Le mois dernier, le président Obama a noté, comme il le fait avec tous les grands événements religieux, le début du mois de Ramadan, sacré chez les musulmans et a commémoré cette fête en la qualifiant de moment pour « chérir sa famille, ses amis et voisins, et aider ceux dans le besoin ». C’était une déclaration appropriée, mais dans une grande partie du monde islamique, il semble également que le mois de ramadan soit le moment pour s’adonner (plus que d’habitude, ndlr) à la haine du Juif. Alors que les éditions spéciales vacances en Europe et aux Etats Unis sont connues pour leur ton sucré, les éditions spéciales Ramadan appellent à un sentiment très différent. Comme l’Anti-Defamation League l’a noté jeudi, les 30 jours de jeûne et de prière ont été marqués dans un certain nombre de pays musulmans par des programmes de télévision spéciaux en proie à l’antisémitisme et avec l’intention de fomenter la haine des Juifs et d’Israël.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Le facteur important au sujet de ces spectacles n’est pas juste qu’ils soient empreints des rhétoriques traditionnelles de l’antisémitisme dans lesquels les Juifs sont dépeints comme des radins, des tricheurs mais aussi comme des persécuteurs diaboliques à l’encontre des musulmans. C’est que ces programmes sont clairement conçus pour plaire à un public populaire dans tout le Moyen-Orient. Bien qu’ils puissent être à juste titre accusés de fomenter la haine en même temps, ils doivent aussi être compris comme une réflexion sur les attitudes qui prévalent dans les sociétés musulmanes. Les producteurs de ces émissions sont coupables d’encourager bassement les préjugés profondément enracinés dans le monde islamique en les nourrissant. Le fait que certaines de ces émissions comme l’émission égyptienne  » Firqat Naji Attalha  » sont des comédies dans lesquelles le parti pris  contre les Juifs est simplement la toile de fond de l’humour nous en dit plus sur l’opinion populaire dans ces pays que toute autre chose. Selon le réseau MBC, qui diffuse ce programme à travers le Moyen-Orient, « Firqat Naji Attalha » offre au public « les plus douces blagues sur les Juifs radins ».
La comédie égyptienne présente les exploits d’un attaché à l’ambassade israélienne du pays qui effectue des actes de sabotage en Israël, y compris dévaliser une banque déguisé en Juif ultra-orthodoxe. Le spectacle comprend de nombreuses références à des stéréotypes négatifs juifs et célèbre les attaques terroristes contre Israël.

D’autres faits saillants télévisés du Ramadan sont moins drôles, mais non moins inquiétants. «Ashar il Sabt » est diffusé deux fois par semaine en Egypte et présente un professeur égyptien qui prétend être un expert de la littérature hébraïque et parle de diffamations antisémites comme les Protocoles des Sages de Sion dans l’objectif de salir le judaïsme.

Un autre favori du Ramadan est la version égyptienne de la « Caméra Cachée. » Comme nous l’avons noté précédemment dans un précédent article, l’équipe de tournage fait croire à des célébrités égyptiennes qu’ils sont sur une chaine de télévision israélienne. Les réactions sont des plus violentes, autant par les gestes que par les mots. Voir vidéo

Il y a aussi une production de la chaine populaire Al Manar dirigée par le Hezbollah. Leur édition spéciale pour les vacances est une série appelée « Al Ghalibun » qui dépeint les Israéliens comme de cruels envahisseurs du Liban, tout en louant le terrorisme anti-israélien.

Ce n’est pas la première fois que le ramadan est utilisé par la télévision arabe et islamique pour promouvoir la haine des Juifs. La chaine de télévision égyptienne et Al Manar ont par le passé fréquemment usé de programmes antisémites. En effet, l’industrie du divertissement dans la région semble penser que de tels spectacles sont exactement ce que leur public veut le plus pendant les vacances.

Ceux qui croient que de telles attitudes sont causées par les « colonies de Cisjordanie » ou par le refus d’Israël de faire suffisamment de concessions aux Palestiniens doivent comprendre que la haine des Juifs n’est pas tellement en fonction de la politique, mais de la culture. A moins qu’il y ait changement radical dans le monde musulman, dans lequel ce genre de haine ne sera plus populaire, la paix au Moyen-Orient est juste un rêve.

Par Jonathan S. Tobin, traduit à partir de IsraelAgainstTerror*

publié par UPJF.ORG
http://meteormagazine.co.il/celebrer-le-ramadan-avec-lantisemitisme/

Vous pouvez partager cet article avec les conditions suivantes :

infos israel sos netivot cqvc israelchrono rakbeisrael

Pour accéder à tous nos sites sur un SEUL site, rendez vous sur Alyaexpress-News.com !