette photo, on voit l’un deux avec un objet pointu, afin de blesser les soldats, une façon très « pacifique » de manifester…

Jeep Eisner avait du gaz pour disperser la foule qui n’a pas été utilisé lors de l’événement. « Il n’y a aucune raison pour moi de tirer une grenade de gaz car il n y avait pas eu de violence au cours des deux heures de dialogue. J’ai pensé utiliser le kit, mais j’ai décidé qu’il serait préférable de les laisser se calmer. »

En tous les cas, comme d’habitude la désinformation utilisée par les médias musulmans qui propagent leurs mensonges dans le monde aura encore la récompense de leur malhonnêteté.

Comme doit agir un soldat lorsque ‘il est lynché par plusieurs manifestants ? Ne pas avoir utiliser le gaz pour les disperser, afin de ne pas les léser de trop, lui a fait perdre son grade et sa carrière.

La vidéo qui cache bien le moment ou les manifestant blessent le soldat qui a failli perdre un doigt et a subi plusieurs fractures au bras n’est pas visible, mais remarquez bien, que le danois, lui n’a aucune blessure, et la seule blessée qui est ausculter par un médecin palestinien, n’a pas été frappé par Tsahal et on ne voit aucun saignement sur celle-ci.

De plus, en fin de vidéo, vous pouvez remarquer que le lieutenant qui a été accusé parle calmement avec le danois, qui ne semble pas souffrir de blessures contrairement au lieutenant .

C’est l’officier qui sacrifie de nombreuses heures pour le peuple d’Israël afin de protéger la sécurité de ses citoyens, qui et maintenant  en congé de maladie, avec une main dans le plâtre, et un risque de ne plus retrouver sa place au sein de son armée.

Copyright Alyaexpress-News : Reproduction autorisée avec le lien de la source : https://infos-israel.news/